novembre 29, 2021

21 Jump Street

21-jump-street-poster__span

De : Phil Lord et Chris Miller

Avec : Jonah Hill, Channing Tatum, Brie Larson

Année: 2012

Pays: Etats-Unis

Genre : Comédie

Résumé:

Au lycée, Schmidt et Jenko étaient les pires ennemis, mais ils sont devenus potes à l’école de police. Aujourd’hui, ils sont loin de faire partie de l’élite des flics, mais ça pourrait changer… Mutés dans l’unité secrète de la police, l’équipe du 21 Jump Street, dirigée par le capitaine Dickson, ils vont troquer leur arme et leur badge contre un sac à dos et se servir de leur physique juvénile pour infiltrer un lycée.
Le problème, c’est que les ados d’aujourd’hui ne ressemblent pas du tout à ceux de leur époque. Schmidt et Jenko pensaient tout savoir des jeunes mais ils sont complètement à côté de la plaque. Ils vont aussi vite s’apercevoir que certains problèmes de leur propre adolescence sont loin d’être réglés. Les revoilà face aux angoisses et aux terreurs des ados, avec une mission en plus…

Avis :

Les séries télé ont toujours eu le vent en poupe. Il faut dire qu’elles ont su se renouveler et s’associer avec de solides scénaristes. C’est surement pour cela qu’aujourd’hui, la majorité des scénarios innovants et intéressants se retrouvent à la télé et non au cinéma. Et il n’est pas étonnant de voir les séries s’immiscer petit à petit vers le grand écran pour briller encore plus…ou pas. En effet, une adaptation est si vite ratée pour une question de popularité et de pognon qu’il devient très risqué de faire une série au cinéma. Bien entendu, les exemples sont nombreux et on peut citer l’excellent Deux Flics à Miami mais aussi le très moyen Agence Tous Risques. Alors quand on sait qu’une série connue comme 21 Jump Street va être adaptée et remise au gout du jour, série qui a fait briller Johnny Depp, ne l’oublions pas, on reste relativement méfiant surtout avec un casting composé d’un pseudo beau gosse au charisme lénifiant et un petit obèse à l’humour plus que douteux mais qui fait un carton aux States. Mais ne soyons pas mauvaise langue avant d’avoir vu le métrage. L’adaptation est-elle bonne ? Le film est-il drôle ? Je me badigeonne d’Eau Précieuse, je mets mon Eastpak et je vous raconte tout ça !

Autant le dire tout de suite, je n’ai jamais vu la série éponyme et donc, je ne pourrai juger de la fidélité du film. Quoiqu’il en soit, si le film est assez bête et très porté sur le sexe, normal pour un film avec des adolescents et visant des adolescents, il n’en reste pas moins assez drôle et comporte des moments assez savoureux. Il faut dire que le scénario est plutôt sympathique. Une nouvelle drogue fait son apparition sur un lycée. Le seul problème, c’est qu’elle tue assez vite. Deux flics vont donc être choisis pour infiltrer ce lycée et démanteler ce réseau de drogue. Grâce à leur physique juvénile, les deux policiers n’auront pas de mal à se fondre dans la masse. Ils intègrent alors le 21 Jump Street, une église qui cache une unité spécialisée dans l’infiltration. Mais ce n’est pas tant la partie enquête qui va retenir notre attention, car si le film se veut plutôt vulgaire, à croire que tous les jeunes d’aujourd’hui ne savent que dire des insanités, il contient une jolie part de mal-être adolescent et montre à quel point les générations changent et ne se ressemblent pas. Ainsi, notre élève obèse se voit offrir une deuxième chance et intègre un groupe de jeunes branchés et bien vu au sein du bahut. De son côté, le beau gosse bodybuildé va être perçu comme une grosse tête et va vivre les affres des intellos dans le bahut, chose à laquelle il n’était pas habitué, mais dans lequel il va tout de même trouver des amis fidèles. Et c’est bien là le point fort de 21 Jump Street, c’est que malgré les lourdeurs, les gros mots ou encore les phases d’action ridicules, on a une certaine tendresse qui s’en échappe et qui montre avec une certaine justesse les difficultés des jeunes et leur méchanceté presque naturelle. Bon, n’allez pas croire non plus qu’il s’agisse d’un drame psychologique sur les différents clans qui ont bercé notre adolescence, mais il y a tout de même quelque chose d’assez frais et sympathique dans ce métrage. Et du coup, on retrouve nous aussi une âme d’ado névrosé et mal dans sa peau mais qui aime faire le fête et tomber amoureux. On peut donc dire que de ce côté-là, le film ne se loupe pas trop et réserve même son lot de petite surprise.

21-jump-street-movie-2012

Il a de sacrés appuis Tatum pour sauter aussi haut !

Le petit problème va venir des acteurs. On a bien entendu le duo qui fonctionne bien, mais qui possède aussi quelques faiblesses. Le film va jouer sur leur antagonisme et sur leur différence physique, mais il y a quelque chose qui ne marche pas trop bien et je ne serais dire quoi. Channing Tatum joue son rôle de bourrin avec une certaine justesse ce qui est rare pour son cas et il en devient presque plus attachant que Jonah Hill. Ce dernier joue le gros de service qui commence à se faire un nom et qui devient presque célèbre au sein du lycée, rattrapant ainsi une jeunesse qu’il n’a jamais eu. Bien entendu, il joue assez bien son rôle, mais parfois il devient trop vulgaire et certains passages pêchent par ce statut obscène, notamment lorsqu’il jette une vieille dans les chaussures en disant qu’elle voulait lui toucher la bite à cause de son arthrite. Le principal problème va venir d’un prof de sport complètement à la masse et qui surjoue de manière affreuse ou encore de David Franco, le petit frère de James Franco, qui ne fait que la belle gueule et qui ne sert pas à grand-chose. La touche féminine viendra avec Brie Larson, joli petit brin de blondeur aussi idiote que maline. Enfin, le caméo de Johnny Depp est juste succulent et pour les nostalgiques de la série, il doit avoir un dialogue avec son compère qui doit signifier quelque chose. Il faut aussi signaler la présence de Ice Cube en chef du 21 Jump Street, jouant le cliché du noir nerveux, mais avec une certaine autodérision et il le fait bien. Les scènes d’action se partagent l’affiche avec les scènes assez drôles, malgré quelques faiblesses comme le passage où les deux flics infiltrés sont drogués et que le prof ne le remarque même pas.

Au final, 21 Jump Street est un film très sympathique qui reste une bonne surprise pour moi. Si le film ne restera pas dans les annales du genre, il a l’honneur de faire rire et de divertir sans se prendre la tête sur un scénario complexe. Arpentant le passage difficile de l’adolescence au travers deux chemins différents, avec un homme qui veut rattraper le temps perdu et un qui se rend compte de sa connerie passée, le film rajoute une petite dose de nostalgie. Bref, un pur divertissement mainstream qui aurait mérité moins de vulgarités.

Note : 14/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=6P7TW-e_t5g[/youtube]

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.