octobre 18, 2021

Pierre Lapin 2

Titre Original : Peter Rabbit 2 : The Runaway

De : Will Gluck

Avec Rose Byrne, Domhnall Gleeson, David Oyelowo, Tara Morice

Année : 2021

Pays : Etats-Unis, Australie

Genre : Comédie

Résumé :

Béa, Thomas et les lapins forment désormais une famille recomposée, mais Pierre a beau faire tout son possible, il ne semble parvenir à se débarrasser de la réputation de voyou qui lui colle à la peau (de lapin).
S’aventurant hors du potager, Pierre découvre un monde dans lequel ses menus délits sont appréciés, mais quand sa famille risque tout pour partir à sa recherche, Pierre doit choisir quel genre de lapin il veut être.

Avis :

Réalisateur américain, après avoir commencé dans l’écriture, ayant travaillé sur plusieurs émissions et talk show aux Etats-Unis, Will Gluck passe à la réalisation en 2009. Ce sera alors avec son deuxième film, « Easy A« , que le réalisateur se fait remarquer, imposant avec cette petite comédie l’un des succès surprises de cette année-là. Depuis, Will Gluck continue son petit bout de chemin, entre petits succès et anecdotes.

Sorti en 2018, Will Gluck s’était alors lancé dans un premier film « Pierre Lapin« , et ce petit divertissement pour les enfants s’était posé comme une bonne surprise. Un petit film plein de bons sentiments, gentiment amusant, peuplé de gags drôles et surtout de personnages attachants. Trouvant le succès, dès lors, un deuxième opus d’aventures pour le petit lapin désobéissant s’est donc mis en chantier. « Pierre Lapin 2 » devait alors sortir peu après le premier confinement, et après moult reports, le film de Will Gluck a trouvé une date pour amuser les gamins cet été. Se posant sur la même ligne que le premier opus, ces nouvelles aventures de Pierre Lapin & Co est toujours un petit cocktail de bons sentiments, de drôlerie, d’improbabilité et le tout est livré avec une petite histoire facile, mais qui fonctionne bien. Bref, ce ne sera pas la comédie de l’année, ni même le meilleur des films pour les enfants, mais sur l’instant, ce deuxième « Pierre Lapin » fait ce qu’on lui demande.

Béa et Thomas nagent dans le bonheur et aujourd’hui, avec les lapins et les autres animaux de la ferme et de la forêt, ils forment une belle famille recomposée. Béa, qui vient d’auto-publier son premier livre sur les lapins, attire l’œil de Nigel Basil-Jones, un homme qui tient une maison d’édition et qui voit en Pierre Lapin de quoi se faire beaucoup d’argent. Appâtant Béa, cette dernière s’aventure à Londres pour voir ce que l’homme a à proposer et bien sûr, les lapins vont être du voyage.

Voilà trois ans que débarquait dans les salles la première adaptation de « Pierre Lapin« . Si le premier opus n’était pas un grand film, il avait su s’imposer comme une jolie surprise enfantine. Une petite bulle d’air frais qui avait joliment su trouver son ton pour amuser les petits et ceux qui les accompagnent. Si le film se suffisait à lui seul, on imaginait bien qu’une suite pouvait très facilement voir le jour, et nous y voilà.

Empruntant les ornières laissées par le premier film, retrouvant toute son équipe, Will Gluck propose une nouvelle aventure. Une aventure en ville cette fois-ci, et comme pour le premier film, une aventure qui, une fois tous ses rebondissements passés, laissera place à un petit discours sur la famille, les amis et plus largement le regard qu’on posera sur soi-même.

Comme pour le premier film, « Pierre Lapin 2 » reste une gentille petite comédie qui n’a rien de vraiment incroyable, et qui malgré ça, arrive tout à fait à nous emporter dans son petit délire.

Tenu par un scénario qui, il faut bien le dire, n’est pas vraiment recherché. Un scénario assez facile et surtout prévisible, ce deuxième « Pierre Lapin » arrivera se faire fun grâce à un petit tourbillon d’aventures bien fichu. Will Gluck rythme très bien son film, et tout s’enchaîne très facilement. À travers cette petite histoire, le metteur en scène aborde de bons thèmes, il n’en fait jamais trop, il ne tombe pas dans la leçon de morale, et surtout, au-dessus de tout ceci, si l’ensemble est assez facile, on appréciera surtout le fait que Will Gluck offre un divertissement pour enfants qui n’est pas bête, ce qui est tout à fait appréciable, à l’heure d’un « Tom et Jerry » par exemple.

Puis ce qui fait que le film fonctionne bien aussi, ce sont ces personnages qui sont attachants. C’est très plaisant de les retrouver pour de nouvelles bêtises, surtout que pour cet opus, le film s’aventure dans un film de « braquage ». Certes, un braquage à hauteur de lapin, mais un braquage tout de même.

Du côté de la réalisation, si l’ensemble est très classique, on notera que Will Gluck essaie certaines choses. Rien n’est vraiment transcendant, mais l’ensemble dégage de la bonne humeur, et une vraie envie d’amuser les plus petits comme les plus grands. Comme pour le premier film, les CGI sont bien tenus, et comme le premier « Pierre Lapin » a trouvé son succès, Will Gluck peut se permettre plus de choses avec celui-ci. Le film tient notamment plus de personnages.

Amusant, frais, léger, tenant de bons thèmes, s’amusant avec son histoire, même si cette dernière reste très simple, si dans la catégorie des films pour enfants et leurs parents, on a vu mieux, on a surtout vu bien pire. Empruntant les mêmes lignes que le premier « Pierre Lapin« , Will Gluck livre un film qui nous fait passer un petit, mais bon moment. Loin d’être essentiel, ce « Pierre Lapin 2 » mérite qu’on y fasse attention (surtout, à l’heure de « Tom et Jerry« , oui, j’y reviens, mais j’ai beaucoup de mal à le digérer celui-là).

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.