juin 29, 2022

Coupez! – Un Remake Réussi?

De : Michel Hazanavicius

Avec Bérénice Bejo, Romain Duris, Grégory Gadebois, Finnegan Oldfield

Année : 2022

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Un tournage de film de zombies dans un bâtiment désaffecté. Entre techniciens blasés et acteurs pas vraiment concernés, seul le réalisateur semble investi de l’énergie nécessaire pour donner vie à un énième film d’horreur à petit budget. L’irruption d’authentiques morts-vivants va perturber le tournage…

Avis :

Dans le paysage que j’aime tant du cinéma français, Michel Hazanavicius est un cinéaste en or. Un de ces cinéastes qui dès qu’il réalise un nouveau film, cela fait office d’événement. Il faut dire que le metteur en scène, depuis presque une vingtaine d’années, a su se créer une belle et bonne filmographie. L’une de ces filmos où même lorsqu’il est moins inspiré que d’ordinaire, son film n’est jamais mauvais. Jamais là où on aurait pu l’attendre, ayant envie de s’aventurer dans différents styles de cinéma, après un petit cru sorti en 2020, « Le Prince oublié« , voici que Michel Hazanavicius fait son retour dans les salles de cinéma et en prime, il fait l’ouverture du prestigieux Festival de Cannes.

Pour son nouveau film, Michel Hazanavicius se lance dans un film de zombies. Oui, oui, un film de zombies, et dès l’annonce de ce film, « Coupez ! » intriguait et donnait envie de s’y arrêter. Et encore plus parce qu’il avait en son sein un sujet que Michel Hazanavicius aime par-dessus tout, le cinéma. Car oui, « Coupez ! » est un film de zombies qui se passe sur un tournage de film et Michel Hazanavicius, quand il parle de cinéma, il fait ça très bien, « La classe américaine« , « The Artist« , « Le redoutable« . Bref, remake sans vraiment l’être d’un film japonais de Shin’ichirô Ueda, « Ne coupez pas !« , sorti en 2019, Michel Hazanavicius nous revient ici en très grande forme avec une comédie hilarante, qui ne cesse de surprendre, notamment avec une deuxième partie de film en forme de compte à rebours absolument jouissif !

Un immeuble désaffecté quelque part dans les Yvelines, c’est le décor du nouveau film de Higurashi, cinéaste de seconde zone qui s’est lancé dans un énième film de genre à tout petit budget. Or, ici, les acteurs n’ont pas vraiment l’air concernés et on ne parlera même pas des techniciens. Seul Higurashi y croit dur comme fer, cherchant de manière tyrannique à obtenir le meilleur de ses acteurs. La présence de véritables zombies faisant irruption sur le tournage va alors rendre les choses et les scènes plus piquantes et véridiques…

Une comédie pleine de zombies, et plus largement de cinéma, voici ce que nous propose Michel Hazanavicius pour son neuvième film. « Coupez ! » est un film qui commence de manière assez étrange si l’on peut dire, avec une ouverture en plan-séquence d’une bonne demi-heure, qui va en perturber plus d’un. Dès qu’on entre dans ce film, « Coupez ! » sonne comme un faux film, avec des acteurs à la ramasse, un manque de budget flagrant, et des longueurs qui ne cessent de piquer notre curiosité, partagé entre rire jaune et point d’interrogation.

On savait que le film remake un film de zombies sans thune, mais plus le plan dure, et plus l’on reste partagé et en attente, avec l’espoir que ce Michel Hazanavicius ne soit pas ainsi sur toute sa longueur, car la blague, drôle au départ, pourrait très vite virer à la purge. Heureusement, cela ne va pas durer, et le réalisateur, une fois les étranges bases de son film posées, va alors nous entraîner dans une deuxième partie qui va peu à peu « expliquer » et mettre en contexte tout ce que l’on vient de voir. Et plus cette deuxième partie se dévoile, plus « Coupez ! » se transforme en une sorte d’autoroute de la rigolade, qui semblerait ne plus s’arrêter.

Divisé en trois parties, « Coupez ! » est un film aussi intelligent que déjanté, déclarant son amour du cinéma. « Coupez ! » ne cesse de se faire très surprenant, car il se pose comme bien plus qu’un simple remake de « Ne coupez pas !« .

Michel Hazanavicius a une excellente idée et il va en tirer le meilleur pour monter un film et une comédie qui ne ressemble à rien de ce que l’on peut voir dans le cinéma français. Après sa première partie « fauchée » qui installe des bases, le cinéaste va faire quelque chose de très étonnant, il va continuer à installer d’autres bases tout en développant en forme de compte à rebours la genèse de son futur film. Ainsi, que ce soit dans sa première ou sa seconde partie, « Coupez ! » va alors accumuler les petits détails qui vont peu à peu imposer la poilade du final. Car oui, une fois tout un installé, une fois la curiosité piquée au vif, une fois plein d’interrogations en tête, Michel Hazanavicius se lance dans un tournage en roue libre, ou tout, absolument tout, va prendre sens et c’est tout simplement hilarant.

« Coupez ! » semble ne plus vouloir s’arrêter et c’est tant mieux, car on en veut encore et l’on en redemande. Ingénieux dans sa mise en scène, délirant dans ses surprises et ses détails, fou avec ses acteurs qui se donnent totalement, n’ayant peur de rien, « Coupez ! » est une grande comédie, peut-être même et sûrement la meilleure comédie française qu’on aura cette année, car oui, derrière le délire, derrière les gags, les crises de nerfs, les zombies fauchés, derrière les clins d’œil et autres références à des films de zombies, derrière les acteurs qui en font des caisses (gloire à Romain Duris, Bérénice Bejo, Mathilde Lutz, Yoshiko Takehara, en fait gloire à tout le monde, tant ils sont tous, à leur façon, hilarants), derrière tous les petits détails autour du cinéma et comment faire un film, « Coupez ! » a aussi en son sein, une jolie histoire qui donne un fond touchant à l’ensemble, ce qui impose encore une fois de la surprise.

Après un petit cru avec « Le Prince oublié« , Michel Hazanavicius revient au meilleur de sa forme avec une comédie folle, absurde et en même temps pleine de sens. Alors certes, il faut passer la première demi-heure qui est en fait un en-cas avant le plat principal, et surtout le désert qui est une explosion de saveur. Bref, ce film est une pépite qui peut prétendre même à devenir culte, tant certaines répliques et certaines scènes restent en tête et on se les balance à la sortie du film. Merci !

Note : 17/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.