octobre 6, 2022

A Propos de Joan – Le Mauvais Twist

De : Laurent Larivière

Avec Isabelle Huppert, Lars Eidinger, Freya Mavor, Swann Arlaud

Année : 2022

Pays : France, Allemagne, Irlande

Genre : Drame

Résumé :

Joan Verra a toujours été une femme indépendante, amoureuse, habitée par un esprit libre et aventureux. Lorsque son premier amour revient sans prévenir après des années d’absence, elle décide de ne pas lui avouer qu’ils ont eu un fils ensemble. Ce mensonge par omission est l’occasion pour elle de revisiter sa vie : sa jeunesse en Irlande, sa réussite professionnelle, ses amours et sa relation à son fils. Une vie comblée. En apparence.

Avis :

Réalisateur français dont « À propos de Joan » est le deuxième film, Laurent Larivière est très loin d’être un débutant. Commençant la réalisation en 1999, le cinéaste a alors traversé les années 2000 et une très grande partie des années 2010 à explorer ce format. Il réalisera six courts-métrages. En parallèle de cela, Laurent Larivière explore aussi le théâtre, avec plusieurs spectacles à son actif. D’un autre côté encore, Laurent Larivière est aussi scénariste, et il fait des collaborations avec Lionel Baier, Elsa Amiel ou encore Frédéric Mermoud.

Après un sympathique petit film, « Je suis un soldat« , un drame tenu par Louise Bourgoin et Jean-Hugues Anglades, Laurent Larivière fait son grand retour dans les salles obscures avec « À propos de Joan« , un film hybride qui va emmener son public sur bien des sentiers.

Étrange, énigmatique, excellent et passionnant en ouverture de film, « À propos de Joan » finit par peu à peu s’étirer en longueur et derrière ça, une fois qu’on pensait avoir trouvé un drame assez simple qui suit le parcours d’une femme à travers plusieurs décennies (Des années 70 aux années 80/90, jusqu’au de nos jours) le film raconte son final avec une révélation qui laisse franchement dubitatif. Dommage.

Joan est née d’une mère française et d’un père irlandais. Joan est aujourd’hui éditrice, et en vacances dans sa maison de campagne, elle se remémore son passé. La rencontre avec son grand amour Doug, sa relation étrange avec l’un des romanciers qu’elle édite, ses parents et le départ de sa mère, puis il y a son fils, Nathan, qu’elle aime par-dessus de tout. Une vie aussi belle que comblée, enfin ça, c’est en apparence.

Il est complexe d’écrire sur « À propos de Joan« , le nouveau film de Laurent Larivière, tant ce dernier a cette tendance à nous laisser sur un sentiment très partagé. Partagé parce que ce drame qui suit le parcours d’une femme sur une bonne quarantaine d’années va nous offrir beaucoup d’éléments et à travers eux, il va falloir le tri.

Dans ce que nous raconte « À propos de Joan« , c’est tout d’abord une ouverture parfaite. Une ouverture énigmatique, où le personnage de Joan brise le quatrième mur pour s’adresser à nous, nous parlant de son nom, de sa prononciation, puis derrière ça de son premier amour. D’emblée, le film est très classe, tenant un soupçon de thriller, qui se conjuguera avec la romance et la folie des années 80. Dès lors, « À propos de Joan » se présente sous les meilleurs auspices, et c’est ce qu’il va être pendant un petit bout de temps, passant d’une époque à l’autre, d’événement à l’autre avec intérêt. On se plaît à suivre les aventures qui peuplent la vie de cette femme ordinaire et en même temps pas tant que ça.

Puis petit à petit, la magie de la découverte s’estompe quelque peu, et sans que le film soit inintéressant, cette intrigue commence à tirer sur la longueur. L’intrigue commence à patiner et l’on commence à se demander où est-ce que » À propos de Joan » va nous emmener, qu’elle en sera sa conclusion, et presque finalement, le pourquoi Laurent Larivière nous raconte cette histoire. Une fois tous ces questionnements s’agitant en nous, « À propos de Joan » va livrer une révélation totalement inattendue, ce qui va transformer le film, et avec cette révélation, on pourra dire que ça passe ou ça casse, et de mon côté, ce n’est pas passé.

Cette révélation, si elle apporte une touche de drame, ce qui n’est pas pour me déplaire, a bien du mal à convaincre et surtout fonctionner. Le pourquoi de ce choix scénaristique se pose, et on a beau chercher, on ne comprend pas vraiment pourquoi, car ça n’apporte pas grand-chose à cette histoire, et c’est bien dommage. Pour ma part, je peux même dire que ça abîme cette histoire, car j’ai l’impression qu’en cours de route, le réalisateur a changé son fusil d’épaule, et une très grande partie de ce que j’ai suivi n’a finalement servi à pas grand-chose, car le « cœur » et le centre de cette histoire n’était pas en début ou milieu de film.

Ce sentiment est d’autant plus triste que ce « A propos de Joan » est particulièrement beau dans son esthétisme. On peut même dire que dans sa mise en scène, si on lui enlève les longueurs, le film est très classe, et nous offre une ambiance bien tenue, dans chacun des genres que cette histoire approche. De plus, le réalisateur nous entraîne dans de belles reconstitutions au travers des époques, et l’on se plaît à suivre ce personnage, et surtout la voir évoluer.

Puis enfin, Laurent Larivière offre un beau casting, qu’il a particulièrement bien filmé. Un casting qui est élevé avec une Isabelle Huppert magnétique au possible.

Ce deuxième film pour Laurent Larivière a donc un petit goût de déception. Mélangeant ses qualités et ses défauts, « À propos de Joan » tient de très bons moments de cinéma, et il sait nous attraper dès son ouverture, malheureusement, cette idée et cette sensation ne tiendront pas sur la longueur, d’autant plus que l’histoire que nous raconte le réalisateur apparaît comme un leurre à cause de sa révélation qu’on n’attendait pas, et qui au lieu d’apporter bien plus à son intrigue, l’abîme, et l’on ressort de son film avec bien plus de questions que de réponses. Dommage, vraiment dommage.

Note : 10/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.