juin 29, 2022

Incroyable Mais Vrai – Dupieux dans le Texte

De : Quentin Dupieux

Avec Alain Chabat, Léa Drucker, Benoit Magimel, Anaïs Demoustier

Année : 2022

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Alain et Marie emménagent dans un pavillon. Une trappe située dans la cave va bouleverser leur existence.

Avis :

En une dizaine d’années, s’il y a bien un cinéaste qui a changé de catégorie, c’est bien Quentin Dupieux. Réalisateur de comédies absurdes, alors que son premier film était une sacrée déculottée et ses films suivants étaient restés dans une certaine confidentialité, petit à petit, Quentin Dupieux au milieu des années 2010, s’est imposé comme l’un des cinéastes les plus attendus. Chacun des films de Quentin Dupieux se pose désormais comme un petit événement dans le paysage du cinéma français, et du coup le metteur en profite pour enchaîner les projets.

Ainsi, un an tout juste après son « Mandibules« , qui avait accompagné la réouverture des salles de cinéma, Quentin Dupieux est de retour avec un film dont la promo piquait directement la curiosité, avec ses trois teasers qui laissaient miroiter de bons délires tout à fait Dupiesque, car oui, le nom du réalisateur peut aujourd’hui presque donner naissance à un genre de cinéma.

Pour ce nouveau délire, dont il va être assez difficile d’en parler sans vendre la mèche, Quentin Dupieux nous entraîne dans une comédie encore une fois absurde, dont la principale qualité va être son texte, qui regorge de répliques hilarantes, notamment parce qu’elles sont balancées par une bande d’acteurs qui s’éclatent. Tenant de bonnes idées aussi bien dans sa mise en scène que dans ses intrigues, « Incroyable mais vrai » amuse, même s’il faut aussi dire qu’au bout d’un moment, le film a une tendance à s’essouffler.

Alain et Marie sont à la recherche d’une nouvelle maison et ce jour-là, quand ils visitent cette maison fraîchement mise sur le marché, le couple est très loin de se douter que la demeure en question renferme un secret, qui s’apprête à bousculer leur vie à tout jamais…

Après donc le sympathique « Mandibules« , Quentin Dupieux alias Mr Oizo pour les intimes, est de retour avec une comédie, dont il faut absolument en conserver le secret pour en garder toutes les saveurs lors de la découverte en salles. Ainsi, je vais rester volontairement vague, histoire de rien laisser filtrer.

« Incroyable mais vrai » est un film qui tient un scénario qui au premier abord est très amusant. Il faut dire que les deux idées qui vont animer les intrigues des personnages sont très amusantes. Quentin Dupieux livre un film très simple, dont les idées suffisent à tenir le spectateur en intérêt pendant toute la durée de ce nouveau délire, ou presque, car il faut aussi dire que le film, à force ne parle que de ça, peut avoir une tendance à tourner en rond à la longue et il pourrait presque s’essouffler. Oui, je dis presque, car c’est au moment où l’on pourrait commencer à se dire qu’on a compris et qu’il faut partir ailleurs, que Quentin Dupieux conclut son film de belle manière. Dupieux, comme souvent, fait court, très court, ici « Incroyable mais vrai » fait à peine d’une heure et quart, et ça ne laisse pas le temps au film de s’épuiser, ce qui est très bien vu.

Derrière ces bonnes idées, « Incroyable mais vrai » jouit aussi de deux éléments de choix. La première, c’est l’écriture dont le film fait preuve. C’est bien simple, ce film est un festival de répliques, qui sont toutes ou presque plus tordantes les unes que les autres. Beaucoup d’entre elles sont balancées avec une déconnexion assez jouissive, entre les secrets, ce que les personnages devraient logiquement se poser comme question, et les questions justement qui se posent ou qui font l’objet de leur réflexion et leurs conversations. C’est très drôle, c’est totalement absurde, et l’on s’amuse.

Puis le deuxième élément, c’est bien sûr ses acteurs, ce quatuor absolument génial. Quentin Dupieux laisse la place à chacun des quatre pour exister et briller et franchement, entre un Alain Chabat ordinaire et dépassé, une Léa Drucker obsédée, un Benoit Magimel en beauf questionnant sa virilité et Anaïs Demoustier bien trop enthousiaste, notre cœur balance, et on aime beaucoup les suivre dans leurs mésaventures, leurs conversations improbables et leurs décisions un peu folles.

Accompagné d’une petite BO guillerette, ce nouveau délire signé Dupieux est tout ce qu’il peut avoir de plus Dupiesque. Drôle, fun, tenant de bonnes idées, joliment mise en scène, même si le film peut avoir tendance à s’essouffler, ce neuvième film pour le réalisateur français est une drôle de réussite, aussi amusante qu’elle peut être déconcertante. Bref, peut-être moins fort et marquant que « Réalité« , « Mandibules » ou « Au poste« , cet « Incroyable mais vrai » demeure un bon petit Dupieux devant lequel on prend un malin plaisir à s’amuser.

Note : 14,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.