Je Fais le Mort

Je-Fais-Le-Mort-Affiche

De : Jean-Paul Salomé

Avec François Damiens, Géraldine Nakache, Lucien Jean-Baptiste, Anne Le Ny

Année : 2013

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

A 40 ans, Jean, comédien, est dans le creux de la vague… Il court le cachet sans succès. Au pôle Emploi Spectacle, sa conseillère lui propose un job un peu particulier : prendre la place du mort pour permettre à la justice de reconstituer les scènes de crime.
Son obsession du détail bluffe les enquêteurs et va permettre à Jean de revenir sur le devant de la scène dans une affaire délicate à Megève, hors saison, suite à une série de meurtres…

Avis :

Trois ans après avoir sorti son assez mauvais film « Le caméléon » avec Marc André Grondin et Famke Janssen, le réalisateur Jean-Paul Salomé est de retour dans les salles obscures avec cette comédie policière surprenante. Sur la base d’un scénario innovant, le réalisateur rattrape son échec passé et nous offre une excellente comédie qui a des airs d’Agatha Christie.

JE+FAIS+LE+MORT+PHOTO3

La quarantaine, Jean Renault, à ne pas confondre avec Jean Reno, est un comédien qui tourne peu. Car, s’il est bon comédien, qu’il a eu un César il y a mainte années et qu’il connait bien ses personnages, voir même un peu trop, c’est un chieur né, un contestataire, il est tout le temps en train de râler, de remettre en question le travail des réalisateurs avec qui il bosse. Il est tellement insupportable que plus personne ne veut bosser avec lui et il a du mal à avoir ses derniers cachets pour pourvoir renouveler son statut intermittent du spectacle. Un matin, sa conseillère pôle emploi lui trouve un rôle inhabituel qu’il accepte parce que c’est bien payé. Il devra pendant trois jours faire le mort sur une reconstitution de scène de crime. Il part donc pour les Alpes, le travail est simple, mais même-là, l’équipe judiciaire n’a pas idée de ce qui l’attend, car trois jours avec Jean Renault et son approche des personnages c’est vraiment, mais vraiment pas simple. Mais dans un autre sens ça peut être très bénéfique aussi.

Le nouveau film de Jean Paul Salomé est pour le moins étonnant. Sur une idée inédite géniale, je ne crois pas avoir vu un autre film de la sorte, le réalisateur va nous tisser une bonne comédie policière qui vous fera vous poser pas mal de questions.

Car son film, c’est deux films en un. Le premier est une comédie très drôle et sur un comédien presque insupportable et trop pointilleux. Et le deuxième vient justement de cette « pointiellerie » qui va révéler des incohérences dans les reconstitutions des crimes. De là, le réalisateur va nous emmener dans une nouvelle enquête, sans jamais vraiment la mener officiellement et tout le monde sera suspect. J’avoue avoir pris un certain plaisir à soupçonner tout le monde. De ces petites incohérences qui deviennent peu à peu des évidences, Jean Paul Salomé va nous tenir en haleine et l’on s’amuse à essayer de deviner qui a tué et pourquoi.

Le scénario est bien mené, c’est crédible, ça marche bien, le film passe vite et Salomé arrive très bien à mélanger les deux styles, ce qui donne à son film un côté délacé et fun. Les dialogues sont géniaux, fins, subtils, on rigole bien de la bêtise du personnage de François Damiens, mais aussi des réactions de son entourage et surtout de la juge. Il n’y a qu’une seule petite chose qui m’a contrarié, car quand on regarde le film, on constate que le réalisateur s’est amusé à nous offrir une histoire qui sort des sentiers battus et bien la toute fin est trop facile, trop convenue et c’est bien dommage. De plus j’ai adoré la bande originale de Bruno Coulais qui donne au film un côté très british. Elle accentue le côté mystérieux, tout en amenant un bon degré de comique, plusieurs scènes m’ont fait sourire à l’écoute de la musique.

Ensuite il y a ce duo d’acteurs très drôles et très bons dans la peau de leur personnage. François Damiens est génial, même s’il fait un peu ce à quoi on est habitué à le voir, ce n’est pas grave, il nous fait rire et c’est ce qu’on demande. Les situations dans lesquelles il se retrouve sont hilarantes en particulier la deuxième reconstitution de crime terrible et improbable …

Je-fais-le-mort_portrait_w858

Géraldine Nakache est trop drôle, mais plus en retrait puisque c’est son rôle de juge qui veut ça. D’ailleurs elle est crédible en juge et ça la change bien de ses rôles habituels, elle montre pour le coup un côté comique moins hystérique, ce qui est très bien aussi. Lucien Jean-Baptiste est sympa, mais pas remarquable, Anne Le Ny est pétillante et Corentin Lobet fout la chair de poule avec son physique particulier.

« Je fais le mort » est donc une bonne surprise. Un moment cool et très sympa devant une histoire qui change et qui nous réserve de bons moments de comédie. C’est donc un film à découvrir et en plus il va très bien avec la période de Noel.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net