novembre 30, 2021

Bac Nord – Film d’Extrême Droite?

De : Cédric Jimenez

Avec Gilles Lellouche, François Civil, Karim Leklou, Adèle Exarchopoulos

Année : 2021

Pays : France

Genre : Thriller

Résumé :

2012. Les quartiers Nord de Marseille détiennent un triste record : la zone au taux de criminalité le plus élevé de France. Poussée par sa hiérarchie, la BAC Nord, brigade de terrain, cherche sans cesse à améliorer ses résultats. Dans un secteur à haut risque, les flics adaptent leurs méthodes, franchissant parfois la ligne jaune. Jusqu’au jour où le système judiciaire se retourne contre eux…

Avis :

Depuis quelques années maintenant, Cédric Jimenez est en train de se faire une jolie place dans le paysage du cinéma français. D’abord dans le documentaire, il passe par l’écriture de scénario (« Scorpion« , « Eden Log« ), avant de se lancer dans le long-métrage de fiction en 2011 avec « Aux yeux de tous« , un thriller sous haute surveillance. Si le film est plutôt bien reçu, c’est vraiment avec son deuxième film, « La french« , que Jimenez décolle. Film policier porté par Jean Dujardin et Gilles Lellouche, « La french » trouve un très beau succès. Par la suite, Cédric Jimenez posera sa caméra dans les années 40 durant la Seconde Guerre mondiale, pour « HHhH« , film qu’il tourne avec des acteurs américains pour l’occasion.

Pour son quatrième film, Cédric Jimenez pose de nouveau ses valises du côté de Marseille, pour cette fois encore rapporter un fait divers. « Bac Nord« , comme son titre l’indique, c’est l’histoire de trois flics de la Bac Nord de Marseille qui vont être lâchés par leur hiérarchie. Avec cette affaire qui remonte à 2012, Cédric Jimenez nous entraîne alors dans un film policier musclé. Un film dans lequel on se retrouve en totale immersion, au plus près des compositions avec lesquelles la police doit travailler. Percutant, prenant et critique, le metteur en scène français livre là un bon morceau de cinéma qui se loge quelque part entre la fiction et le quasi-documentaire.

2012, les quartiers nord de Marseille sont livrés à eux même et tiennent le triste record du plus haut taux de criminalité de France. La Bac Nord doit faire la politique du chiffre, et pour cela, les policiers doivent adapter leurs méthodes de travail. Pour faire tomber un réseau de stupéfiants, trois flics vont dépasser les lignes et si au départ, ils vont être soutenus par leur hiérarchie, un jour, cette dernière les lâche et le leur propre système va alors se retourner contre eux…

« Bac Nord« , le nouveau film de Cédric Jimenez est l’un des événements cinéma de l’été et il a de quoi l’être tant le réalisateur livre là un morceau de cinéma aussi intéressant qu’il est prenant et surtout immersif.

« Bac Nord » s’inspire d’une affaire réelle, et propose un autre regard sur la police qui doit faire face au manque de moyens d’un côté et surtout au manque de courage politique de l’autre. Ainsi, partant de cette base, Cédric Jimenez nous invite à suivre le quotidien de trois flics de la Bac Nord, qui essaient tant bien que mal de faire leur métier. Si le scénario a ses caricatures, il se pose surtout comme un film qui m’a beaucoup intéressé pour la façon dont il peint les méthodes policières et la relation qu’il peut y avoir entre les flics et leur hiérarchie. Évidemment critique et politique, avec « Bac Nord« , Cédric Jimenez dresse un constat d’un manque et d’une politique du chiffre, ce qui pousse certains membres des forces de l’ordre à plus ou moins franchir les lignes interdites pour glaner des informations. Si Cédric Jimenez pointe du doigt des failles à travers son film, il n’oublie pas de jouer avec sa balance, peignant aussi dans un autre sens des personnages qui s’accommodent plutôt bien de cette situation. Ainsi donc, « Bac Nord » est plus nuancé qu’il n’en a l’air.

Sur un autre côté, Cédric Jimenez dresse le portrait de certaines cités plus que difficiles. Certaines cités où la loi a bien du mal à y entrer et où s’applique la loi du plus fort, du plus influent et du plus riche. De ce côté-là, il est vrai qu’il y a une caricature qui en ressort, avec cette idée qu’il n’y a pas un habitant pour rattraper l’autre. On pourrait presque, pour caricaturer nous aussi, dire qu’il y a d’un côté les gentils flics et de l’autre les méchants habitants des cités. Sur certains des aspects, on aurait aimé plus de nuances de la part de Jimenez et ses scénaristes.

Mais ce manque de nuances est aussi pardonné, car « Bac Nord » arrive à offrir un cinéma prenant, tendu, et surtout qui nous immerge totalement grâce à une mise en scène ultra efficace. Une mise en scène qui a franchement de la tronche, qui offre un rythme dynamique qui ne faiblit pas et ça, même quand le film change d’axe, une fois ces personnages lâchés par les leurs. Toujours du côté de sa mise en scène, Cédric Jimenez offre un film stylisé, qui parfois, c’est vrai, peut céder à l’appel du clip, mais derrière ça, il y a une force dans les images, une maîtrise et une nervosité qui encore une fois nous embarque dans ce récit, qui sonne souvent réaliste.

Puis enfin, si « Bac Nord » fonctionne aussi très bien, c’est que derrière son intrigue, on trouve des personnages qui sont attachants. Des personnages qui sont plus fragiles et attendrissants qu’ils en ont l’air. Puis il y a aussi le fait que le trio réuni pour l’occasion marche très bien. Il y a une vraie alchimie qui se dégage de Gilles Lellouche, Karim Leklou et François Civil. À noter une belle composition pour Kenza Fortas et Adèle Exarchopoulos.

« Bac Nord » est donc encore une fois un bon cru pour Cédric Jimenez qui s’impose et en impose de plus en plus. Si, « Bac Nord » n’évite pas certains clichés et certaines caricatures, il reste néanmoins un film policier très intéressant qui parfois lorgne vers le documentaire (quand il parle de la façon que peuvent avoir les flics de composer pour exercer) et le thriller immersif et prenant qui commence très fort et qui ne lâche rien jusqu’à son générique de fin.

Note : 15/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.