janvier 28, 2022

Grace and Frankie Saison 3

D’Après une Idée de : Martha Kauffman et Howard J. Morris

Avec Jane Fonda, Lily Tomlin, Martin Sheen, Sam Waterston

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 13

Genre : Comédie, Drame

Résumé :

Alors que Grace et Frankie s’organisent pour monter leur nouvelle boîte, les ennuis familiaux et les accrocs dans leur amitié continuent à leur compliquer l’existence. Pendant ce temps, Robert et Sol emménagent dans une nouvelle maison pour profiter de leur retraite.

Avis :

« Grace & Frankie » est une petite série qui a débarqué sur Netflix en 2015 avec à sa tête, Martha Kauffman et Howard J. Morris. Parmi les deux showrunners, la star, c’est bien sûr Martha Kauffman, car les sérievores lui devront toujours « Friends« . Si l’on s’est déjà intéressé à Kauffman, aujourd’hui, on revient plus en détails sur le deuxième nom de « Grace & Frankie« , Howard J. Morris qui est loin d’être un inconnu ou un débutant. Scénariste, producteur et showrunner, Howard J. Morris a débuté au début des années 90 et il a travaillé sur des séries comme « Papa bricole« , « Dream On« , « Ma famille d’abord » ou « Sullivan & Son« . En 2007, il crée sa première série, « In Case of Emergency« , une série avec David Arquette, qui ne connaîtra qu’une seule saison. Après cet échec, Howard J. Morris aura alors travaillé sur quelques séries encore, avant de croiser Martha Kauffman et d’avoir l’idée de proposer une série où deux vieilles femmes amies/ennemies se font larguer à soixante-dix ans passés par leurs maris respectifs qui ont décidé, après vingt ans de tromperie, de se mettre ensemble.

On avait quitté les deux amies en pleine ébullition, avec leur idée de créer un vibro masseur pour personne âgée. On les retrouve donc maintenant en train de monter leur toute nouvelle boite. « Grace & Frankie« , c’est le genre de petite série feel good, qu’on regarde lorsqu’on a envie de se marrer sans vraiment se prendre la tête. Renouvelée pour treize nouveaux épisodes d’une trentaine de minutes, cette saison trois de « Grace & Frankie » pose de nouveaux enjeux pour les deux septuagénaires, et comme les deux précédentes saisons, elle se fait plaisante à regarder. En fait, « Grace & Frankie« , c’est un peu comme si l’on rentrait à la maison, on sait ce que l’on va y trouver, c’est douillet, c’est chaud et l’on est bien.

Grace et Frankie ont eu une idée révolutionnaire et elles se sont lancées dedans tête baissée, certaines de conquérir le monde. Or, si l’idée de créer un vibro masseur pour les femmes âgées est excellente et que personne n’est sur ce marché, monter une boîte à soixante-dix ans passés n’est pas une mince affaire et au-delà de ça, il faut des fonds. Or, les deux femmes vont découvrir que leur âge est un souci et que les banques ne sont vraiment pas généreuses. Pour lancer le produit, Grace et Frankie vont devoir être ingénieuses, ou alors accepter l’aide de Brianna.

Créer une société. Avoir une idée, et une bonne, et créer une société, voilà la grande ligne de cette saison trois de « Grace & Frankie« . Alors il est vrai que le sujet a déjà été abordé maintes et maintes fois, mais ce qui change ici, c’est bien entendu l’âge de nos deux entrepreneuses bien déterminées à se faire des sous en donnant du plaisir à des femmes qui ont des problèmes d’articulation. Recherche de financement, études de marché, nouvelles technologies, concurrence (oui, si l’idée est bonne, il faut batailler), début compliqué, entreprise familiale… Bref, cette nouvelle saison de « Grace & Frankie » n’est pas avare de bons sujets que la série traite comme elle l’a toujours fait jusqu’à maintenant, entre légèreté et gravité, afin de nous divertir, nous amuser, tout en gardant un fond qui peut poser des réflexions qui sont intéressantes.

Comme toujours, la série, derrière ces deux héroïnes, continue d’explorer avec délire, punchlines et émotions les autres membres de la famille. Pendant que Grace et Frankie exploreront le marché du godemiché, Sol et Robert vont se confronter à une bande d’homophobes. Brianna va devoir faire des choix face à l’amour naissant, tout comme Coyote et Bud, quant à Mallory, c’est plutôt vers la routine qui détruit son mariage que la série va se pencher. Ainsi, cette troisième saison est très riche en sujets et dans une plus ou moins bonne mesure, elle explore et exploite plutôt bien tout ce qu’elle entreprend. Bien sûr, tout n’est pas parfait non plus, on aura droit à quelques moments qui tombent à plat, un humour parfois pas forcément très subtil, mais sur l’ensemble, ces treize nouveaux épisodes se laissent regarder avec plaisir, rires et surtout, on a toujours envie de savoir jusqu’où cette nouvelle saison va emmener tout ce petit monde.

Si la série fonctionne bien aussi, c’est toujours grâce à ce casting, qui reste au top. Les comédiens s’éclatent avec ces personnages hauts en couleurs et délicats à la fois. L’amitié qui unit ces personnages et les liens de famille, qui sont toujours bien explorés, fait que l’on aime les suivre, même quand la série n’est pas toujours incroyable, ou quand elle peut avoir tendance à tourner un peu en rond, ou encore à s’étirer pour aller vers un sujet. Bref, malgré ces défauts, on aime « Grace & Frankie » grâce à Jane Fonda, Lilly Tomlin, Martin Sheen, Sam Waterson, Ethan Embry, Broolkyn Deekers, Baron Vaughn, ou encore June Diane Raphaël (C’est la meilleure, chacune de ses punchlines est un boulet de canon, hilarant et politiquement incorrect ! Gloire à Brianna, à ce personnage génial et cette actrice qui gagne à être connue).

Cette troisième saison de « Grace & Frankie » est donc très sympathique. Que ce soit du côté des relations et des liens familiaux qu’elle agrandit, ou du lancement de cette société par deux femmes qui, à soixante-dix ans passés, ne sont pas décidées à rester chez elle pour jouer au bridge, la série de Martha Kauffman et Howard J. Morris se laisse regarder avec sourire, émotion parfois, et réussite souvent, très souvent.

Note : 14/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.