octobre 25, 2021

Lara Croft Tomb Raider

De : Simon West

Avec Angelina Jolie, Daniel Craig, Iain Glen, Jon Voight

Année : 2001

Pays : Etats-Unis, Angleterre, Japon, Allemagne

Genre : Aventure

Résumé :

Lara Croft a hérité de son père archéologue de nombreux trésors parmi lesquels une mystérieuse horloge magique.
Des années plus tôt, celui-ci lui dévoila l’existence d’une organisation secrète, les Illuminati, qui s’était lancée à la recherche d’une horloge dont la clé ouvrait les portes du Temps et de l’Espace. Celle-ci est un triangle sacré qui assura, 5 000 ans auparavant, la victoire des premiers Illuminati sur leurs ennemis. Si le triangle venait à être recomposé, ces lointains ancêtres reviendraient à la vie et le sort de l’Humanité en serait bouleversé à jamais.
Le puissance de ce triangle atteindra son summum lorsque trois planètes s’aligneront dans le ciel en une éclipse totale qui survient une fois tous les 5 000 ans. L’aventurière ne dispose que de 48 heures pour résoudre l’énigme du triangle magique et ainsi sauver le monde.

Avis :

Réalisateur britannique, Simon West s’est fait connaître directement à Hollywood avec son premier film. Un premier devenu culte, « Les ailes de l’enfer« . Très beau succès au box-office, « Les ailes de l’enfer » assure directement à Simon West l’intérêt des studios. Deux après ce film, le metteur en scène était de retour avec « Le Déshonneur d’Elisabeth Campbell« , film porté par un John Travolta enquêtant dans le milieu de l’armée américaine. Idem, Simon West trouvera un succès.

On dit souvent que le troisième film est un cap important. En quelque sorte, ce serait celui qui confirme tous les espoirs placés en un réalisateur et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce troisième film a fait couler beaucoup d’encre, en bon comme en mauvais. En même temps, adapter en film les aventures de la célèbre aventurière était un risque. Pour ma part, même s’il faut bien avouer que le film ait pris un petit coup de vieux, et qu’il demeure très simple, trop simple, avec une histoire tirée par les cheveux, je ne peux m’empêcher d’apprécier l’aventure. Amusant, divertissant, et surtout tenu par une Angelina Jolie impeccable, « Lara Croft : Tomb Raider« , toute raison gardée, vingt ans après sa sortie, demeure toujours aussi plaisant.

Lara Croft est une archéologue qui a le goût de l’aventure. Alors qu’un alignement de planètes est sur le point de se produire, Lara découvre, cachée quelque part dans son manoir, une vieille horloge laissée par son père, disparu il y a des années. Voulant découvrir la provenance et la signification de cette horloge, Lara va alors s’embarquer dans une aventure qui la mènera au Cambodge, à Venise, et même au Pôle Nord.

Le film de Simon West aura fait couler beaucoup d’encre, et même vingt ans après sa sortie, il peut encore avoir tendance à agiter les débats entre ses défenseurs et ses détracteurs. Pour ma part, je dois avouer que j’ai une très belle affection pour le film de Simon West, qui reste un bon plaisir, et absolument pas coupable, même si je sais bien là où je mets les yeux.

Quand je regarde le film comme ça, je dois bien avouer qu’il n’a pas beaucoup d’arguments pour lui. Son intrigue est assez tirée par les cheveux. Son complot d’Illuminati pour devenir maître du temps, il fallait l’oser (je tiens à dire que je n’ai jamais joué au jeu vidéo et je ne sais même pas de quoi ils parlent, hormis le fait de suivre une aventurière), et son scénario enchaîne les facilités. Mais malgré tout ça, cette aventure, si grossière soit-elle, arrive à chaque fois à m’embarquer dedans et je me plais à suivre toutes ces péripéties, ces découvertes, ces fouilles, et plus largement encore, je me laisse très facilement prendre par la vision de Simon West. Son sens de l’aventure, sa mise en scène, qui, parfois, est un peu dépassée, notamment dans tout ce qui est numérique, qui a pris un joli coup de vieux. Pourtant, malgré ce coup de vieux, Simon West offre un film généreux en action qui va droit au but. De plus, le réalisateur offre tout un tas de scènes qui « iconisent » son aventurière (franchement il y a plein de scènes qui me restent en tête). Le rythme est excellent, Simon West s’éclate, rebondit en permanence et enchaîne très vite, ce qui fait qu’on se laisse embarquer, et jamais l’on ne s’ennuie. On notera aussi que le film est parcouru par une BO électro qui a de la tronche, Fatboy Slim, The Chemical Brother, Groove Armada apportent une belle identité au film et assure un certain show.

Toujours du côté appréciable de ce scénario, « Lara Croft … » offre aussi en sous-texte une bonne intrigue sur une fille qui part à la recherche de son père, en reprenant sa dernière enquête. C’est certes facile, mais ça donne un petit fond à l’ensemble, qui rend l’héroïne touchante.

Puis, je ne vais pas vous mentir, si j’apprécie aussi ce film, c’est grâce à Angelina Jolie qui s’éclate dans la peau de l’héroïne. Angelina Jolie est parfaite dans ce personnage, badass et naturelle à la fois. L’actrice, qui venait d’être Oscarisée un an plus tôt, porte là tout le projet sur ses épaules et elle démontre qu’elle peut tenir aisément un premier rôle. Après, derrière elle, on trouvera tout un tas de seconds rôles plus ou moins développés et attachants. Noah Taylor, Daniel Craig, Ian Glenn Chris Barrie, ou encore Jon Voight seront de la partie.

Ce premier « Lara Croft : Tomb Raider« , sans être un film exceptionnel, ou encore un bijou d’aventure, demeure un petit divertissement tout à fait plaisant. Le film de Simon West a ses qualités et ses défauts. Il est tiré par les cheveux avec cette intrigue qu’on ne comprend pas bien parfois, puis il a des scènes qui font grincer des dents (l’ouverture avec le robot…), mais aussi des scènes plaisantes (tout ce qui se passe au Cambodge). Puis il y a Angelina Jolie. Angelina Jolie partout et tout le temps, et l’actrice assure le spectacle. Bref, il y a des films qu’on sait pas terrible et qu’on apprécie, certains sont des plaisirs coupables, car on a un peu honte de les apprécier et d’autres ne le sont pas et ce troisième film de Simon West s’inscrit dans cette deuxième catégorie.

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.