janvier 29, 2022

Jurassic Park 3D

jurassic_2

De : Steven Spielberg

Avec : Sam Neill, Laura Dern, Jeff Goldblum, Richard Attenborough, Samuel L. Jackson

Année : 1993   – Ressortie 3D : 2013

Genre : Aventure

Pays : Etats-Unis

Scénario : David Koepp et Malia Scotch Marmo ; D’après le livre de M. Crichton

Résumé :

John Hammond est un riche excentrique. Son nouveau caprice ? Créer un zoo composé de dinosaures. Après avoir réussi le pari fou de ramener à la vie brachiosaures, vélociraptors et autres T-Rex, les investisseurs, inquiets quant à la fiabilité de cette île, demandent l’étude approfondie de deux paléontologues, Alan Grant et Elie Sattler. A ce petit groupe s’ajoutent un mathématicien,  Ian Malcolm, l’avocat d’Hammond, Donald Genarro ainsi que Tim et Lex, les petits enfants du milliardaire. Un week-end paradisiaque s’annonce… Mais la cupidité d’un homme risque de changer ce week-end excitant en cauchemar exotique

Avis :

A l’occasion de la ressortie du chef d’œuvre de Steven Spielberg en 3D, replongeons nous dans la jungle tropicale d’Isla Nublar. Sorti en 1993, le film a certes été plébiscité pour ses effets spéciaux monumentaux, mais a également été décrié, notamment pour son approche scientifique approximative ou sa trop grande différence avec l’œuvre de Michael Crichton. Mais bordel, prenons Jurassic Park pour ce qu’il est, un film familial, qui n’a nulle autre prétention que de divertir son public (même si l’histoire met en garde contre les dérives du clonage).

jurassic-park-1

Une des principales critiques a été que les dinosaures présents dans le parc ne vivaient pas pendant le Jurassique. C’est vrai mais, quelque part, on s’en fout ; je ne vois pas en quoi cela nuit à l’histoire. On reproche aussi au film d’être trop différent du livre de Crichton, mais quel est le film qui peut se targuer d’être entièrement fidèle au bouquin dont il est issu ? Le film n’est certes pas parfait, ça met du temps à démarrer (mais que c’est long jusqu’à l’attaque du T-Rex) mais cette longueur sert néanmoins à l’élaboration du scénario et les films d’aujourd’hui feraient bien de s’en inspirer et d’arrêter de nous pondre des scénarii anémiques au profit de l’action pur jus.

Et la 3D me direz-vous ? Et bien, chose assez rare pour être soulignée, elle est EXCELLENTE ! Elle sert vraiment au film. L’attaque des voitures par le tyrannosaure, la course des gallimimus ou encore la scène du nourrissage du brachiosaure gagnent encore plus en intensité, à des années lumières des niaiseries estampillées 3D qui sont, en réalité, complétement illisibles. Au contraire, tout est, dans ce Jurassic Park tridimensionnel, extrêmement clair et limpide. Je doute que James Cameron trouve quoi que ce soit à redire sur l’utilisation du relief pour ce film; tout comme on pénètre dans la forêt de Pandora, on plonge également dans la jungle d’Isla Nublar.

Les effets spéciaux sont encore plus impressionnants, rendant magistralement hommage au sublime mélange d’animatroniques grandeur nature et d’images de synthèse. Le mélange des deux technologies est tout simplement parfait et crédibilise complétement l’action. Jurassic Park version 2013 est l’un des films dont la 3D est la plus impressionnante. Ici pas d’explosions qui nous pètent au visage ou d’objets numériques mal foutus qui passent à travers l’écran, aucun de ses artifices, la 3D nous permet simplement d’entrer en immersion totale dans ce trépidant film d’aventure. Malgré les centaines de visions quand j’étais gosse, j’ai vraiment pris un pied énorme en allant voir ce film, et dès le générique de fin, j’avais déjà envie d’y retourner.

Pour les gens qui n’ont jamais été convaincus par la 3D au cinéma, cette ressortie permet néanmoins de (re)voir ce film sur grand écran et de faire profiter nos enfants de cette expérience qui, 20 ans plus tard, n’a rien perdu de son efficacité. Les plus jeunes d’entre nous trouveront certains aspects du film un peu vieillot (Lex qui s’extasie devant l’écran tactile à l’intérieur de la voiture paraît désuet par exemple) mais ça ne gâche en rien la magie de ce long métrage.

jurassic-park-3d-t-rex

Pour terminer, il faut vraiment rendre hommage aux artisans qui ont œuvré pendant 9 mois à cette reconversion, un boulot titanesque (les gouttes de pluie par exemple) qui est un exemple du genre et les prochaines reconversions de grands classiques (il y en aura, c’est une quasi-certitude) devraient s’en inspirer. Tout comme la version de 3D de La Menace Fantôme, le but premier est, ne nous leurrons pas, de faire de l’argent (la reconversion a coûté 10.000.000 de $ qui furent très vite rentabilisés), mais à la différence de l’épisode I de Star Wars, la qualité est ici au rendez-vous.

Un quatrième volet est (enfin) en préparation, j’ai hâte !

Note : 18/20              3D : 18/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=f4mvVh9R3ns[/youtube]

Par Trasher

panNote de AqME: 18/20

Note de Mickey: 19/20

cobra-original-1-290x290Note de Casey Slyback: 17/20 il y a un avant et un après Jurassic Park en terme de trucages numériques, géant !

ServalNote de Serval: 16/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Jurassic Park 3D »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.