juin 21, 2024

Yannick – Incroyable Raphaël Quenard

De : Quentin Dupieux

Avec Raphaël Quenard, Blanche Gardin, Pio Marmaï, Sébastien Chassagne

Année : 2023

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

En pleine représentation de la pièce « Le Cocu », un très mauvais boulevard, Yannick se lève et interrompt le spectacle pour reprendre la soirée en main…

Avis :

Sur la décennie précédente, Quentin Dupieux est devenu l’un de nos réalisateurs les plus mainstream. Ou du moins, il est un cinéaste qui est une anomalie dans le paysage du cinéma français, et ladite anomalie a pris en intérêt pour le spectateur. Ses films, qui jouent tout le temps avec l’absurde, nous sortent de notre confort et alors qu’il aurait dû rester un petit réalisateur discret, de film en film, Quentin Dupieux a gagné en nombre d’entrées dans les salles de cinéma, si bien qu’aujourd’hui, la sortie d’un nouveau Dupieux est comme un petit événement.

2022 a été une année très prolifique pour Quentin Dupieux avec ses deux ovnis que sont « Incroyable, mais vrai » et « Fumer fait tousser« , et alors que 2023 s’annonçait intéressante avec la sortie de « Daaaaaali !« , voici qu’il y a quelques semaines, Quentin Dupieux fait une annonce surprise, car entre temps et en secret, il a tourné un petit film qui se titre « Yannick« .

«  »Yannick » est un film de dialogues et autant le dire, c’est du Dupieux dans le texte. »

Loin des schémas absurdes des ressorts de son cinéma, « Yannick » se pose comme un film à part dans la filmographie de Mr Oizo et cette surprise se révèle être aussi bonne qu’elle est drôle et intéressante, notamment dans le texte, qui est génial, puis il y a Raphaël Quenard qui est aussi merveilleux qu’incroyable.

La pièce de théâtre « Le cocu » est censée être l’une des meilleures comédies parisiennes de la scène théâtrale. Les acteurs se donnent à fond, et le spectacle est rodé bien comme il faut. Ce soir-là, ça aurait dû être une représentation comme une autre, sauf que ce soir-là, dans la salle, il y a Yannick, un spectateur qui a fait des pieds et des mains pour avoir une soirée de libre, et il est venu se divertir. Enfin ça, c’est ce qu’il espérait, mais clairement la pièce est mauvaise et les acteurs sont nuls et au bout d’un moment, c’en est trop et Yannick se lève pour le faire savoir… À ce moment, c’est le début d’une soirée pas comme les autres.

Les films passent et ne se ressemblent pas, et comme je le disais, alors que l’on était presque habitué aux folies de Quentin Dupieux, ce dernier prend tout le monde à contre-sens et livre-là un film réaliste qui part d’une idée assez drôle. Imaginez donc qu’en pleine représentation d’une pièce, un spectateur se lève pour dire haut et fort ce que tout le monde, ou presque, pense tout bas. Avec cette idée qui pourrait arriver, Quentin Dupieux s’aventure dans un huis clos loufoque, qui vaut son petit pesant d’or du point de vue de ses dialogues, car « Yannick » est un film de dialogues et autant le dire, c’est du Dupieux dans le texte.

« Quentin Dupieux questionne l’art, le divertissement, la subjectivité, la critique… »

Oui, si l’idée même du film s’aventure sur un ressort réaliste (et parfois même Quentin Dupieux arrivera à nous mettre mal a l’aise avec sa prise d’otages), le metteur en scène sait nous prendre à contre sens (encore une fois) avec un texte génial qui regorge de pépites, puis au-delà de ça, avec ses bons mots, et les sujets que le personnage de Yannick soulève, Quentin Dupieux questionne l’art, le divertissement, la subjectivité, la critique, ou encore le spectateur et la place du divertissement dans nos vies. Bref, c’est aussi drôle que c’est intelligent dans le propos.

Oscillant entre la comédie et le huis clos angoissant, car imprévisible, « Yannick » arrive, au bout de la conjugaison de tout cela, à passer bien trop vite. Il est même difficile de ne pas se laisser envoûter par ce que nous raconte Dupieux, au point qu’on se retrouve aussi fasciné par ce personnage hors normes. D’ailleurs, « Yannick« , comme son titre l’indique, est un film de personnage, et quel beau personnage que le réalisateur et son acteur nous offrent-là.

« Yannick » est drôle malgré tout, comme il est inquiétant là encore malgré lui. Et surprenant encore, « Yannick » finira par être touchant, avec un dernier plan magnifique. Si le texte est là, le personnage doit aussi beaucoup à son acteur principal, qui décidément ne fait que surprendre et grimper de film en film. Ici, Raphaël Quenard livre un grand numéro d’acteur et on adore son Yannick. Même s’il peut être inquiétant et que l’on ne sait pas trop jusqu’où il va aller, il y a quelque chose qui fait qu’on aime ce personnage et qu’on aurait presque envie d’être pris en otage par lui. Face à lui, « Yannick » nous offre aussi un très bon Pio Marmaï, qui trouve là un rôle intéressant, celui d’un comédien égocentrique, qui pourrait se révéler tout aussi inquiétant que Yannick.

« Quentin Dupieux joue très bien avec son huis clos. »

Tourné en six jours, et loin des productions habituelles, « Yannick » est aussi un film très bien ficelé, qui ne laisse aucun temps mort. Quentin Dupieux joue très bien avec son huis clos, et sans réinventer le genre, il nous livre un film qui tient en haleine et en intérêt de bout en bout. Puis avec ça, le film est joliment réalisé, faisant la part belle à son personnage. Seul petit bémol, et encore, le final, qui est un peu trop abrupt et qui nous laisse imaginer ce qu’on a envie. Si ce final demeure logique (en même temps, ça n’aurait pas pu se finir autrement), il en ressort toutefois une petite frustration.

Ainsi, lorsque l’on fait la somme de tout cela, ce premier cru 2023 pour Quentin Dupieux se pose comme un bon film, qui sait jouer avec son concept, son personnage et ses dialogues. Très court, à peine une heure, « Yannick » est un petit festival, aussi drôle qu’il est intéressant dans les sujets qu’il soulève. Sorti en grande pompe avec presque cinq cents salles, il serait dommage de louper ce film qui se permet d’être un ovni à l’intérieur d’une filmo qui est faite d’ovnis.

Note : 15/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.