mai 29, 2024

Négociateur

Titre Original : The Negotiator

De : F. Gary Gray

Avec Samuel L. Jackson, Kevin Spacey, J.T. Walsh, David Morse

Année : 1998

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller

Résumé :

Les hélicoptères de la police tournent sans relâche dans la nuit de Chicago. L’antigang, le FBI et les médias sont aux aguets. Au vingtième étage d’un immeuble, Danny Roman tient sous la menace d’une arme Niebaum, responsable de la police des polices, le commandant Forst, un indicateur et une secrétaire. Danny Roman est tout sauf un criminel. Policier aguerri, il est considéré comme le meilleur négociateur de Chicago. Seulement il est accusé d’un crime odieux. Bouc émissaire d’un terrifiant complot, Niebaum détient, apparemment, la clé du mystère mais refuse de la lui livrer.

Avis :

Débutant sa carrière dans le clip de hip-hop, c’est dans les années 90 que F. Gary Gray se lance dans la réalisation de longs-métrages. Tout d’abord avec une comédie dramatique, Friday, qui va révéler l’acteur Chris Tucker, puis avec une histoire féministe avant l’heure, Le Prix à Payer, qui se fera surtout remarquer pour sa bande originale. Baignant constamment dans le monde de la musique urbaine, on peut clairement dire que le meilleur film du réalisateur reste N.W.A. Straight Outta Compton, qui raconte l’histoire de Ice Cube, Dr. Dre et consorts. Aujourd’hui, le réalisateur a quelque peu déçu. Il faut dire qu’il est à la tête de quelques blockbusters dont on se serait bien passés, comme Fast & Furious 8 ou encore le dernier Men in Black en date. Pour autant, il a déjà démontré qu’il était capable de faire d’excellents films, à l’instar du Négociateur.

Troisième film de F. Gary Gray, Négociateur va raconter l’histoire d’un flic intègre et irréprochable dans les négociations avec les preneurs d’otages, qui va se faire piéger par des coéquipiers pour une sombre histoire de détournement d’argent. Acculé, il décide alors de prendre en otage le responsable de la police des polices et de faire jour des négociations avec Chris Sabian, un autre négociateur doué et qui est totalement en dehors de cette histoire. Partant d’un pitch assez simple où les rôles vont s’inverser, Négociateur suit une sorte de vague de thriller assez nerveux de cette époque. On peut citer par exemple Copland, Training Day ou encore Narc. Pour autant, le film va tirer son épingle du jeu grâce à deux atouts majeurs, son scénario assez malin et son rythme effréné. Et sans oublier un duo d’acteurs très charismatiques qui fonctionnent à plein régime.

« Il y a une belle dualité qui va se jouer dans ce film. »

Pourtant, ce n’était pas ces acteurs qui devaient être là à l’origine. Si Kevin Spacey était présent, il devait jouer le rôle alors donné à Samuel L. Jackson. Tandis que Chris Sabian devait être joué par Sylvester Stallone, qui s’est retiré du projet pour on ne sait quelle raison. Bref, il y a une belle dualité qui va se jouer dans ce film, et qui se retrouve dans l’écriture même du script. Ici, deux négociateurs vont rentrer en duel. Le premier pour sauver sa peau et montrer qu’il est innocent aux yeux de la presse. Le deuxième pour comprendre les agissements du premier et comment il a pu en venir à cet extrême. Le film va alors jouer sur des dialogues bien ficelés et une intrigue qui va se dénouer petit à petit. Mais finalement, plus que de savoir qui sont les ripoux, on veut juste voir comment Samuel L. Jackson va pouvoir se sortir de cette impasse.

F. Gary Gray gère parfaitement le rythme de son film, en peignant deux tableaux distincts, celui de la crise de cellule où on va chercher des solutions pour déloger le preneur d’otages, et les bureaux de la police, où le preneur d’otages cherche des réponses, et va petit à petit s’octroyer la sympathie de ses prisonniers. Là aussi, le cheminement de l’histoire est malin (bien qu’assez simple), car il montre à travers divers petits gestes, que ce preneur d’otages est innocent et désespéré. Le soutien qu’il reçoit alors est légitime, et on va ressentir une réelle empathie pour lui. Il en sera de même pour le négociateur qui va se rendre compte des exactions des policiers, qui ne suivent pas forcément ses ordres et qui ne semblent vouloir qu’une seule chose, la mort du preneur d’otages. Il règne ainsi une belle tension qui nous tient.

« En insufflant du suspens, mais aussi de l’action, le réalisateur américain arrive à maintenir notre intérêt. »

En insufflant du suspens, mais aussi de l’action, le réalisateur américain arrive à maintenir notre intérêt, même si on peut regretter, parfois, quelques passages un peu maladroits. Par exemple, les différentes fusillades manquent d’impact, et on a rarement peur pour le « héros » du film. D’ailleurs, on a l’impression de voir un super-flic en action, qui arrive à faire faire des unités d’élite bien entrainées. Ensuite, comme dit plus haut, le scénario n’arrive à rendre passionnant cette histoire de flics ripoux. En fait, on se fiche de qui a détourné l’argent, d’autant plus que c’est très téléphoné, et c’est dommage, car l’aspect enquête perd de son impact. Un impact que l’on aurait pu trouver dans la première version du script qui prévoyait une grosse fusillade, mais qui fut remaniée par Kevin Spacey himself pour quelque chose de plus sobre, et de plus logique.

Au final, Négociateur reste, aujourd’hui encore, un film relativement plaisant à suivre, et très efficace dans son déroulement et son affrontement. Si le pitch de base est très simple, il profite à une relation forte entre deux personnages attachants, et un suspens non-stop où deux professionnels dans leur domaine joue à un jeu dangereux. F. Gary Gray gère parfaitement son affaire pour maintenir une bonne tension, et délivre une réalisation simple, sobre, mais qui fait le job dans cette histoire. Bref, un thriller typique de la fin des années 90 qui ne vieillit pas vraiment.

Note : 16/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.