janvier 29, 2022

Evil Hunter – Evil Hunter

Avis :

S’il y a un adage qui n’est jamais vrai, c’est celui de dire que le Heavy est pour les vieux. Si c’est l’un des sous-genres les plus anciens dans le domaine du métal, il est aussi vivace qu’à ses premiers jours, offrant encore et toujours des tours de pistes intéressants. Alors certes, beaucoup de groupes se contentent de faire dans la redite et ne prennent pas de risque. Pour autant, d’autres formations, plus jeunes, s’essayent au genre et le renouvellent avec brio. C’est le cas de Evil Hunter. Groupe hispanique formé en 2017, c’est l’année suivante que la formation trouve un label avec Fighter Records. Et c’est aussi l’occasion pour sortir leur premier album, sobrement intitulé Evil Hunter. Offrant un Heavy Metal assez classique, le groupe essaye pourtant de mélanger cela avec des éléments Power, parfois Thrash et une pointe de Hard. Un mélange… détonant.

Le skeud débute avec Surf the Waves et le groupe attaque très fort. Si on pourrait croire à un début très calibré dans le monde du Heavy, les espagnols vont rapidement changer la donne. La rythmique devient endiablée, les riffs sont mortels et surtout, le groupe offre de belles variations au sein même du morceau. Le solo est dantesque, et le chant, plutôt aigu, sied idéalement à l’ensemble. On fait face à un gros titre qui nous met vraiment dans l’ambiance. Avec Evil Hunter, le groupe continue sur sa lancée. Là aussi, les riffs accrochent immédiatement et on se sent porté par une belle énergie. De plus, on s’éloigne d’un Heavy traditionnel. Les musiciens font tout leur possible pour chercher d’autres références et faire des mélanges qui donnent plus de hargne et d’énergie. Pour preuve, les riffs lourds font très modernes et balancent la sauce pour nous briser la nuque.

En arpentant Heartbeat, on va vite se rendre compte que le groupe change un peu son fusil d’épaule. Le rythme est toujours assez rapide, mais les riffs sont plus légers et surtout, on a droit à une sorte de mélodie qui fait très Power. De plus, le refrain marche à plein régime et se révèle être catchy à souhait. Et le plus fou dans tout ça, c’est que le titre est très addictif et s’insinue en nous dès la première écoute. Mais la vraie claque viendra juste après avec Hot Leather. Débutant par une intro toute douce, les riffs scandés vont rapidement venir et on se retrouvera face à un titre Hard percutant et qui démontre toute la palette artistique dont est capable le groupe. Le chanteur prendra une voix plus grave et on a droit à un morceau complet, dense et qui donne une pêche d’enfer.

Ici, on fait face à peut-être le meilleur morceau de l’album.  Cela ne veut pas dire que les titres derrière sont mauvais, bien au contraire. Hold me Tight est un morceau qui marche à fond. Certes, il reste très classique dans sa démarche un peu Hard’n’Heavy, il peut même faire penser à quelques éclats des Guns, mais ça reste très efficace et on chante à tue-tête le refrain avec le chanteur. Quant à Go, on fait face à un titre qui tabasse bien, beaucoup plus rapide que les deux titres précédents. Plus Heavy dans le sang, il reste cependant un morceau un peu trop classique pour vraiment marquer. Il lui manque un petit truc en plus pour réellement rester en tête.

Par contre, le groupe commet une petit fausse note avec By Your Side, qui est une ballade et on avait espoir que les espagnols ne fassent pas cette erreur, mais ils rentrent trop dans le moule. On a la sensation qu’avec ce titre, ils signent un cahier des charges obligatoire et ce n’est pas vraiment intéressant. Fort heureusement, ils nous rattrapent avec Open Up Your Eyes, un morceau qui renoue avec du Heavy pur jus et qui frappe là où il faut. Il s’agit-là d’une conclusion percutante, qui a du coffre, du nerf et qui donne envie de relancer la machine encore une fois.

Au final, Evil Hunter, le premier album des espagnols de chez Evil Hunter, est une franche réussite. Même si on n’évite pas certaines scories comme une ballade qui résonne comme un passage obligé, le reste de l’album est très solide. Entre des riffs énergiques, des solos maîtrisés et surtout, des mélanges qui donnent un coup de fouet au genre Heavy, Evil Hunter promet de très belles choses pour la suite, tant le démarrage est à la hauteur.

  • Surf the Waves
  • Evil Hunter
  • Heartbeat
  • Hot Leather
  • Hold me Tight
  • Go
  • By Your Side
  • Open Up Your Eyes

Note : 17/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.