juin 23, 2024

Ant-Man et la Guêpe – Quantumania – Petite Entame

Titre Original : Ant-Man and the Wasp : Quantumania

De : Peyton Reed

Avec Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas, Michelle Pfeiffer

Année : 2023

Pays : Etats-Unis

Genre : Super-Héros

Résumé :

Tout va pour le mieux : Scott a écrit un livre à succès tandis que Hope défend avec le plus grand dévouement des causes humanitaires. Leur famille – Janet van Dyne et Hank Pym (les parents de Hope) et Cassie, la fille de Scott – font enfin partie de leur quotidien.
Cassie partage la passion de sa nouvelle famille pour la science et la technologie, notamment en ce qui concerne le domaine quantique. Mais sa curiosité les entraîne tous dans une odyssée imprévue et sans retour dans le vaste monde subatomique, un endroit mystérieux où ils rencontrent d’étranges nouvelles créatures, une société en crise et un impitoyable maître du temps dont l’ombre menaçante commence tout juste à s’étendre.
Scott et Cassie sont soudainement happés dans une direction tandis que Hope, Janet et Hank se retrouvent propulsés dans une autre. Tous se perdent dans un monde en guerre, sans savoir comment ils pourront en sortir ni même s’ils retrouveront un jour le chemin de leur foyer…

Avis :

En 2008 arrivait en salle « Iron Man » et avec lui, c’est toute une série sur grand écran qui allait se mettre en place. Nous voici quinze ans plus tard, avec pas moins de trente films qui ont développé plus ou moins bien un sacré terrain de jeu de cinéma. Chapitré en plusieurs phases, le Marvel Cinematic Universe ne cesse de s’étendre et après une phase quatre qui a réservé de belles surprises (coucou « Les Eternels » ou « Shang-Chi … ») et qui a surtout commencé à s’aventurer dans le multivers, voici que Marvel entreprend sa phase cinq, qui comptera au moins six films, et dont « Ant-Man et la Guêpe : Quantumania » est le premier de ce nouveau chapitre, et il va avoir pour mission d’approfondir le multivers, ainsi que poser un nouveau grand méchant, Kang.

Parmi les héros de l’écurie Marvel, Scott Lang dans le costume d’Ant-Man est l’un des héros discrets du studio et pourtant, en plus d’avoir participé aux aventures de  » … Endgame » ou encore d’un « Captain America« , on peut dire qu’il s’en sort bien, puisque « … Quantumania » est le troisième film qui lui est consacré.

« Quantumania » demeure toutefois un film qui manque de caractère. »

Pour cette nouvelle aventure, Scott Lang va partir en famille découvrir un univers tout petit riquiqui et plus minuscule encore, le Royaume Quantique. Film sympathique, plein d’aventures, et qui pose un méchant qui a son petit cachet, « … Quantumania » demeure toutefois un film qui manque de caractère, qui parfois se fait sacrément cheap, qui sera prévisible, et derrière ça, qui a tout l’air de vouloir embarquer Marvel vers quelque chose qui ressemble à une redite de motivation pour son grand méchant.

Cassie, la fille de Scott, lui a caché qu’elle travaillait sur l’exploration à distance de l’univers quantique. Lorsque Scott le découvre, Cassie décide de lui montrer « ses travaux », et c’est là que tout va déraper, car Scott, Cassie, mais aussi tout le reste de la famille, vont être projeté dans l’univers de l’infiniment petit et ce qu’ils vont découvrir et devoir affronter dépasse tout ce qu’ils auraient pu imaginer…

Sorti mitigé du nouveau Marvel. Non pas que le film soit foncièrement mauvais, loin de là, il demeure un divertissement de sympathique facture, mais derrière ça, ce nouvel « Ant-Man … » est un film qui conjugue très bien les bonnes idées, des découvertes et des présentations, avec des facilités, des raccourcis, et surtout un gros manque d’originalité, dans le sens où il ne va pas falloir sortir d’une grande école pour très vite en deviner une partie de son intrigue, et son final, ce qui enlèvera une bonne dose de suspens.

« Lorsqu’on aborde les motivations de Kang, il y a un goût assez fade de manque d’originalité. »

Ainsi, comme je suis quelqu’un qui a toujours tendance à voir le verre à moitié plein, j’ai envie de commencer et retenir ce que « … Quantumania » propose de bon. Premièrement, le film est assez beau et original dans l’exploration de l’univers du tout petit. Certes, le film a des ratés, ou des moments qui sont terriblement cheaps (coucou Modok), mais sur l’ensemble, on prend plaisir à découvrir l’univers quantique. Peyton Reed, son scénariste et son équipe FX se sont amusés à créer un univers organique de toute pièce. Un univers où l’on y trouve une histoire, un passé, des villes, des civilisations et de la technologie.

Alors, c’est vrai que du point de vue du scénario, le film ne s’embarrasse pas à tout expliquer, comme la présence d’autres humains (enfin, humains, on verra par la suite) dans cet univers, et c’est un peu dérangeant. Le film veut offrir beaucoup d’un coup et laisse le sentiment de beaucoup survoler ce qu’il présente, s’arrêtant presque uniquement sur deux ou trois personnages qu’il développe un peu plus.

Après, de ce côté-là,  » … Quantumania » le fait plutôt bien, même si, comme je le disais plus haut, lorsqu’on aborde les motivations de Kang, il y a un goût assez fade de manque d’originalité. On a vraiment l’impression que c’est un peu la même chose qu’avec Thanos. D’ailleurs, ce manque d’originalité, allié à la prévisibilité du scénario qui avec quelques répliques ici et là laisse très vite deviner ce qui va se passer au final, fait que  » … Quantumania« , même s’il se laisse regarder sans ennui, n’arrive pas à se démarquer du lot. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé avec plusieurs idées de scènes qui ont un joli cachet (l’idée de dédoublement, un vol à dos de « quelque chose », ou encore plus généralement certaines créatures), mais malheureusement, ça ne suffira pas pour pleinement marquer les esprits.

« Quantumania » laissera de côté les personnages d’Evangeline Lilly et Michael Douglas. »

Du côté du cast, on retrouve les habitués de chez « Ant-Man« . Paul Rudd connaît le personnage par cœur et il est toujours aussi plaisant, même si c’est vrai qu’il y a toujours cet humour qui fonctionne un coup sur deux. Le film développe un peu plus la fille de Scott, tenue par Kathryn Newton, ce qui est intéressant. Le film développe aussi très bien le personnage de Michelle Pfeiffer, même si pour cela, « … Quantumania » laissera de côté les personnages d’Evangeline Lilly et Michael Douglas. Puis enfin, ce nouvel « Ant-Man … » présente Kang, qui sera bien incarné par Jonathan Majors, et malgré ce que j’ai pu en dire plus haut, sur l’ensemble du film, le personnage est, dans une certaine mesure, intéressant.

Ainsi, malgré ses nombreux défauts, ce premier film de la phase 5 est somme toute sympathique et efficace. Certes, c’est assez facile et surtout prévisible, mais cette aventure intérieure se laisse regarder avec intérêt et divertissement, et pour ma part, c’est ce que j’étais venu chercher.

Note : 12,5/20

Par Cinéted

Une réflexion sur « Ant-Man et la Guêpe – Quantumania – Petite Entame »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.