mai 25, 2022

Danko Jones – A Rock Supreme

Avis :

Fondé durant les années 90, Danko Jones est un trio qui officie dans un Hard Rock enjoué et nerveux. Dès le départ, ce qui fait la force du groupe, ce sont ses prestations scéniques qui font de la formation une bête de scène aimée de tout le monde. Alliant une sorte de Hard festif à des paroles débiles et quelques fois prétentieuses, Danko Jones peaufine son style d’album en album sans pour autant renouveler la sauce. A Rock Supreme est le neuvième du groupe et il arrive deux ans après Wild Cat. De toute façon, il faut dire que Danko Jones sort un album tous les deux ans, de façon cyclique, comme une routine qui s’installe dans un vieux couple. Et justement, ne faut-il pas craindre que la routine ne s’installe entre la formation canadienne et les fans de la première heure ?

La fête est au rendez-vous

Le skeud débute avec I’m in a Band et le moins que l’on puisse dire, c’est que nos attentes sont plutôt fondées. Le groupe continue avec des paroles qui n’ont pas vraiment d’impact sociétal et on se retrouve face à quel chose qui fait l’éloge du rock, avec un type heureux de jouer avec sa gratte. La force de ce titre, c’est qu’il est rentre-dedans, laisse peu de répit malgré son petit pont, et les riffs sont accrocheurs dès le départ. Il réside là-dedans une sorte de force salvatrice qui donne envie de faire la fête et de sauter dans tous les sens. D’ailleurs, l’album est blindé de titres qui vont dans ce sens. On peut évoquer I Love Love dont les paroles relèvent d’une crétinerie sans faille, mais aussi et surtout Party, qui est une invitation à la fête.

Le titre est endiablé, les riffs sont catchy à souhait et on se retrouve à hocher la tête au rythme de cet hymne festif. Et ce n’est pas le seul à nous faire cet effet. Lipstick City est un doux moment à cheval entre un aspect bluesy rock et un côté hard qui groove sauvagement. Burn in Hell sera aussi de cet acabit, avec une grosse pointe de punk dans le chant, genre de revendique Danko Jones avec ferveur. Un morceau à la batterie ravageuse qui tambourine sévère et qui donne un tampon fort sympathique. Seul bémol, le refrain en mid-tempo qui manque un peu de nervosité. D’autres titres seront aussi des moments de révolte avec un refrain fort comme Fists Up High qui donne, bien évidemment, envie de lever le poing en l’air lors du refrain.

Quelques bémols

Bref, vous l’aurez compris, Danko Jones a un sens du rythme et délivre, encore une fois, une tonne d’hymnes qui doivent donner sur scène. C’est d’ailleurs ce qui fait tout le charme de la formation. Cependant, tout n’est pas rose sur cet album. On retrouvera des pistes un peu hasardeuses et qui marqueront moins. En premier lieu, on peut citer We’re Crazy, qui est assez sympathique, mais qui se fait très redondant. Il manque au titre un couplet plus fort et plus impactant. Là, seul le refrain fonctionne. Et il faut noter un joli solo. Dance Dance Dance fait aussi partie de ces titres qui ne fonctionnent qu’à moitié. Il faut dire que les riffs sont trop légers et manquent un peu de nerf. Un comble pour un groupe comme Danko Jones. Alors oui, le refrain est cool, mais cela ne suffit pas.  

A côté de ça, quelques morceaux sont bien sympathiques, mais demeurent noyés dans la masse. You Got Today est un pur condensé de Rock old school avec quelques allusions au rockabilly, mais tout seulement manque d’originalité. Tout comme That Girl qui n’arrive pas à renouer avec un rythme endiablé et sauvage. Enfin, You Can’t Keep Us Down remue un peu le tout, mais le trio semble galérer à se renouveler et ressort un truc que l’on a l’impression d’avoir entendu plusieurs fois…

Au final, A Rock Supreme est un album qui est fort sympathique, voire même exutoire par bien des égards. Si on lui trouve de menus défauts avec des morceaux un peu en deçà, la bonne humeur globale, les riffs entrainants et les refrains fédérateurs emportent le tout sur leur passage, tant et si bien que l’on voit le verre à moitié plein à chaque fois. Et de ce verre, on s’en resservirait bien jusqu’à la lie.

  • I’m in a Band
  • I Love Love
  • We’re Crazy
  • Dance Dance Dance
  • Lipstick City
  • Fists Up high
  • Party
  • You Got Today
  • That Girl
  • Burn in Hell
  • You Can’t Keep Us Down

Note : 16/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.