janvier 27, 2023

Le Fils de Kong

11910870_1154400964573311_1793573643_n

Titre Original : Son of Kong

De : Ernest B. Schoedsack

Avec Robert Armstrong, Helen Mack

Année: 1933

Pays: Etats-Unis

Genre: Fantastique

Résumé:

Encore traumatisé par la mort de Kong, Carl Denham décide de quitter définitivement New York. Il s’embarque pour une nouvelle expédition vers l’île de Kong, afin de terminer le travail qu’il n’avait pu achever lors de son précédent voyage. Une mutinerie éclate bientôt à bord du navire….

Avis:

Exit Merian C. Cooper, co-réalisateur du premier film. Cette fois-ci, c’est Ernest B. Schoedsack tout seul qui se lance dans une suite directe après le drame survenu à New-York. En jetant un rapide coup d’œil sur la filmographie d’Ernest B. Schoedsack, j’ai pu aisément constater qu’il avait une jolie filmographie peuplée de quelques titres que je connaissais de noms et qui me donnaient déjà envie de m’y intéresser, sans savoir pour autant que derrière « Les Derniers jours de Pompéi » ou encore « Monsieur Joe« , se cachait en fait l’un des réalisateurs de « King Kong » et je dois dire qu’après ces deux « King Kong » que je viens de voir, je suis curieux de voir d’autres films de lui et particulièrement ceux que j’avais déjà envie de voir.

« King Kong » fut un très gros succès au moment de sa sortie et l’on peut comprendre qu’une suite fut mise directement en chantier. Gardant la même équipe de tournage, cette suite sera portée par Robert Armstrong, qui joue le réalisateur Carl Denham. « Le fils de Kong » s’inventera alors une bonne idée pour revenir sur l’île du roi Kong et aussi nous faire découvrir son fils.

11920492_1154401024573305_248149106_n

Carl Denham se voyait déjà riche le jour où il a ramené Kong de son île. Mais le drame qui a suivi a donné l’effet inverse et le voilà maintenant au bord de la ruine, croulant sous les procès. Il décide alors de fuir, histoire de se faire oublier. C’est ainsi qu’il termine à Singapour, où il fait la rencontre de l’homme qui lui avait donné la carte de la mystérieuse île de Kong. L’homme lui apprend que Skull Island n’a pas encore livré tous ses secrets et que sur l’île se cache alors un trésor. Carl décide alors de retourner sur l’île, mais rien ne va se passer comme il l’imaginait.

À la suite du premier film, que j’ai adoré, faut dire ce qui est, je me suis lancé dans cette suite, qui avait elle aussi tout pour me plaire, enfin, je l’espérais en lisant le synopsis.

Le film commence très bien et il est bien la suite directe de « King Kong« , ce qui m’a enchanté, car le début est comme un prolongement, un bonus, du rab, qu’on aurait du premier film et j’ai vraiment adoré en savoir plus sur le personnage du réalisateur, car tout arrive à cause de lui et le fait d’avoir les conséquences du drame était le bienvenu.

Mais voilà, pour la suite, je reste assez dubitatif. « Le fils de Kong » reste un bon film d’aventure, moins ambitieux que le premier, mais qui tient encore debout. L’histoire en grande partie est plaisante et la fin est assez inattendue. Je reste conquis par le prétexte que trouve le film pour retourner sur l’île. Je reste convaincu par les différentes péripéties qui se déroulent. Donc jusque-là, tout prend plus ou moins. Mais voilà, bizarrement, là où j’ai eu le plus de mal, c’est avec le fils de Kong justement. J’ai eu beaucoup de mal avec le traitement de ce personnage. Je n’avais pas envie de voir ça et comme l’envie n’y était pas, d’emblée, j’avoue ne pas avoir fourni d’efforts pour essayer d’aller plus loin. Il y a quelque chose de très dérangeant dans ce film et puis je n’ai pas aimé le visuel de son fils, alors que je trouvais King Kong imposant et puissant, ici, son fils, visuellement, ne m’a pas fait le même effet. Alors oui, je sais que c’est un « bébé » Kong, mais à mes yeux ça a bien du mal à prendre.

Et il y a les acteurs. Heureux d’avoir retrouvé certains d’entre eux au générique de celui-ci et avoir découvert de nouvelles têtes, je n’ai pourtant pas réussi à les trouver aussi mémorables que dans le premier film et pourtant, il y a de sacrés personnages qui apportent de bons retournements de situation.

11938017_1154400994573308_926628141_n

Ce deuxième film dans l’univers de Skull Island reste un film plaisant, mais malheureusement le premier est si surprenant que celui-ci est forcément moins marquant, hormis peut-être cette fin totalement inattendue. Le reste sera, je pense, vite oubliable. « Le fils de Kong » reste un film à voir par curiosité, qui se suit sans trop de déplaisir.

Note : 13/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=XJMVPn3bIr8[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.