octobre 5, 2022

Falling

De : Viggo Mortensen

Avec Viggo Mortensen, Lance Henriksen, Terry Chen, Laura Linney

Année : 2021

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame

Résumé :

John vit en Californie avec son compagnon Eric et leur fille adoptive Mónica, loin de la vie rurale conservatrice qu’il a quittée voilà des années. Son père, Willis, un homme obstiné issu d’une époque révolue, vit désormais seul dans la ferme isolée où a grandi John. L’esprit de Willis déclinant, John l’emmène avec lui dans l’Ouest, dans l’espoir que sa sœur Sarah et lui pourront trouver au vieil homme un foyer plus proche de chez eux. Mais leurs bonnes intentions se heurtent au refus absolu de Willis, qui ne veut rien changer à son mode de vie…

Avis :

Acteur qu’on ne présente plus, Viggo Mortensen est de ces comédiens qui ont, entre guillemets, pris le temps de tâtonner le terrain avant de décoller. Comédien de théâtre, il passe au cinéma dans les années 80. Si très vite, il enchaîne les tournages, sa carrière ne décolle pas vraiment et hormis un rôle chez Sean Penn, Viggo Mortensen est souvent cantonné à des rôles de second couteau. Enfin, ça, c’était jusque dans les années 2000 ; car avec le rôle d’Aragorn dans « Le Seigneur des anneaux » de Peter Jackson, Viggo Mortensen se voit propulsé. Dès lors, il choisit très bien ses rôles, et Viggo Mortensen va s’imposer comme un acteur brillant, qui tient une des filmographies les plus intéressantes de ces dernières années.

Après avoir tourné pour de grands réalisateurs et avoir tenu des rôles passionnants, voici que Viggo Mortensen passe un nouveau cap, celui de la réalisation. Ayant écrit le scénario lui-même, pour son premier film, Viggo Mortensen se lance dans un drame, abordant une relation père/fils des plus compliquées. Si « Falling » n’est pas autobiographique, ce premier long-métrage demeure tout à fait personnel pour son « jeune » réalisateur, qui confesse avoir commencé à jeter des idées sur le papier à la mort de sa mère. Il en résultera alors un film imparfait, mais beau, touchant et très intéressant.

John vit en Californie avec son mari Eric et leur fille. La vie de John est simple et sans histoire, mais cette dernière va fortement se compliquer quand John va chercher son père pour l’aider à choisir une maison. Le père de John est un homme aigri, gueulard, rancunier, et très peu conciliant. John ne s’est jamais vraiment entendu avec son père, et ces quelques jours ensemble vont faire rejaillir moult sujets, discordes et disputes.

Il est toujours intéressant de voir un nouveau regard et d’autant plus quand ce dernier est livré par un comédien qu’on connaît très bien et qui s’essaie à autre chose.

Pour son premier film, Viggo Mortensen a décidé de parler de la famille, de son amour, mais aussi et parfois la difficulté que cette dernière peut apporter. « Falling » est un film qui aborde principalement une relation père/fils et à travers elle, le jeune réalisateur qu’est Viggo Mortensen parlera aussi bien de l’amour de la famille, que de la haine qu’on peut aussi trouver dans ces mêmes familles. À travers ces deux personnages, Viggo Mortensen approchera les différences de génération, le mal que peut faire un parent, l’amour inconditionnel des enfants, ou encore, et c’est peut-être là le plus beau et le plus touchant dans le film de Mortensen, le pardon au père et la dévotion d’un fils pour un père, avec qui, finalement et malgré l’amour, il ne s’entend pas. Dur, injuste et cru, « Falling » est un drame familial qui ne mâche pas ses scènes intenses, emmenées notamment par un Lance Henriksen bluffant, détestable, sans filtre et en même temps assez touchant dans sa solitude et son aigreur.

Dans son idée de parler des générations et des liens, Viggo Mortensen nous entraîne bien souvent dans des échanges qui sont durs. Des échanges violents, où l’on sera touché par la résilience et la façon dont ce fils, par amour et respect, peut se contenir, nous laissant imaginer que finalement, « Falling » n’est qu’une cocotte-minute prête à exploser. Et si cette dernière finira bel et bien par exploser, il faut aussi dire que l’ensemble manquera à ce moment d’un soupçon d’émotion. Un soupçon qui dans son absence est dommage, car si « Falling » sait toucher, il ne sera pas aussi fort émotionnellement qu’il ne le laissait paraître. Peut-être au vu de la sublime bande-annonce, en attendions-nous trop ? Bref, quoi qu’il en soit, « Falling » reste dans sa peinture et les relations qu’il décrit un très beau film, plein d’humanité derrière les horreurs d’un père à qui il faut pardonner.

Avec « Falling« , en plus d’être intrigué par ce que voulait nous raconter son réalisateur, on était curieux aussi de voir ce que Mortensen pouvait donner derrière une caméra, et comme on le disait plus haut, le film est imparfait, mais il reste un beau moment de cinéma. Si les flashbacks sont parfois mal amenés, et qu’on peut avoir du mal à comprendre le pourquoi du comment sur l’instant, dans l’ensemble, « Falling » se pose comme un drame intense, qui reste plaisant à regarder. On pourrait même dire que le film peut nous rappeler, dans une certaine mesure, un cachet Eastwoodien. On est loin du cinéma de Clint, mais l’ambiance, certains cadres, et une certaine énergie, y font penser de suite.

Enfin, si on pourra citer Laura Linney, Hannah Gross, Terry Chen, « Falling« , c’est avant tout un Viggo Mortensen tout en retenu et deux bombes aussi détestables que passionnantes. Deux bombes incarnées par Lance Henriksen et Sverrir Gudnason. Les deux acteurs qui incarnent le même personnage à deux époques de sa vie sont bluffants, voire même terrifiants.

Pas aussi touchant qu’on l’aurait voulu, parfois confus avec ses flashbacks, pouvant tenir un problème de rythme, « Falling« , le premier film de Viggo Mortensen n’en demeure pas moins un très beau film et un très beau moment de cinéma. Et au-delà de ça, « Falling » présente un nouveau réalisateur intéressant, dont on attend un deuxième film avec une certaine curiosité.

Note : 15/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.