juin 23, 2024

Une Nuit – Le Talent d’Alex Lutz

De : Alex Lutz

Avec Alex Lutz, Karin Viard, Jérôme Pouly, Noémie de Lattre

Année : 2023

Pays : France

Genre : Romance, Drame

Résumé :

Paris, métro bondé, un soir comme les autres.
Une femme bouscule un homme, ils se disputent. Très vite le courant électrique se transforme… en désir brûlant. Les deux inconnus sortent de la rame et font l’amour dans la cabine d’un photomaton.
La nuit, désormais, leur appartient.
Dans ce Paris aux rues désertées, aux heures étirées, faudra-t-il se dire au revoir ?

Avis :

Alex Lutz est un acteur et réalisateur qui s’est fait une jolie place dans le paysage du cinéma français. Comédien de théâtre au départ, il s’est fait repérer et vu proposer le rôle de Heinrich Von Zimmel, un fils de nazi, dans le second « OSS 117 » de Michel Hazanavicius. À partir de ce moment-là, tout commence à aller plus vite pour l’acteur, qui est aussi auteur. Il enchaîne alors les petits rôles dans diverses productions. Puis il y a bien sûr « La revue de presse de Catherine et Liliane » qui le fait « exploser ».

En parallèle de sa carrière d’acteur, Alex Lutz nourrit des envies de metteur en scène, et si son premier film, « Le talent de mes amis« , passe quelque peu inaperçu (et c’est dommage), son second film, le faux documentaire sur un chanteur de variété appelé Guy Jamet, rencontre un très beau succès aussi bien critique que public. Un succès qui l’emmènera aux César avec six nominations, et parmi elles, Alex Lutz décroche le César du meilleur film.

« Guy » était sorti en 2018, et depuis, Alex Lutz s’était lancé dans un téléfilm pastiche et parodique des « … feux de l’amour » avec « La vengeance au triple galop« . Mais le film a totalement floppé.

« Cette « … nuit » est tout simplement sublime et se pose comme un sacré coup d’amour. »

Pour son troisième film, c’est dans le métro parisien qu’est née l’idée de cette « … nuit« . Un jour, l’acteur assiste à une dispute entre un homme et une femme qui venaient de se bousculer dans une rame bondée. Leur discute était pleine de charme et c’est à partir de cette dernière qu’Alex Lutz va petit à petit écrire son scénario. Et l’on peut dire merci à ces deux inconnus, car grâce à eux, Alex Lutz livre là son plus beau film. Le temps d’ »Une nuit« , Alex Lutz nous invite à suivre les déambulations d’un couple d’inconnus à travers un Paris magique. Beau, touchant, poétique, intello, et plus nuancé qu’il en a l’air, cette « … nuit » est tout simplement sublime et se pose comme un sacré coup d’amour.

Un soir, dans le métro parisien, Nathalie arrive à attraper une rame à la dernière seconde et en entrant dans celle-ci, elle bouscule Aymeric, qui le prend très mal. S’ensuit alors une engueulade. Une engueulade pleine de charme, et même d’une attirance, qui se conclura par six minutes de baise dans un photomaton. Cette rencontre fortuite, qui aurait pu en rester là, va alors se prolonger dans la nuit, car Nathalie et Aymeric ont bien du mal à se dire au revoir. Alors, le temps d’une nuit, ils vont se déconnecter, et rester ensemble à parler, discuter, se charmer, rire, pleurer…

A l’heure des rencontres sur les applications, à l’heure où l’on ne communique plus vraiment, ou tout le monde est tendu, ou tout le monde se juge et se fait juge, Alex Lutz, pour son troisième film, nous propose une apartée, avec une rencontre fortuite l’instant d’une nuit parisienne, qui va suspendre le temps pour ces deux personnages réunis pour le plus beau, le plus romantique et le plus attirant.

« Il y a quelque chose d’à part dans cette « … nuit« . »

Il y a des films qui sont capables de nous attraper et de jamais nous lâcher dès la première seconde et c’est le cas de ce troisième film pour Alex Lutz. Pourtant, lorsqu’on survole son idée, « Une nuit » n’a rien d’incroyable, puisqu’il s’agit d’une rencontre entre un homme et une femme dans le métro parisien. Certains pourraient même aller jusqu’à craindre un film de bobos qui s’écouterait parler sous couvert de romantisme. Mais ça, c’était sans compter sur le talent d’Alex Lutz, car avec l’écriture de l’acteur/réalisateur, cette rencontre se transforme en petite merveille. Une rencontre qui commence par une engueulade, suivie d’une étreinte, et après, ces deux être magnifiques déambulent dans les rues de la capitale, sans vraiment savoir où aller, se racontant et se livrant comme jamais.

Il y a quelque chose d’à part dans cette « … nuit« , et sans jamais tomber dans la lourdeur, sans jamais abuser, ou s’écouter parler, Alex Lutz arrive à capturer quelque chose de simple, de beau et de vrai. Ces deux personnages vont parler d’énormément de choses, abordant leur famille respective, le temps qui est passé, la routine, l’amour, les regrets, les espoirs, les rencontres… Bref, tout ce qui est une magnifique discussion de découverte, et un peu comme eux, on aurait envie que jamais cette nuit ne se termine. Avec cela, le scénario les fait s’amuser, et tenter des choses, comme s’incruster à une fête de jeunes, se faire un resto-basket, et d’autres choses encore qu’il faut se laisser découvrir pour les surprises et le charme.

« Alex Lutz et Karin Viard forment là un superbe couple de cinéma. »

À cette très belle rencontre s’ajoute aussi la réalisation d’Alex Lutz. Une réalisation d’une grande poésie. Le comédien sait parfaitement filmer et magnifier ses personnages, que ce soit dans leur complicité, ou encore dans les inserts ou autres scènes quotidiennes qui offrent tellement de charme à l’ensemble. Certaines sont même de petits chefs-d’œuvre à elles toutes seules.

De plus, le film tient un très joli rythme, ce qui fait que jamais l’on s’ennuie. Après, il faut dire qu’Alex Lutz a très bien su habiller cette « … nuit« . Puis petit à petit aussi, le réalisateur installe de discrets « indices » qui donnent quelques idées pour sa fin, et je serais curieux de le revoir, avec ce que l’on sait maintenant quant à son histoire.

Enfin, cette « … nuit« , c’est aussi et surtout ses deux acteurs principaux que sont Alex Lutz et Karin Viard, qui forment là un superbe couple de cinéma. Un couple plein de grâce, d’émotions et de poésie. L’un comme l’autre est parfaitement à sa place et c’est ensemble qu’ils tiennent jusqu’au bout cette merveille. C’est bien simple, ils sont si présents que toutes les rencontres qu’ils vont faire, même les plus belles, en deviendraient presque anecdotiques, tant on ne voit et l’on ne retient qu’eux.

Aussi drôle que touchant, aussi frais et original que prenant et bien plus nuancé dans ce qu’il nous raconte, cette « … nuit » d’Alex Lutz est une merveille, qui m’aura tenu avec émotion et presque fantasmagorie dès ses premiers instants. Magnifique de bout en bout, surprenant et poétique, « Une nuit » se pose comme le plus beau film de son auteur et au-delà de ça, comme l’un des plus beaux films de l’année !

Note : 18/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.