janvier 22, 2022

N.W.A. Straight Outta Compton

Titre Original : Straight Outta Compton

De : F. Gary Gray

Avec O’Shea Jackson, Corey Hawkins, Jason Mitchell, Neil Brown Jr.

Année: 2015

Pays: Etats-Unis

Genre: Biopic

Résumé:

En 1987, cinq jeunes hommes exprimaient leur frustration et leur colère pour dénoncer les conditions de vie de l’endroit le plus dangereux de l’Amérique avec l’arme la plus puissante qu’ils possédaient : leur musique. Voici la véritable histoire de ces rebelles, armés uniquement de leur parole, de leur démarche assurée et de leur talent brut, qui ont résisté aux autorités qui les opprimaient. Ils ont ainsi formé le groupe de rappeur des N.W.A. en dénonçant la réalité de leur quartier. Leur voix a alors déclenché une révolution sociale qui résonne encore aujourd’hui.

Avis:

Réalisateur américain, F. Gary Gray s’est tout d’abord fait connaître en réalisant des clips pour une belle partie de la nouvelle scène Hip/Hop R’n’B dans années 90. Ice Cube, Queen Latifath, Dr Dre, Outkast, R-Kelly, les TLC et j’en passe…

Sa carrière cinéma débute quant à elle en 1995 la comédie « Friday« . Depuis, le réalisateur nous a fait découvrir de bons petits films, comme « Négociateur« , « Un homme à part » ou encore « Braquage à l’Italienne« , remake de « L’or se barre« .

Après une pause de six années, F. Gary Gray est de retour là où l’on ne l’attendait pas, alors même que l’idée que ce soit lui à la tête de ce film est comme une évidence. Avec « N.W.A – Straight Outta Compton« , F. Gary Gray s’aventure sur des terres musicales, pour mettre en images une révolution musicale, et même une révolution de société. En mettant en scène les débuts de quelques-uns des artistes les plus influents de la scène Hip/Hop, F. Gary Gray ne fait pas que livrer un simple biopic sur un groupe de rap. Non, il livre aussi un excellent film de société, et un excellent film gangsta qui nous plonge très bien dans tous les univers qu’il approche. En clair, « N.W.A – Straight Outta Compton » est une très belle réussite, doublée d’une très bonne surprise totalement jouissive !

1987, Compton, une ville du comté de Los Angeles. Ici comme ailleurs les jeunes blacks sont victimes du racisme et des mauvais traitements de la police. C’est là que cinq jeunes hommes en colère ont décidé de s’exprimer autrement. C’est ici que va se créer et naître l’un des groupes de rap Us les plus influents du monde, le N.W.A. Ses membres ? Dr. Dre, Ice Cube, Eazy-E, DJ Yella et MC Ren.

« N.W.A …  » est donc un très bon film qui fait plus que le service qu’on attendait d’un biopic habituel. Narrant parfaitement le parcours de ces artistes, on se laisse tomber dans leur sucess story. Success story qui est bien entendu parcouru des sons qu’on a adorés et qu’on adore toujours autant. F. Gary Gray, qui est proche des artistes dont il met ici la vie en lumière, nous plonge parfaitement dans l’enfer de Compton. Le réalisateur nous raconte les envies et les rêves, il nous raconte la révolte, la révolution. Il nous raconte très bien la montée en flèche de ces « gamins », sur qui peu auraient parié. « N.W.A … » est un film de passion musicale certes, mais c’est aussi un film sur l’amitié et le show-business. C’est un film qui décrit parfaitement son groupe, ses tendances, ses jalousies et ses admirations. On est happé par l’énergie que ces membres dégagent. On est captivé par leur vie, leur art et leur combat. Car oui, plus qu’un excellent biopic, « N.W.A …  » est aussi un regard ouvert et engagé sur la société de l’époque. La cause noire, les préjugés, la violence et les violences policières. Et à travers l’histoire de ce groupe unique, F. Gary Gray abordera les émeutes de 1992 à Los Angeles, Rodney King, le racisme de la police, ou plus encore en survolant, le sida. Bref, le film est riche, profond, et sait être aussi très divertissant.

Ce divertissement est en très grosse partie rehaussé par la solide mise en scène de F. Gary Gray qui arrive à faire qu’on ne voit absolument pas passer les deux heures et demi que dure le film. Biopic certes, « N.W.A … », c’est encore une fois plus que ça, puisqu’à travers l’histoire et l’évolution de ses personnages, le film aura tour à tour des aspects de thriller urbain et gangsta, des instants de pur drame qui seront très touchants. Puis on se plaira aussi avec une réalisation très clippé rap, offrant de bonnes séquences et un cachet musical fascinant. Un cachet qui est bien sur renforcé génialement par l’impeccable BO, parcourue de morceaux et tubes de cet âge merveilleux du rap us. Et sans trop en faire, « N.W.A …  » est un petit best of des meilleurs sons de la scène Hip/Hop de l’époque. On en prend plein les oreilles et les yeux et l’on adore.

Alors bien sûr, « N.W.A …  » était un pari risqué du point de vu de ses acteurs, car il fallait trouver les comédiens qui allaient se glisser dans la peau de ces figures qu’on connaît tous et ce pari est plus ou moins réussi. Pour jouer Ice Cube, aucun souci, car F. Gary Gray a choisi O’Shea Jackson Jr. qui n’est autre que le propre fils d’Ice Cube. La ressemblance est à s’y méprendre et le jeune acteur est excellent. Jeu très solide aussi pour Jason Mitchell qui incarne Eazy-E. On remarquera aussi d’excellentes apparitions pour les comédiens Marc Rose et Keith Stanfield qui incarnent respectivement Tupac et Snoop Dogg. Petit bémol concernant Corey Hawkins qui incarne Dr Dre et qui sans être mauvais, a clairement quelque chose qui gêne. Et malheureusement, dans les mauvais élèves, on trouvera l’excellent Paul Giamatti, qui en fait clairement de trop, dans le rôle du manager.

« N.W.A – Straight Outta Compton » est donc un très, très bon film, qui va bien plus loin que son sujet principal. Certes, l’ascension de Dr. Dre et ses potes est passionnante et très bien mise en scène, mais tout le contexte autour d’eux, de l’époque, et les différents sujets que le film aborde, le rendent extraordinairement passionnant. Avec ce film, F. Gary Gray signe bel et bien l’un des meilleurs films sur le hip/hop et la société américaine, en plus de signer l’un de ses meilleurs films, si ce n’est le meilleur !

Note : 17/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=oyoew4T74_w[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.