janvier 27, 2022

Notre Petite Sœur

Titre Original : Umimachi Diary

De : Kore-Eda Hirokazu

Avec Haruka Ayase, Masami Nagasawa, Kaho, Suzu Hirose

Année : 2015

Pays : Japon

Genre : Drame

Résumé :

Trois sœurs, Sachi, Yoshino et Chika, vivent ensemble à Kamakura. Par devoir, elles se rendent à l’enterrement de leur père, qui les avait abandonnées une quinzaine d’années auparavant. Elles font alors la connaissance de leur demi-sœur, Suzu, âgée de 14 ans. D’un commun accord, les jeunes femmes décident d’accueillir l’orpheline dans la grande maison familiale…

Avis :

Parmi la « nouvelle vague » de réalisateurs japonais, il y en a quelques-uns dont j’affectionne tout particulièrement le cinéma. Ainsi, il y a dans cette short list, des noms comme Noamie Kawase, Kôji Fukada, Kiyoshi Kurosawa, Tatsushi Ōmori et bien entendu Kore-eda Hirokazu qui a su tant m’enchanter et m’émerveiller avec des films comme « Tel père tel fils« , « Air Doll« , « La vérité » ou « Après la tempête« .

Alors que je connaissais et aimais déjà beaucoup le cinéma de Kore-eda, très étrangement, « Notre petite sœur » était un film qui m’était passé sous le nez au moment de sa sortie en salle. Aujourd’hui, avec plusieurs années de retard, je me rattrape donc, et encore une fois, je suis très loin d’être déçu, « Notre petite sœur » se posant comme l’un des plus jolis films de son réalisateur. Magnifique dans ce qu’il raconte, beauté dans son esthétisme, touchant et vibrant, drôle et triste, « Notre petite sœur » réunit tout ce qui fait le cinéma de son metteur en scène. Simplicité, intime, émotion, respect ou encore coutume se tutoient dans cette histoire où des sœurs se découvrent à la mort du paternel.

Sachi, Yoshino et Chika sont trois sœurs qui vivent ensemble dans une vieille maison. Les trois sœurs ont très peu connu leur père, qui a abandonné le domicile familial pour une autre femme, mais par devoir, elles se rendent à l’enterrement de ce dernier. Sur place, elles vont faire la connaissance de Suzu, leur demi-sœur, dont elles connaissant l’existence sans jamais l’avoir rencontrée. La jeune fille est âgée de quinze ans et après avoir fait connaissance de cette nouvelle sœur, qui se retrouve désormais seule, les trois sœurs lui proposent de venir habiter avec elles…

Beau, sublime même, touchant, aussi simple qu’il est riche, « Notre petite sœur » fut une très belle surprise, dans le sens où je pensais trouver un joli film et ce dernier s’est imposé comme un joli, très joli, coup de cœur, et derrière ça, comme l’un des plus beaux films de son réalisateur. Un film qui trouve assurément sa place aux côtés de « Tel père, tel fils » ou encore « Après la tempête« , deux films qui sont à mes yeux ce que Kore-eda Hirokazu a fait de meilleur.

Filmant encore et toujours avec assurance et réalisme la société japonaise, Kore-eda livre là un très beau film qui aborde avec beaucoup de tendresse le deuil et la découverte d’un nouveau membre de la famille. Doté d’un scénario très riche et précis, « Notre petite sœur » est un film qui parle aussi bien de la famille que de l’obligation parentale. C’est un film qui aborde coutumes et traditions japonaises, tout comme il aborde le regard des autres et le fait de vivre pour soi. Ici, les trois sœurs qui accueillirent le fruit de la rupture de leurs parents n’est pas si bien vu que ça dans la famille, mais la jeune adolescente n’est pas responsable des actes de ses parents et la façon dont elle est accueillie dans cette nouvelle famille est tout simplement belle et très touchante.

Kore-eda Hirokazu filme cette réunion familiale, et surtout le quotidien qui s’installe dans cette maison, avec beaucoup de justesse, de pudeur et de réalisme. Le réalisateur nous plonge, voire même nous enferme, au plus près de ses personnages et le charme opère totalement. On sourit, on rit, on est touché, on est ému, et derrière ça, les questions que posent le scénario, les dilemmes que posent l’intrigue, les sacrifices que doivent faire certaines sœurs… Bref, tout ici est bien vu, bien écrit, et ça sonne de très belle manière.

Puis derrière cette histoire de famille, le scénario de « Notre petite sœur » est aussi une invitation au voyage et à la découverte. Le film de Kore-eda Hirokazu est truffé de coutumes, de traditions japonaises, d’art de vivre et il se pose comme un vrai plaisir de découverte.

Le tout est bercé dans une mise en scène aussi sublime qu’elle est enivrante et vibrante. « Notre petite sœur » est un film qui, dans sa « paisibilité », dans son atmosphère, dans la façon de raconter ces histoires, fait du bien. Dans un sens, on peut même dire que « Notre petite sœur » aurait pu durer encore longtemps comme ça, sans qu’on s’en lasse. Décors, paysages, ambiance, musiques, images, cadres, tout est beau, voire presque parfait. En parlant de musique, on notera que le film tient sûrement là l’une des plus belles BO qu’on puisse trouver dans un film de Kore-eda, Yoko Kanno a fait un travail magnifique pour accompagner cette histoire et ces personnages.

Des personnages qui d’ailleurs sont superbement incarnés par une bande d’actrices magnifiques et talentueuses. « Notre petite sœur » est un film de femmes avant tout et que dire de Haruka Ayase, Masami Nagasawa, Kaho, Suzu Hirose ou encore Kirin Kiki, si ce n’est qu’elles sont toutes parfaites ! Chacune trouve un personnage intéressant, et on adore suivre chaque personnage dans son quotidien, autant que dans sa relation avec le reste de la famille. Chacune a une histoire en parallèle qui étoffe aussi bien le personnage que le regard que porte le réalisateur sur la société japonaise.

« Notre petite sœur » est donc un très beau moment de cinéma, et un très beau cru dans la très belle filmographie de Kore-eda Hirokazu. Aussi riche que superbe, intéressant à tout instant, « Notre petite sœur » est un film qui fait du bien, c’est un film qui est empreint de délicatesse, de richesse, d’amour, de découverte et d’émotion. Bref, c’est un très joli coup de cœur, et j’ai déjà envie de m’y replonger !

Note : 18/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.