mars 3, 2024

Iris et les Hommes – Le Sexe à 50 Ans

De : Caroline Vignal

Avec Laure Calamy, Vincent Elbaz, Suzanne de Baecque, Sylvain Katan

Année : 2024

Pays : France

Genre : Comédie, Drame

Résumé :

Un mari formidable, deux filles parfaites, un cabinet dentaire florissant : tout va bien pour Iris. Mais depuis quand n’a-t-elle pas fait l’amour ? Peut-être est-il temps de prendre un amant. S’inscrivant sur une banale appli de rencontre, Iris ouvre la boite de Pandore. Les hommes vont tomber… Comme s’il en pleuvait !

Avis :

Caroline Vignal s’est joliment fait remarquer avec son deuxième film, le sympathique et très drôle « Antoinette dans les Cévennes« , film qui a valu à sa comédienne, Laure Calamy, le César de la meilleure actrice. Pour son nouveau film, la réalisatrice s’est inspirée de la vie d’une amie, une femme d’une cinquantaine d’années qu’elle n’avait pas vu depuis plusieurs mois. Lorsque les deux amies se sont revues, la femme en question, qui venait de se séparer de son mari, était transformée. Cette dernière avait suivi les conseils d’une amie qui lui avait recommandé d’aller sur des sites de rencontre.

Pour son nouveau film, Caroline Vignal s’est lancée dans une comédie de mœurs où une femme reconnecte avec son désir. Frais et amusant, tenu encore une fois par une Laure Calamy qui fait le show, « Iris et les hommes » fait moins fort et marquant que « Antoinette dans les Cévennes« , mais ça ne l’empêche pas non plus d’être un petit bout de cinéma devant lequel on passe un bon moment. Au programme, des situations cocasses, la sempiternelle question de la routine et de l’usure du couple, et la libido qui s’amenuise. Léger, tout en étant engagé, militant, et féministe sans donner des leçons à la terre entière, ce nouveau Caroline Vignal est une bonne petite comédie.

«  »Iris et les hommes » se pose comme un petit vent de fraîcheur. »

Cela fait vingt-deux ans qu’Iris est avec son mari, avec qui elle a eu deux beaux enfants. Mais voilà, aujourd’hui, la routine s’est installée et cela fait quatre ans que le couple ne fait plus l’amour. Alors c’est vrai qu’un couple, ce n’est pas seulement que du sexe, mais le sexe fait partie de la vie d’un couple. Un jour, Iris se voit conseiller d’aller sur des sites de rencontres. Intriguée puis amusée, après une première rencontre, Iris reconnecte avec son corps et son désir, et elle est bien décidée de ne plus faire que cela s’arrête…

En 2020, « Antoinette dans les Cévennes » se posait comme l’un des jolis coups de cœur de cette année, et j’étais alors curieux et désireux d’un nouveau film de Caroline Vignal. Puis après trois années d’absence, la bande-annonce de « Iris et les hommes » est tombée, et je dois dire que je suis resté partagé, car cette dernière ne donnait pas forcément très envie (et ce n’est pas son affiche qui a poussé dans le sens contraire). Mais bon, comme je suis quelqu’un de profondément optimiste, je suis allé m’enfermer dans une salle obscure, et comme je le disais, je me suis retrouvé devant une comédie fort sympathique. Alors, c’est vrai qu’on est très loin de tenir la comédie de l’année, mais « Iris et les hommes » se pose comme un petit vent de fraîcheur qui tient de jolis sujets, des petits moments amusants, et un personnage touchant.

«  »Iris et les hommes » est un film qui parle bien de notre époque. »

Joliment écrit, « Iris et les hommes » ne joue pas la carte du mari volage et de la femme délaissée qui finit par aller voir ailleurs. Non, le film de Caroline Vignal est plus intelligent que ça, et bien plus sympathique. Ici, la cinéaste nous propose de suivre une femme qui va se reconnecter avec elle-même, et avec son désir perdu. Truffé de bonnes répliques et de dialogues finement écrits, « Iris et les hommes » est un film qui parle bien de notre époque, étant féministe d’un côté, parlant du désir de la femme, de la séduction, d’oser faire des expériences, de s’amuser et de vivre.

La cinéaste, au travers de bons dialogues, parlera du consentement, et ce qui est très bien ici, c’est qu’à aucun moment elle ne tombe dans la leçon de morale. Mieux encore, avec le discours qu’elle tient, on pourrait dire que dans un sens, elle est à contre-courant de ce que l’on entend partout, car ici, elle a voulu faire un film profondément optimiste. Ici, les hommes ne sont pas des ennemis, même si, parfois, il peut y en voir un ou deux qui sont lourds.

Après, on pourra toujours reprocher au film d’avoir un côté naïf, voire un côté « monde de Oui-Oui », mais cette vision au sein de cette comédie et de cette histoire pour ce personnage, fait du bien. De plus, la réalisatrice a refait appel à Laure Calamy pour tenir le rôle de son Iris, et comme à son habitude, l’actrice, qui est devenue une incontournable, est excellente dans la peau de cette femme libre qui s’amuse et profite de chaque instant.

Ainsi donc, « Iris et les hommes » est une petite comédie plaisante qui offre un joli personnage et une étude intéressante de la femme, du couple, mais aussi des sites de rencontres et de toutes les rencontres qu’on peut y faire. Sans être le film de l’année, sans être aussi inspirant que « Antoinette dans les Cévennes« , ce nouveau Caroline Vignal m’aura fait passer une heure et demie chouette, et finalement, c’est ce que je lui demandais.

Note : 12/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.