juin 24, 2024

The Fall Guy – L’Homme qui Tombe à Pic

De : David Leitch

Avec Ryan Gosling, Emily Blunt, Aaron Taylor-Johnson, Hannah Waddingham

Année : 2024

Pays : Etats-Unis

Genre : Action, Comédie

Résumé :

C’est l’histoire d’un cascadeur, et comme tous les cascadeurs, il se fait tirer dessus, exploser, écraser, jeter par les fenêtres et tombe toujours de plus en plus haut… pour le plus grand plaisir du public. Après un accident qui a failli mettre fin à sa carrière, ce héros anonyme du cinéma va devoir retrouver une star portée disparue, déjouer un complot et tenter de reconquérir la femme de sa vie tout en bravant la mort tous les jours sur les plateaux. Que pourrait-il lui arriver de pire ?

Avis :

David Leitch est un metteur en scène qui s’est fait connaître dès son premier film, qui est un certain « John Wick« , film qu’il a alors coréalisé avec Chad Stahelski. Le duo aurait très bien pu faire d’autres films ensemble, et ça aurait pu donner un sacré duo de metteurs en scène, or, très vite, chacun est parti de son côté, Stahelski restant sur « John Wick » et Leitch partant sur « Atomic Blonde« , « Deadpool 2 » ou encore « Bullet Train« . Si David Leitch commence sa carrière de cinéaste en 2014 à l’âge de trente-huit ans, il a en amont une sacrée carrière en tant que cascadeur, un métier qu’il a effectué pendant plus d’une quinzaine d’années. D’ailleurs, aujourd’hui encore, s’il ne fait plus de cascades, il distille encore des conseils, et ce métier reste son premier amour.

Alors dans sa filmographie, « The Fall Guy » a peut-être un goût un peu plus particulier que ses autres films, puisqu’ici, le metteur en scène américain nous propose de suivre un cascadeur en tournage à Sydney. Remake ou adaptation pour l’espace d’un film de la série « L’homme qui tombe à pic« , « The Fall Guy » est une belle surprise. Fun et très divertissant, si son scénario n’est pas incroyablement recherché, le film dégage un charme certain, et nous entraîne avec délire et ingéniosité dans une aventure qui célèbre le cinéma, et l’amour de la fabrication d’un film, et plus largement qui célèbre un métier que Hollywood a tendance à sous-estimer, les cascadeurs.

« Le film de David Leitch se fait très attachant. »

Colt Seavers est un cascadeur au top de sa carrière. Colt double le plus grand acteur d’action que le cinéma compte en ce moment, Tom Ryder. Mais ce qui fait la sève de sa vie en ce moment, c’est sa relation avec Josie, une cadreuse qui, il en est sûr, deviendra un jour une grande réalisatrice. Mais voilà, ce bonheur prend fin avec une cascade qui tourne mal et qui lui laisse le dos en vrac. Ayant même disparue de sa propre vie, Colt se voit alors, dix-huit mois plus tard, demandé expressément par Josie, qui tourne alors son premier film. Ces retrouvailles avec Josie, ainsi qu’avec son métier, sa productrice ou encore Tom Ryder, ne vont absolument pas se passer comme prévu…

Fendard, voilà en premier ce qui m’arrive en tête avec ce nouveau David Leitch, qui nous revient avec une histoire pleine de malice et un film généreux qui fait la part belle aux cascades et plus largement aux délires en tous genres.

Après donc une cascade qui a cassée aussi bien son dos que sa vie, un cascadeur se voit offrir une nouvelle chance de refaire son métier et reconquérir celle qu’il aime. Si, comme je le disais, le scénario dans son fil rouge n’est pas vraiment recherché, « The Fall Guy » est un film qui se fait très efficace dans ce qu’il nous raconte. Puis, plus largement, à force de délire et de trouvailles, le film de David Leitch se fait très attachant. « The Fall Guy« , c’est à la fois un film sur le cinéma et sur une profession qu’on connaît mal, qu’une histoire d’amour, qu’un film de complot, qu’un film d’action qui ne cesse d’imaginer des scènes toujours plus folles, la meilleure étant une course-poursuite entre Colt et un camion-benne.

« Il en profite même pour tacler les Oscars et l’industrie hollywoodienne. »

Puis avec ça encore, le film distille plein de petits clins d’œil à certains films, certaines cascades, et il en profite même pour tacler les Oscars et l’industrie hollywoodienne qui préfère se réfugier derrière des effets spéciaux. Si l’intrigue en elle-même n’est pas incroyablement recherchée, grâce à tout ce que le scénario apporte autour de celle-ci pour l’envelopper, « The Fall Guy » se fait plus intéressant qu’il n’y paraît. On sera même étonné que tout se conjugue aussi bien. Franchement, avec toutes les ficelles que tire le film, avec ce mélange de délire, de fun et de sérieux en même temps, ce n’était pas gagné et pourtant, force est de constater que ça marche, que c’est plaisant et qu’on se laisse entraîner avec grand plaisir.

Le film aurait même pu durer un peu plus qu’on se serait laissé entraîner encore et encore. Pour preuve, on ne se lève pas tout de suite au générique, appréciant voir le travail des cascades réalisées sur le tournage.

Avec ça, il faut compter sur l’attrayante mise en scène de David Leitch. Son film respire la bonne humeur, et l’on sent que tout le monde s’est éclaté à faire cette multitude de rebondissements et de cascades toutes plus folles les unes que les autres. David Leitch gère très bien ses scènes d’action, comme ses scènes de comédie, et avec ça, il nous offre un casting impeccable, avec un Ryan Gosling ultra charismatique et drôle, dans la peau de ce pauvre Colt entraîné malgré lui dans une histoire qui le dépasse, et pour cela, il va en prendre plein la gueule.

À ses côtés, ou face à lui, Emily Blunt est parfaite en jeune réalisatrice pleine d’idéaux, Aaron Taylor-Johnson est terrible dans la caricature de l’action man débile, et Hannah Waddingham est tout simplement hilarante en productrice arriviste et nombriliste. À noter aussi le petit caméo de Lee Major qui est le très bien venu.

« The Fall Guy » est donc un film qui en jette, qui ne se prend pas au sérieux, tout en ayant un fond intéressant. Avec ça, c’est un film qui multiplie les genres sans jamais se perdre. C’est un film qui fait une vraie proposition de cinéma, et qui déclame son amour du cinéma et des professions de l’ombre, tout en se moquant de la dictature des effets spéciaux, et des fonds verts à outrance. Puis avec ça, le film est tenu par des acteurs qui s’éclatent, une mise en scène ingénieuse qui ose plein de choses, puis on y trouve une BO terrible… Bref, tout fait qu’on passe un vrai bon moment devant les mésaventures de ce cascadeur qui cherche juste à reconquérir celle qu’il aime.

Note : 16,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.