juin 24, 2024

Godzilla X Kong – Le Nouvel Empire – Et ça Empire…

Titre Original : Godzilla X Kong : The New Empire

De : Adam Wingard

Avec Rebecca Hall, Brian Tyree Henry, Dan Stevens, Kaylee Hottle

Année : 2024

Pays : Etats-Unis

Genre : Action, Fantastique

Résumé :

Le tout-puissant Kong et le redoutable Godzilla unissent leurs forces contre une terrible menace encore secrète qui risque de les anéantir et qui met en danger la survie même de l’espèce humaine. GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE remonte à l’origine des deux titans et aux mystères de Skull Island, tout en révélant le combat mythique qui a contribué à façonner ces deux créatures hors du commun et lié leur sort à celui de l’homme pour toujours…

Avis :

Adam Wingard est un cinéaste au parcours bien curieux. Réalisateur qui s’est fait un nom dans le cinéma d’horreur à la fin des années 2000 et au début des années 2010, Adam Wingard a été très prolifique, enchaînant les tournages de courts, mais aussi de longs, et on va le retrouver à bien des postes sur ses films. Puis à partir de 2013 et son « You’re Next« , la carrière d’Adam Wingard prend un nouveau tournant, car le film est un petit carton. Continuant dans le cinéma d’horreur, s’il réalise encore un film qui plaira, par la suite, il va terriblement décevoir en se lançant dans des remakes et des adaptations, « Blair Witch » ou encore « Death Note« . Les films sont on ne peut plus critiqués et l’on aurait pu croire que la carrière d’Adam Wingard s’arrêterait là. Et bien non, elle va prend un nouveau tournant, car le metteur en scène est choisi pour réaliser un film où Godzilla et King Kong vont se foutre sur la gueule.

Après la terrible bêtise qu’était « Godzilla VS Kong« , voici qu’Adam Wingard récidive avec cette fois-ci « Godzilla X Kong« , le X étant que cette fois, ils vont être potes pour défoncer plus fort qu’eux. Dépassant la bêtise du précédent, de manière très familière, j’ai envie de dire que ce film est un délire. Mais un délire total du début à sa fin. Osant tout et ne s’arrêtant jamais, on peut dire qu’on a définitivement perdu le sérieux et la crédibilité que pouvait avoir cette franchise. Enfin, quand je dis le sérieux, je parle du premier film initié par Gareth Edwards. Partant dans tous les sens, faisant beaucoup de bruit, distribuant les mandales comme un français aime le fromage, « Godzilla X Kong » a pulvérisé mon cerveau, et le pire dans cette histoire, c’est qu’à force de délires, cette séance de cinéma s’est faite amusante.

« Le scénario ose tout et n’importe quoi. »

Kong habite aujourd’hui la terre creuse, où il est à la recherche des siens. À la surface, Godzilla défend les hommes de titans qui arriveraient jusque dans les villes. Mais voilà, ces deux meilleurs ennemis vont devoir unir leur force, car au fin fond de la terre creuse se cache Scar King, un singe puissant et terriblement méchant, qui convoite le fait d’aller à la surface pour tout détruire…

Ne cherchons plus, voici LA comédie de l’année ! Franchement, il est difficile de rester stoïque face aux délires en pagaille que propose « Godzilla X Kong« . En un sens, le nouveau film du Monsterverse est un film où rien, absolument rien, ne va dans ce qu’il raconte. D’ailleurs, lorsqu’on s’arrête du côté de son scénario, comment ont-ils pu s’y mettre à six pour écrire un truc pareil ? L’histoire part totalement en vrille, les incohérences y sont une religion, la plus grosse étant la marque de la main rouge que nos personnages découvrent sur le mur d’une bâtisse ravagée par des singes.

Puis avec ça, comme je le disais, le scénario ose tout et n’importe quoi, ce qui est assez dingue. Franchement, entre les problèmes de dents de Kong, les découvertes au sein de la terre creuse, ou encore ce singe pas beau/vilain/moche qui veut tout défoncer par plaisir, ou encore cette alliance Godzilla/Kong et autres qui se posent comme les Avengers du Monsterverse, on ne sait vraiment plus où donner de la tête. Évidemment, le film en fait des caisses et se veut fun, très fun, tout en se prenant au sérieux, très au sérieux. Avec ça, on aura une pensée par le patrimoine mondiale de l’Unesco qui doit être en PLS tant les Titans ont de très bons goûts en matière de spots pour se foutre sur la gueule, et évidemment tout détruire par la même occasion.

« C’est d’une générosité absolue. »

Avec ça, on retiendra la découverte de civilisations, le retour aux origines, un lien mère/fille, un bras mécanique (encore une fois Kong va voir le véto) et évidemment une pelletée d’effets spéciaux qui ne s’arrêtent strictement jamais. D’ailleurs, le film est particulièrement cohérent là-dessus, voulant offrir du spectacle et rien d’autre que du spectacle, et de ce côté-là, c’est vrai que c’est d’une générosité absolue. Après, cette avalanche d’effets et de bastons, si c’est drôle, à force de démonstrations et de bruit, ça peut vite devenir épuisant, surtout lorsque l’on a encore en tête l’incroyable « Godzilla Minus One » de Takashi Yamazaki, qui avait sacrément remis les pendules à l’heure.

Bref, au milieu de tout cela, on trouve une Rebecca Hall perdue, un Dan Stevens qui est sûrement le veto/dentiste le plus cool de l’univers, une Kaylee Hottle qui, évidemment, est l’élue (oui, il faut toujours une ou un élu), et un Brian Tyree Henry qui se fout de la gueule des complotistes…

Bref, il est impossible de prendre ce « Godzilla X Kong » deux secondes au sérieux. Ici, le scénario a foutu le camp, les acteurs ont foutu le camp, la mise en scène a foutu le camp et seulement restent en salles les sourires et les rires (même pas moqueurs) face à ce délire de tous les instants. Je m’attendais à une grosse bêtise lorsque j’ai vu Godzilla et Kong courir tels des super-héros d’un nouveau genre, mais j’étais loin, très loin, tellement loin, de me douter de la connerie qu’allait être ce film, qui au bout du compte, à force de délires, et d’oser n’importe quoi, m’a finalement fait passer un presque bon moment. Alors oui, ce « … nouvel Empire » est la comédie de l’année, et même le plaisir coupable de l’année !

Note : 9,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.