octobre 25, 2021

Vous Allez Rencontrer un Bel et Sombre Inconnu

Titre Original : You Will Meet a Tall Dark Stranger

De : Woody Allen

Avec Naomi Watts, Antonio Banderas, Josh Brolin, Anthony Hopkins

Année : 2010

Pays : Etats-Unis, Espagne

Genre : Drame, Comédie, Romance

Résumé :

Tout commence une nuit, lorsqu’Alfie se réveille, paniqué à l’idée qu’il ne lui reste plus que quelques précieuses années à vivre. Cédant à l’appel du démon de midi, il met abruptement fin à quarante années de mariage en abandonnant sa femme Helena. Après une tentative de suicide et une analyse vite arrêtée, celle-ci trouve un réconfort inattendu auprès d’une voyante, Cristal, qui lui prédit une histoire d’amour avec un « grand inconnu tout de noir vêtu »…

Avis :

Woody Allen est un réalisateur new-yorkais qui réalise depuis maintenant une cinquantaine d’années. Amoureux de New York, le metteur en scène a dû filmer toutes ses rues et à force de filmer encore et toujours sa ville, Woody Allen a peut-être une lassitude. Par conséquent, pour se renouveler, au cours des années 2000, il a posé sa caméra ailleurs comme jamais il ne l’avait fait auparavant. Ainsi donc, il a filmé Londres et Barcelone et ces changements de décors ont grandement reboosté la carrière du réalisateur.

Après un nouvel arrêt à New York pour le très réussi « Whatever Works« , Woody Allen revient à Londres pour y filmer ses personnages névrosés qu’il aime tant. Comment souvent chez Woody Allen, le réalisateur a une tendance à livrer un bon film sur deux et comme le cru 2009 était une petite merveille, ce cru 2010 l’est bien moins. C’est même un cru assez étrange, car il se pose très décevant dans ses intrigues, et pourtant, entre ennui et sourire, « Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu » se laisse regarder.

Alfie, la soixantaine bien passée, ne veut pas vieillir. Il refuse même l’idée de vieillir et d’approcher peu à peu de la fin. Alors pour se rassurer, il plante tout et fout en l’air quarante années de mariage. Sa femme, elle, arrive à dépasser cette crise, car elle trouve refuge auprès d’une voyante, Cristal. Quant à leur fille Sally, elle est empêtrée dans un mariage avec un romancier de seconde zone. Romancier qui a tendance à flasher sur sa nouvelle voisine d’en face, Mia, la femme à la robe rouge…

Après avoir conclu ses années 2000 en beauté et avec beaucoup de panache, Woody Allen commence ses années 2010 assez tristement. Pourtant, quand on survole « vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu« , le film a tout ce que l’on aime chez Woody Allen. Des personnages névrosés, une petite BO jazzy, quelques répliques cinglantes comme il sait si bien les écrire, un casting en or massif, Londres, dont il commence a très bien connaître les rues et les quartiers et puis enfin, toutes ces allées et venues qui font que les personnages se croisent en permanence. Bref, il y avait vraiment de quoi faire un Woody Allen sympa et amusant. Mais voilà, « Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu » est le genre de film qui tient des moments sympas, mais sur l’ensemble, on a bien du mal à se laisser entraîner dedans. Le souci avec ce Allen, c’est qu’il mélange trop d’intrigues et l’on ne sait pas bien où le metteur en scène veut aller. Certes, l’humour est là, certes les névroses sont là et parfois, elles sont amusantes. On apprécie le petit côté désuet que le film tient. Puis c’est un plaisir de voir tous ces grands acteurs se donner les répliques. Des acteurs qui en termes de personnages, en tiennent des bons, et là, on pense à Anthony Hopkins en vieil homme qui refuse catégoriquement de vieillir, ou encore Lucy Punch, génialement vulgaire. C’est plaisant de voir Josh Brolin dans un autre registre et l’on pourrait être touché par la détresse de Gemma Jones.

Mais voilà, derrière tous ces bons côtés et ces bons points, il y a comme je le disais cette sensation d’aller nulle part et ce sentiment va tenir jusqu’au bout et malheureusement, ce ne sera pas ce non-final qui ravivera notre intérêt. Si « Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu » tient de bons sujets, et des sujets revus à la sauce Woody Allen, ce qui rend forcément le film intéressant dans un sens, le film a un souci d’ensemble et ces sujets, finalement, ne sont que des sujets. Woody Allen les présente, peut s’amuser avec, ce qui donnera quelques moments fort sympathiques, mais il ne va jamais au bout d’eux. On a même l’impression qu’une fois qu’il s’est amusé, il ne sait plus quoi en faire, du coup, il les abandonne et passe à autre chose, ce qui nous laissera un goût de bâclé et de coupé. C’est assez dingue de voir que ce film n’a aucune fin. Aucun des personnages n’a un final, Woody Allen laisse tout ainsi, concluant son film avec plus d’interrogations qu’autre chose.

Du coup, entre amusement et ennui, entre qualités et défauts, entre sympathie et déception, « Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu » est un tout petit Woody Allen. Un petit Woody Allen qui déçoit d’un côté et qui pourtant se laisse aussi regarder, car le film tient toutefois son petit lot de personnages attachants, quelques moments bien vus et surtout, il y a tous ces comédiens qui excellent.

Note : 08/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.