juin 21, 2024

The Marvels – Tout le monde s’en Fout

De : Nia DaCosta

Avec Brie Larson, Iman Vellani, Teyonah Parris, Samuel L. Jackson

Année : 2023

Pays : Etats-Unis

Genre : Super-Héros

Résumé :

Carol Danvers, alias Captain Marvel, doit faire face aux conséquences imprévues de sa victoire contre les Krees. Des effets inattendus l’obligent désormais à assumer le fardeau d’un univers déstabilisé. Au cours d’une mission qui la propulse au sein d’un étrange vortex étroitement lié aux actions d’une révolutionnaire Kree, ses pouvoirs se mêlent à ceux de Kamala Khan – alias Miss Marvel, sa super-fan de Jersey City – et à ceux de sa « nièce », la Capitaine Monica Rambeau, désormais astronaute au sein du S.A.B.E.R. D’abord chaotique, ce trio improbable se retrouve bientôt obligé de faire équipe et d’apprendre à travailler de concert pour sauver l’univers. Un seul nom pour cela : « The Marvels » !

Avis :

Nia DaCosta est une réalisatrice américaine qui s’est très vite passionnée pour l’écriture. Puis, il y a eu un tournant dans sa vie, « Apocalypse Now« . C’est ce film qui lui a donné envie de faire du cinéma. Dès lors, elle fait des études de cinéma, et à la sortie de ces dernières, elle va travailler un temps comme assistante de production pour la télévision. C’est en 2009 qu’elle se lance dans la réalisation, mais ce sera avec son deuxième court-métrage sorti en 2013 qu’elle se fera repérer. Pourtant, il faudra attendre encore quelques années avant de passer au long, puisque ça ne se fera qu’en 2018 avec « Little Woods« , ou l’histoire de deux sœurs dans le Dakota du Nord. À partir de là, tout va s’enchaîner très vite pour la jeune réalisatrice, qui va se retrouver aux commandes du film d’horreur « Candyman« , et à la suite de celui-là, « The Marvels« .

C’est deux ans après l’horrible déception que fut « Candyman » que Nia DaCosta est de retour dans les salles obscures, et cette fois-ci, elle entre dans l’écurie Marvel, pour un film court, certes divertissant sur l’instant, mais aussi un film qui laisse un arrière-gout de « il ne faut vraiment pas gratter la couche car sinon, c’est du n’importe quoi »…

«  »The Marvels » est un film qui se laisse regarder, avec un petit amusement. »

Tenu par une histoire qui ressemble encore une fois à beaucoup d’autres (« Tu m’as tout pris, c’est à mon tour de tout te prendre… En mode évidemment sauvetage du monde…), jouant la carte de l’humour, tout en essayant de rendre l’histoire sérieuse, ce trente-troisième film de l’univers Marvel est certes mieux que « Captain Marvel« , mais on ne peut pas dire que ça vole très haut. Dommage, pour une fois, qu’ils faisaient court.

Dar-Benn est la nouvelle dirigeante des Krees et elle compte bien rendre sa planète de nouveau habitable. Carole Denvers, alias Captain Marvel, doit faire face à ses erreurs, et sur son chemin, elle va trouver Dar-Benn, mais aussi par un fait étrange, elle va voir ses pouvoirs s’entremêler avec ceux de Miss Marvel, une ado de seize ans, et de sa nièce, le Capitaine Monica Rambeau. Ensemble, les trois héroïnes vont devoir apprendre à canaliser leurs pouvoirs pour arriver à déjouer les plans de Dar-Benn.

Voici donc le trente-troisième et dernier Marvel de cette année 2023 après le décevant « Ant-Man : Quantumania » et le très bon et touchant « Les gardiens de la Galaxie 3« . Ce film fait suite à « Captain Marvel » mais aussi aux séries « WandaVison » et « Miss Marvel » (ça devient compliqué et épuisant cette histoire). Pour ce film, les studios ont eu l’envie d’un film court, qui serait une série B divertissante, et il est vrai que dans un sens, ils réussissent sur l’instant ce qu’ils voulaient entreprendre, car « The Marvels » est un film qui se laisse regarder, avec un petit amusement, surtout dans sa première partie, qui est pleine de fraîcheur. Malheureusement, si l’effet en salle peut être là, une fois sorti de la salle (et pire encore, une fois que je me mets à écrire dessus), beaucoup trop d’éléments arrivent en tête, et « The Marvels« , malgré ses chouettes idées, ne tient plus la route.

« Il faut toutefois laisser au film que l’alchimie entre les trois personnages fonctionne bien. »

Très peu original, alors même qu’il offre plein de moments et de mondes qui sont originaux (mais que le film abandonne en cours de route), le principal élément qu’on peut reprocher à « The Marvels« , c’est d’encore et encore nous servir la même histoire, c’est-à-dire un grand méchant qui est vexé et qui désire bien se venger d’un Avenger en lui prenant tout ce qu’il aime. Évidemment, ce grand méchant n’en est pas vraiment un, car derrière, il y a une motivation intelligible, ce qui est censé lui donner du fond et de l’humanité. C’est vrai que ces idées sont intéressantes, et elles auraient même pu marcher, si Marvel ne nous avait pas déjà servi cette sauce-là. Puis le film n’est pas aidé, car derrière ça, il capitalise sur son humour et sur des mignonneries qui sont censées être amusantes et touchantes. On en est à sortir la carte des chatons…

Après, il faut toutefois laisser au film que l’alchimie entre les trois personnages fonctionne bien. D’ailleurs, c’est grâce à elles trois que « The Marvels » arrive à se maintenir, et que l’aventure, malgré ses défauts, ses lourdeurs, ses incohérences et son manque d’imagination, arrive à se faire sympathique sur l’instant. Dans ce que le film réussit plutôt bien, on peut aussi lui retenir l’imbrication des pouvoirs de ses personnages, ce qui amène quelques scènes bien fichues et des idées de mise en scène qui sont intéressantes.

Puis derrière ça, on pourrait être un peu plus indulgent avec ce film qu’avec d’autres, car là où certains films Marvel se sont pris très au sérieux, ce « The Marvels » se pose comme une petite série B de science-fiction qui ne fait de mal à personne. Et c’est aussi un film qui visuellement tient son spectacle par rapport à d’autres films Marvel. Alors oui, il y a quelques effets spéciaux mal foutus, comme le chat, mais sur l’ensemble, « The Marvels » est plutôt bien fait, et il offre en un sens ce que l’on est venu chercher.

Ainsi donc, cet énième Marvel se pose encore comme une déception. Nous racontant encore et toujours la même chose, ressortant encore une fois les mêmes ficelles et idées pour son histoire, « The Marvels » est un film mi-figue, mi-raisin, qui se laisse regarder sur l’instant, qui amuse et divertit sur l’instant, mais une fois qu’on quitte la salle de cinéma, le divertissement laisse place à un film qui a bien du mal à se faire convaincant dès qu’on gratte un peu son vernis. Et derrière ça, plus on va s’éloigner de ce Marvel, et plus il va se retrouver noyé au sein de l’écurie et il finira par être oublié. Dommage.

Note : 10/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.