mai 25, 2024

Ratchet & Clank Rift Apart

Résumé :

Un empereur robot maléfique a l’intention de conquérir les mondes multidimensionnels et a jeté son dévolu sur la dimension de Ratchet et Clank. Vous allez devoir vous aider des armes les plus insolites de notre super duo pour empêcher la dimension de s’effondrer.

Avis :

La Playstation 2 fut une console qui a permis à de nombreux jeux de plateformes de voir le jour, et de proposer autre chose que du simple saut avec adresse. En effet, si l’on prend des jeux tels que Sly Raccoon, Jax & Baxter ou encore Ratchet & Clank, les gosses de l’époque ont vécu des années bénies, dans des univers différents, à l’humour omniprésent, où la plateforme côtoyait l’action, avec du tir à la troisième personne. Pour le dernier jeu cité, il est sorti en 2002, grâce à Insomniac Games, et depuis près de vingt ans, on aura toujours un petit Lombax à se mettre sous les doigts. Car oui, après treize jeux sortis sur toutes les Playstation possibles, Rift Apart signe le grand retour du duo dans un quatorzième opus absolument bluffant, aussi bien graphiquement que sur sa jouabilité.

La première chose qui frappe quand on lance le jeu, c’est sa patte graphique. Il faut reconnaître une chose, ce nouvel opus des aventures de Ratchet & Clank est tout simplement sublime. Le démarrage est une sorte de célébration des deux héros, mais tout va partir en vrille avec le retour de Nefarious et des problèmes dans les dimensions. On est de suite happé par l’action, et par une sorte de frénésie qui est impressionnante. C’est bien simple, une fois la manette en main, il est bien difficile de la lâcher, tant ce qui se passe sous nos yeux est magnifique. On a vraiment la sensation de jouer à un dessin animé, une production que Pixar ne renierait pas. Et cela va se poursuivre sur toute la durée du jeu, avec des niveaux inspirés et surtout des situations qui proposent du grandiose.

En cela, le jeu marque vraiment le joueur de par des passages grandiloquents, à l’instar du réveil du robot géant qui va nous attaquer, et où l’on va fuir sur des rails, en devant faire de bons choix. Là-dessus, les développeurs ont mis le paquet, car en plus d’être de toute beauté, le jeu ne subit aucune baisse de régime, ni même un petit aliasing. Tout est fluide, sans aucun temps de chargement. On sent vraiment que l’on joue à un jeu nouvelle génération, et tout a été pensé pour mettre le joueur au centre de cette aventure. Une aventure assez simple, mais qui introduit un nouveau personnage, Rivette, une femelle Lombax que l’on va jouer en alternance avec Ratchet. Là aussi, les développeurs ont été malins, s’adaptant à un public de plus en plus féminin, et proposant alors une fille forte et attachante à jouer.

Il est vrai que l’histoire est assez sympathique à suivre, même si elle se révèle relativement simple. Ici, les dimensions partent en cacahuète, il faut les réparer en créant un pistolet particulier qui demande du matériel spécifique. Ratchet et Rivette vont alors se partager les tâches afin d’aller plus vite et de dépasser Nefarious qui souhaite mettre la main sur l’arme pour devenir le maître de toutes les dimensions. C’est simple, mais ça se révèle efficace, et permet aussi de mettre de l’humour, ainsi qu’un nouveau méchant, un Nefarious d’une autre dimension, bien plus cruel que le précédent. On trouvera aussi une pléthore de personnages similaires à ceux des opus précédents, mais en version légèrement différente, puisque nous voguons dans d’autres dimensions. Ainsi donc, le jeu se réinvente, tout en restant fidèle à son matériau de base, et en faisant plaisir aux fans de la première heure.

En ce qui concerne le gameplay, force est de constater que tout est bien pensé. Bien évidemment, on retrouvera les touches habituelles, où il faut sauter et attaquer et/ou tirer, mais le jeu est blindé de petites subtilités qui permettent d’enrichir tout ça. Par exemple, il y aura des zones de plateformes où il faudra s’accrocher à des modules au bon moment pour pouvoir aller plus loin. En jouant sur les dimensions, on peut aussi changer les tableaux, et ainsi accéder à de nouvelles zones pour trouver des éléments bonus. Mais le plus important réside dans la roue des armes, où l’on aura un joli choix, même si certaines auront des effets plus intéressants que les autres. Cependant, les ennemis étant nombreux, et parfois coriaces, il faudra trouver un armement adéquat pour mieux se sortir de certaines situations. Car oui, le jeu a aussi un petit côté jeu de rôle.

Alors cet aspect est vraiment très timide. En effet, il va résider en deux choses distinctes. En premier lieu, on va trouver des éléments d’armure dans chaque niveau, et chaque armure permet des effets différents. On peut résister plus facilement à certains ennemis, ou alors on peut ramasser plus de boulons. Cela reste assez minime, mais en fonction de certains niveaux, ça aide. Le deuxième aspect provient des armes, qui sont toutes customisables. Pour cela, il faut les utiliser pour les faire monter en niveau, puis en trouvant du raritarium, on peut alors les améliorer. Là aussi, c’est assez discret, mais ça force à trouver toutes les ressources sur un niveau afin de monter chacune des armes à 100%. Cela permet de rallonger une durée de vie qui reste dans la moyenne de ce genre de jeu, c’est-à-dire entre dix et vingt heures pour tout compléter.

Au final, Ratchet & Clank Rift Apart est une vraie claque graphique, mais aussi ludique. Si le scénario est assez simple, et qu’il s’adresse à un public plutôt jeune, le jeu en lui-même n’est pas si facile que ça, et peut présenter un joli challenge. Insomniac Games a réussi le tour de force de produire un jeu à la fois accessible et exigeant, drôle et décalé par moment, mais toujours sur une ligne directrice logique et envoûtante. Bref, même s’il est l’un des premiers jeux à être sorti sur la Playstation 5, il n’en demeure pas moins sublime en tout point et un vrai plaisir vidéoludique.

Note : 18/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.