janvier 28, 2022

Affamés – Un Film qui a du Mordant

Titre Original : Antlers

De : Scott Cooper

Avec Keri Russell, Jesse Plemons, Jeremy T. Thomas, Graham Greene

Année : 2021

Pays : Etats-Unis

Genre : Horreur

Résumé :

Dans une petite ville minière de l’Oregon, une institutrice et son frère policier enquêtent sur un jeune écolier. Les secrets de ce dernier vont entraîner d’effrayantes conséquences.

Avis :

Après une belle carrière en tant que comédien, Scott Cooper a pris un virage dans sa carrière en 2010 en passant à la réalisation. Son premier film, « Crazy Heart« , s’est imposé comme une petite bombe et depuis le réalisateur n’a fait que confirmer son talent. « Strictly Criminal« , « Hostiles« , ou encore « Les brasiers de la colère« , sont autant de films qui font du bien au cinéma indépendant américain, et au-delà de ça, ils prouvent aussi l’envie que peut avoir Scott Cooper pour explorer des genres de cinéma différents et d’assurer dans chacun d’eux.

Après s’être aventuré dans le western et en avoir fait un chef-d’œuvre avec « Hostiles » sorti en 2018, Scott Cooper n’a pas perdu de temps et s’est aventuré autre part. Le film était prévu initialement pour Avril 2020, mais bon, le Covid en a décidé autrement. Décalé d’un an et sept moins, « Affamés » débarque enfin dans les salles, et l’on peut dire qu’on n’y croyait plus, tant le film de Scott Cooper avait des arguments pour terminer sur une plateforme. Heureusement, c’est bel et bien en salle qu’on peut le découvrir et on peut remercier les producteurs et distributeurs d’avoir tenu le coup, car « Affamés« , même s’il est moins terrifiant que ce qu’on pouvait en attendre, reste un film joliment oppressant et une belle proposition de cinéma de la part d’un réalisateur qui démontre que décidément, il n’y a pas un genre qui lui résiste.

Après le décès de son père, Julia revient vivre dans la maison familiale. La jeune femme est professeure et trouve très vite un poste dans l’école de la ville. Parmi ses élèves, Julia est intriguée par le petit Lucas, un enfant renfermé sur lui-même au comportement étrange. La professeure, aidée de son frère, shérif de la ville, enquête sur le jeune garçon dans le but de l’aider, mais ce qu’ils vont découvrir est très loin de ce qu’ils auraient pu imaginer.

Parmi les films qui auraient dû sortir en 2020, « Affamés« , le nouveau Scott Cooper, était l’un de ceux que j’attendais avec la plus grande impatience, car premièrement, c’est un film de Scott Cooper et après l’immense claque que furent « Hostiles » et « Crazy Heart« , j’ai envie de dire que je suis prêt à suivre ce mec n’importe où. Puis deuxième parce qu’encore une fois, le réalisateur américain débarque là où clairement on ne l’attendait pas, puisque « Affamés » est un film qui se pose quelque part entre le thriller horrifique et le film de légende avec un soupçon de fantastique et de gore. Bref, tout un programme, qui va être formidablement exécuté.

Si je dois toutefois avouer qu' »Affamés » véhicule avec lui une petite déception, dans le sens où le film n’est pas aussi terrifiant que je l’espérais, ça ne m’aura pas empêché de passer un terrible moment de cinéma. Un moment de cinéma qui sait ce qu’il a envie de raconter. Un moment de cinéma qui prend son temps pour monter son ambiance, pour piquer et intriguer son spectateur. Un moment de cinéma qui va petit à petit se tendre, pour nous emmener vers un excellent final, à la fois beau, terrible et sombre.

« Affamés » est un film qui est tenu par un scénario qui a ses facilités. Écrit en partie par Scott Cooper, « Affamés » livre une intrigue qui est souvent prévisible et parfois même, osons le dire, qui ne tient pas vraiment la route, quant à certaines décisions de ses personnages (coucou Madame la directrice). Mais ces petits défauts sont rattrapés par le reste du film qui sait se faire très bon. S’aventurant dans le folklore indien, nous offrant un joli background autour de ses personnages principaux, et laissant grandir son ambiance, son horreur et son fantastique au fur et à mesure de son film, « Affamés » réussit sans mal à nous prendre dans ses filets et surtout une fois qu’il nous a pris, jamais il ne nous lâche. De plus, le film tient une bonne écriture autour de la misère sociale, ou encore des blessures liées à l’enfance.

Si le scénario est aussi bon qu’il peut être facile, ce qui renforce le plaisir de suivre ce film, c’est sans conteste la mise en scène de Scott Cooper qui sait parfaitement s’adapter au genre qu’il explore. « Affamés » est un film qui pose son ambiance d’emblée. « Affamés » est un film grisonnant et sombre. « Affamés« , même s’il distille quelques jumpscares par ici ou par-là, c’est surtout un film qui va nous tenir grâce à l’angoisse qu’il laisse grandir petit à petit, notamment avec sa créature que Scott Cooper dévoile au compte-goutte. Sa créature hante tout son film, et le cinéaste sait comment nous la présenter. De plus, « Affamés » est un film qui visuellement parlant est sublime, Cooper alternant entre de grands plans aériens qui renforcent cette sensation d’angoisse, des scènes plus intimes bien souvent fixées sur les visages de ses personnages où l’on peut lire l’angoisse, la peur. On ajoutera à cela les effets gores, les cadavres, les morsures qui sont saisissantes. Puis enfin, il y a cette créature, superbe, impressionnante et terrifiante. Une créature qu’on pourrait aisément trouver chez Del Toro (et tient donc qui c’est qu’on trouve parmi les producteurs…).

Côté casting, là encore ce n’est que du bon, avec un choix de comédiens très justes. Ici, pas de grandes têtes d’affiche et ça fait du bien. Alors certes, tous sont connus, mais ce qui fait du bien, c’est le fait que Scott Cooper leur donne de plus grand rôle que ce à quoi ils peuvent être habitués. Franchement, c’est kiffant de revoir Keri Russell sur grand écran, tout comme c’est terrible de trouver le talentueux Jesse Plemons, acteur génial, souvent abonné aux seconds rôles. Puis au-dessus de ces acteurs, il y a ce petit garçon, Lucas, qui est campé par le tout jeune Jeremy T. Thomas et le gamin est tout simplement saisissant et surprenant. Jolie mention amoureuse pour le fait de trouver aussi des acteurs et actrices comme Rory Cochrane (qui commence à être un habitué chez Cooper), Amy Madigan ou Graham Greene.

« Affamés » n’est pas aussi terrifiant et dur que je le voulais, mais malgré cette petite déception, le nouveau Scott Cooper demeure un terrible moment de cinéma. Angoissant, oppressant, saisissant, certes parfois facile, mais au-delà de ça, le metteur en scène livre une telle ambiance qu’on se laisse embarquer sans aucun mal dans cette sombre histoire qui se pose quelque part entre le thriller horrifiant et le film fantastique peuplé de légendes indiennes. Bref, je suis conquis !

Note : 14,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.