mars 3, 2024

Le Menu

Titre Original : The Menu

De : Mark Mylod

Avec Ralph Fiennes, Anya Taylor-Joy, Nicholas Hoult, Hong Chau

Année : 2022

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller

Résumé :

Un couple se rend sur une île isolée pour dîner dans un des restaurants les plus en vogue du moment, en compagnie d’autres invités triés sur le volet. Le savoureux menu concocté par le chef va leur réserver des surprises aussi étonnantes que radicales…

Avis :

Mark Mylod est un cinéaste et producteur britannique qui commence à avoir une jolie petite carrière. Débutant les années 90, il a passé pas mal de temps à travailler pour la télévision, notamment sur des séries et des shows passant sur la BBC. Puis en 2002, il passe au format long-métrage avec un délire. Un délire qui est même devenu culte, puisque c’est lui qu’on retrouve derrière « Ali-G« , film où Sacha Baron Cohen devient un « complotiste » malgré lui. Par la suite, Mark Mylod va alterner entre le grand écran et le petit, passant d’un genre à l’autre avec aisance, dirigeant aussi bien Robin Williams dans un drame à la « Fargo » avec « The Big White« , que l’équipe de « Game of Thrones« , dont il va devenir un réalisateur régulier.

Premier film de Mark Mylod depuis plus de dix ans maintenant (son dernier étant « Sex List » sorti en 2011), « Le menu » était un film pour le moins intriguant dans son concept. Ici, de richissimes clients partent en « mer » pour aller manger dans un restaurant sur une île déserte. Évidemment, le repas ne va pas se passer comme prévu.

« Mark Mylod s’aventure parfois dans de la comédie noire qui offre des moments jubilatoires. »

Si le concept est intéressant, et qu’on ne peut pas lui reprocher son excellent casting, et même quelques excellentes idées, ce « … menu » a du mal à se digérer. Les saveurs sont bien là, et le goût en bouche a son caractère, mais malheureusement, je dois dire que plus je m’éloigne de ma projection et plus le film de Mark Mylod m’a laissé sur le bas-côté, n’ayant pas vraiment compris où toute cette histoire machiavélique voulait en venir. Dommage.

Tyler et Margot, un jeune couple, se rendent sur une île déserte où se trouve l’un des restaurants les plus sélects du moment. Les prix sont inabordables pour la plupart, et les quelques personnes qui peuvent se l’offrir sont en plus de ça triés sur le volet. Mais ce qui s’annonçait comme une belle soirée de dégustation va très vite tourner à autre chose de plus glaçant…

Il y a des films qui réunissent tous les ingrédients pour nous faire passer un bon moment, et parfois, la sauce a du mal à prendre, et ce « … menu » est tout à fait de ceux-là.

Le film de Mark Mylod a une idée de base qui est intéressante, d’autant plus qu’avec cette dernière, le metteur en scène anglais en profite pour aborder des sujets intéressants, avec cette idée d’un chef mégalo, tyrannique, à l’ego surdimensionné, qui en plus de la pression subie, exècre ses clients qui n’ont aucun goût et dont il déplore l’ignorance culinaire. Avec ce chef, impérialement incarné par un Ralph Fiennes terrifiant, Mark Mylod s’aventure parfois dans de la comédie noire qui offre des moments jubilatoires. Les moments où ce chef décrit ses plats, c’est franchement quelque chose.

« Finalement, à force de jouer et de surenchérir, ce « … menu » a fini par à moitié me perdre. »

D’ailleurs, à plus y penser, ce film, ce sont avant tout des personnages qu’on apprécie, et qu’on a envie de suivre, malgré leurs défauts qui nous donnent des envies de gifles qui se perdent, et là, on pense de suite à Nicholas Hoult qui tient un rôle génialement grotesque et agaçant au possible. Toujours du côté de ce casting, Anya Taylor-Joy est comme à son habitude excellente de bout en bout de film, et l’on citera John Leguizamo qui déborde de prétention et de mégalomanie au point d’en être drôle, tout comme la terrible et effrayante de froideur Hong Chau.

Toujours du côté de ses qualités, « Le menu » est un film qui reste efficace dans sa mise en scène, même s’il va mettre un peu de temps à se lancer. Oui, en ce sens, Mark Mylod prend peut-être trop de temps une fois arrivé sur son île. En revanche, face à cela, le film joue plutôt bien la carte du mystère (du moins au début). Son idée de menu diabolique à l’issue fatidique nous accroche, et l’on s’amuse à essayer de deviner s’il s’agit d’une mise en scène ou bien d’un plan tordu, et surtout bel et bien réel. Et c’est de ce côté que finalement, à force de jouer et de surenchérir, ce « … menu » a fini par à moitié me perdre.

« Il y a une « bonne explosion » en bouche au départ, puis d’un coup, le goût s’est estompé. »

Avec ce chef et sa brigade prêt à tout pour aller jusqu’au bout de son idée, et surtout avec ce final, ce « … menu« , même s’il tire certaines ficelles intéressantes dans ses sujets, m’a laissé totalement sur le bas-côté, et me laisse un goût de sadisme et de démonstration, pour finalement pas grand-chose. Ce plan ultra pensé et peaufiné et les réactions, et autres acceptations, ont franchement eu du mal à me convaincre et je me retrouve à quitter la salle de cinéma sur ma faim, comme si « Le menu » proposé avait cessé de distiller très vite ses saveurs. Il y a une « bonne explosion » en bouche au départ, puis d’un coup, le goût s’est estompé. S’ajoute à cela que beaucoup d’éléments apportent du flou à l’ensemble, notamment autour du personnage incarné par Anya Taylor-Joy, ou encore autour de cette brigade.

Ainsi, le nouveau film de Mark Mylod aurait bien du mal à faire son office. Parfois intéressant, drôle, voire même jubilatoire, sur son ensemble et dans son final, « Le menu » a franchement du mal à tenir ses promesses, et son idée, ainsi que son concept, m’ont laissé de marbre et ça, c’est franchement dommage.

Note : 9,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.