novembre 30, 2021

Green Lantern Legacy – Lanterne en Héritage

Auteurs : Minh Lê et Andie Tong

Editeur : Urban Comics

Genre : Super-Héros

Résumé :

Après avoir fui la guerre du Viêt Nam, les grands-parents de Tai Phan se sont installés à Coast City. Ils y ont rebâti une vie à partir de rien, fondé une famille et ouvert le Jade Market, devenu depuis le cœur de la communauté vietnamienne du quartier. À la mort de sa grand-mère, le jeune garçon s’aperçoit à quel point elle était une femme aimée et respectée des siens, œuvrant quotidiennement pour les immigrés en détresse et ne fléchissant jamais devant les nombreuses tentatives d’intimidations racistes des locaux, bien décidés à les faire quitter ce qu’ils estiment être « leur mère patrie ». Véritable modèle pour lui, Tai n’imaginait pas qu’elle puisse lui cacher un secret plus admirable encore. L’anneau qu’il l’avait toujours vu porter au doigt sans jamais vraiment y prêter attention était en fait le signe d’une lourde responsabilité, une mission dont il est désormais l’héritier.

Avis :

Avec sa collection Urban Link, Urban Comics lorgne vers un nouveau lectorat, très actif, les adolescents, ou ce que l’on nomme plus globalement dans la littérature, les Young Adults. De ce fait, on va retrouver de nouveaux visages sur des super-héros connus, pour que ces jeunes lecteurs puissent se projeter dans de nouvelles histoires. Cela donne lieu à des transpositions étonnantes, mais permet aussi à des auteurs de s’exprimer sur des thèmes à la fois graves et légers. L’exemple le plus prégnant est celui de Green Lantern Legacy, où l’on va avoir droit à un joli message sur la filiation, mais aussi et surtout sur le racisme et comment combattre cela. S’entourant de deux auteurs asiatiques, DC Comics espère alors toucher deux cibles potentielles, les adolescents et le marché asiatique, bien évidemment. Est-ce une réussite ? Cela ne fait-il pas trop coup de coude appuyé ?

Le récit raconte l’histoire de Tai, un jeune américain d’origine vietnamienne, dont la grand-mère tient un commerce où toute la communauté se retrouve. Souvent victime de racisme et de vandalisme, le magasin est la cible d’un jeune entrepreneur qui veut réhabiliter le quartier. Quand la grand-mère de Tai décède, il découvre que cette dernière était une Green Lantern et que l’anneau a choisi le jeune homme. Tai va alors découvrir de nouveaux pouvoirs, de nouveaux acolytes et il va devoir combattre un mal qui se révèlera dans les dernières pages. L’histoire est donc relativement simple et prend tous les atours d’un récit initiatique autour d’un jeune homme aux racines à la fois vietnamiennes, mais aussi américaines. Une occasion en or pour parler d’une communauté brimée et de comment se battre contre de telles violences. Mais aussi une façon de parler de passation et de passage à l’âge adulte.

Sous ses thèmes très ardus, Green Lantern Legacy débute par la présentation d’un contexte (ici un marché qui se fait constamment caillassé par des racistes), puis d’un jeune homme qui rêve de devenir dessinateur. On découvre une belle relation avec sa grand-mère, qui va malheureusement décéder et léguer un lourd fardeau à son petit-fils. Dès lors, la narration pousse le garçon à une formation rapide, puis à révéler ses pouvoirs à ses deux meilleurs amis, à qui il fait une confiance absolue. Ainsi, à travers une histoire courte, on découvre un jeune homme peu sûr de lui, mais qui va pouvoir compter sur les autres, sur sa double communauté (les Green Lantern et les habitants du quartier) pour devenir un homme solide et bon. Ainsi, on voit qu’avoir une double nationalité est plus une force qu’autre chose, permettant de multiplier les connaissances et les amis.

L’altruisme est mis en avant, aussi bien dans les combats que dans les actions que mène Tai. La dernière image est d’ailleurs équivoque, transcendant même les origines de chacun. Si on efface nos croyances, nos origines, nous sommes tous pareils, et l’entraide est la clé de l’humanisme. Tai va aussi apprendre à lutter contre le racisme sans jamais tomber dans une rébellion binaire et un cycle de violence sans fin. Enfin, dernier thème important, le capitalisme et ses méfaits. L’histoire arrive très bien à montrer la perversité des hommes d’affaires, qui font miroiter un nouveau projet en avance pour le bien commun, alors qu’il est qu’un moyen de briller face à la société, et de contrôler davantage les masses. En quelques planches, les auteurs parviennent à dénoncer des actes qui se veulent progressistes, mais qui cachent de la malveillance.

Si les thèmes et les dessins sont relativement bons, cela ne veut pas dire pour autant que Green Lantern Legacy soit dénué de défauts. Et le premier d’entre tous, c’est la sensation de lire le début d’une histoire et qu’il manque des éléments. Tout va très vite, de l’entrainement à la maîtrise des pouvoirs, jusqu’au dénouement final avec l’apparition du grand méchant. On a la sensation qu’il fallait rentrer dans un carcan de planches prédéfinies et que cela à empêcher les auteurs d’aller plus loin, de donner une ampleur plus grande à cette histoire. D’ailleurs, lorsque l’on termine la lecture de ce comic, on espère avoir une suite pour voir comment Tai va faire face à un ennemi plus fort, comme Sinestro par exemple. De même certains thèmes sont un peu trop survolés, comme la trahison ou encore les responsabilités.

Au final, Green Lantern Legacy est un bon moment de lecture. Certes, on aura la sensation de ne lire qu’une introduction, avec un personnage qui ne demande qu’à être plus développé et un méchant qui manque d’envergure, mais globalement, l’ensemble est très plaisant. Tai est un héros attachant, avec de bonnes valeurs, et ses amis lui apportent un soutien de taille. Ciblant un lectorat plutôt jeune, Green Lantern Legacy est une parfaite porte d’entrée dans l’univers des héros verts, et rien que pour ça, c’est plutôt pas mal.

Note : 14/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.