mai 25, 2024

Misanthrope – Le Thriller de l’Année?

Titre Original : To Catch a Killer

De : Damian Szifron

Avec Shailene Woodley, Ben Mendelsohn, Jovan Adepo, Ralph Ineson

Année : 2023

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller

Résumé :

Eleanor, une jeune enquêtrice au lourd passé, est appelée sur les lieux d’un crime de masse terrible. La police et le FBI lancent une chasse à l’homme sans précédent, mais face au mode opératoire constamment imprévisible de l’assassin, l’enquête piétine. Eleanor, quant à elle se trouve de plus en plus impliquée dans l’affaire et se rend compte que ses propres démons intérieurs peuvent l’aider à cerner l’esprit de ce tueur si singulier…

Avis :

Damián Szifron est un réalisateur argentin qui s’est fait grandement remarquer en 2015 avec son troisième long-métrage, « Les nouveaux sauvages« . Partant sous la forme de segments, le metteur en scène nous racontait avec ce film un sacré pétage de câble, qui se posera comme un sacré bon délire à l’humour bien noir et jouissif. Mais depuis ce film, qui a tout de même emmené le cinéaste du Festival de Cannes jusqu’aux Oscars, où il fut nommé pour le meilleur film étranger, on n’avait plus du tout de nouvelles du réalisateur.

Sortant comme par surprise après huit années de silence, Damián Szifron revient avec un nouveau film, et c’est aux Etats-Unis que l’Argentin s’est établi.

«  »Misanthrope » est un film qui porte parfaitement son titre ! »

Loin de la comédie noire, Damián Szifron s’engage cette fois dans un thriller, et autant le dire de suite, cela faisait un bon bout de temps que je n’avais pas vu un thriller de cet acabit. Passionnant de bout en bout, sombre, ayant l’envie d’offrir un thriller d’une grande envergure, « Misanthrope » est un film qui porte parfaitement son titre !

C’est un soir de réveillon à New York. Alors qu’une grande partie de la population fête l’année à venir, des coups de feu se font entendre et bientôt, dans des appartements divers et variés, hommes et femmes tombent comme des mouches. Une balle est égale à une vie fauchée. Eleanor, une jeune femme qui travaille pour la police de la ville, est appelée comme beaucoup de ses collègues sur les lieux. D’emblée, la jeune policière prend des décisions qui interpellent l’enquête en chef du FBI, qui décide alors de la recruter pour traquer ce tueur, où tout laisse imaginer que cette tuerie n’est que sa première.

« Misanthrope » : Personne qui manifeste de l’aversion pour le genre humain.

Avec ce titre-là et son synopsis, le nouveau film de Damián Szifron laissait présager un thriller sombre, et pourtant, malgré le fait que l’on trouve derrière la caméra le réalisateur des « … nouveaux sauvages« , je me suis méfié en allant voir ce film, car en termes de thriller, on ne peut pas dire que le cinéma américain nous ait fourni des films incroyables ces dernières années. À bien y réfléchir comme ça, je crois que les derniers grands thrillers venus des États-Unis que j’ai pu voir sont « Gone Girl« , « Prisoners » ou encore « Shutter Island » et entre guillemets, ces films ne datent pas d’hier. Depuis, peu de films ont eu une originalité, et surtout, ont eu un fond ou un tueur intéressant.

« Doté d’un scénario solide, « Misanthrope » se fait passionnant dès sa terrible scène d’ouverture. »

« Misanthrope » se pose alors comme l’un de ces films-là, car le métrage tient une intrigue originale, un personnage passionnant qu’on découvre au gré d’indices subtilement parsemés, et derrière ça, dans la réalisation de Damián Szifron, on sent l’envie du cinéaste d’offrir un thriller, une histoire et une enquête qui marquent. Hitchcock disait que pour faire un bon film, il fallait, entre autres, soigner le méchant de l’histoire, et c’est ce que fait « Misanthrope« , en nous offrant un tueur glaçant, dont les motivations vont raconter tellement de choses sur notre société.

Doté d’un scénario solide, « Misanthrope » se fait passionnant dès sa terrible scène d’ouverture avec cette tuerie de masse, qui a l’air de n’avoir aucune logique. Et alors que beaucoup de films ont tendance à retomber après une ouverture comme celle-là, Damián Szifron tient son intrigue, et surtout, il ne cesse de piquer notre curiosité. Tirant les ficelles traditionnelles du film d’enquête, le réalisateur évite tous les pièges du déjà vu, pour nous offrir une enquête captivante. Comme je le disais, c’est au travers d’indices et d’instincts que le film dessine petit à petit son tueur, et surtout les motivations qui l’animent.

« L’enquête explore aussi bien les théories du complot que le mal-être humain, ou encore la surmédiatisation de notre époque. »

Avec ça, le scénario en profite pour aborder tout un tas de sujets qui sont les maux de notre société actuelle. Çà et là, l’enquête explore aussi bien les théories du complot que le mal-être humain, ou encore la surmédiatisation de notre époque, qui se passionne pour un sujet au point d’en faire presque une série télé, comme si le drame en lui-même n’était pas assez dramatique. Plusieurs répliques sont terribles et résonnent comme des critiques cinglantes de notre époque. D’ailleurs, à bien y penser, il est logique que cette histoire soit racontée par le réalisateur des « … nouveaux sauvages« , tant les deux films, que beaucoup oppose, ont aussi énormément de similarité.

En plus de son tueur, « Misanthrope » est aussi un film qui a soigné ses personnages, notamment ce duo de flics tout en relief, qui eux aussi sont passionnants de par leurs maux, leurs obsessions et leur envie de trouver ce tueur.

Comme je le disais aussi, « Misanthrope » est un film qui est soigné avec une envie d’offrir un thriller marquant. Damián Szifron met en scène un film passionnant dans chacune de ses idées. Tenu par une photographie sombre, peuplée de scènes marquantes, très bien habillé par un score de Carter Burwell qui offre une belle dimension à l’ensemble, « Misanthrope » conjugue parfaitement tous ses ingrédients pour offrir un thriller de grande envergure. Le réalisateur tient aussi parfaitement son suspens, l’étirant jusqu’à son final, qui là encore se fait marquant, aussi bien dans ses images que dans ce qu’il va raconter.

Thriller surprise et retour surprise, « Misanthrope » est un film que je n’attendais pas et qui s’est posé comme un film glaçant et inattendu. Puissant et sombre, terrible dans ce qu’il raconte de notre époque, terrifiant dans le portrait de son tueur, palpitant et intelligent dans son fond et sa forme, parfaitement tenu par une Shailene Woodley et Ben Mendelsohn qui sont impeccables de bout en bout d’intrigue, puis ce score de Carter Burwell qui me reste en tête, habillant si bien cette terrible histoire… Bref, ce « Misanthrope » se pose comme un grand thriller, comme on en voit plus beaucoup ces derniers temps. Pour dire, j’ai déjà envie de le revoir.

Note : 17,5/20

Par Cinéted

Une réflexion sur « Misanthrope – Le Thriller de l’Année? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.