novembre 30, 2020

Monsieur Hire

De : Patrice Leconte

Avec Michel Blanc, Sandrine Bonnaire, Luc Thuillier, André Wilms

Année : 1989

Pays : France

Genre : Thriller

Résumé :

M. Hire vit depuis des années dans le même appartement, ni pauvre ni riche. Il attend. Alice, qui loge dans un studio juste en face, se rend brusquement compte qu’il l’observe depuis des mois. Il sait tout d’elle et en tombe amoureux, alors qu’Alice est éprise d’Emile et prête à tout pour le protéger.

Avis :

Dans les années 80, Patrice Leconte explose. Après le succès de ses  » … Bronzés« , le réalisateur va devenir un petit pape de la comédie. « Viens chez moi, j’habite chez une copine« , « Ma femme s’appelle reviens« , « Les spécialistes« , Patrice Leconte enchaîne les films et les succès. Puis vers la fin des années 80, Patrice Leconte prend un virage et il se diversifie. Il va tout d’abord le faire avec « Tandem« , qui va être une comédie dramatique qui offrira son premier rôle dramatique à Gérard Jugnot, puis deux ans plus tard avec le film sur lequel on s’arrête aujourd’hui, « Monsieur Hire« .

J’aime le cinéma de Patrice Leconte. Alors bien sûr, comme tout réalisateur, il a ses bons et ses mauvais films, je citerais pour les bons, « Les grands Ducs« , « Confidences trop intimes » ou encore « Voir la mer« , alors que du côté des déceptions, j’aurais plus envie de parler de « L’homme du train » ou encore « Une promesse« . Je n’avais jamais entendu parler de « Monsieur Hire » quand j’ai décidé de le regarder et je dois dire que je me suis pris une petite claque avec ce cru 1989 de Patrice Leconte. Quelque peu oublié aujourd’hui, avec « Monsieur Hire« , Patrice Leconte livre là un film remarquable. Un film impressionnant qui en termes de mise en scène, est sûrement le plus abouti de son réalisateur (ou du moins parmi les films que j’ai pu voir). Beau et sombre, touchant, oppressant et captivant, tenu par un immense Michel Blanc, ce « Monsieur Hire » est une merveille qui entre d’emblée dans mon panthéon des Leconte !

Monsieur Hire est un homme solitaire qui n’aime pas vraiment les gens. Monsieur Hire a peu de passion et sa vie est terriblement monotone et dans cette triste vie, Monsieur Hire n’a qu’un désir, qu’une seule envie, qu’un moment de vrai plaisir. Le soir, quand il rentre chez lui, il se met alors à sa fenêtre et observe sa voisine, Alice, dans l’appartement qui est juste en face du sien. Monsieur Hire sait tout d’Alice. Cela fait des mois que ça dure, et jusqu’à ce soir-là, la jeune femme ne s’était rendu compte de rien.

Il y a certains films qu’on regarde sans vraiment en attendre grand-chose. Des films dont on ne soupçonnait même pas l’existence avant de tomber dessus. Des films où, un acteur, un réalisateur dont on aime bien le travail, ou peut-être une affiche qui nous tente, qu’on trouve jolie. Bref, il y a des films que l’on regarde comme ça et parfois au gré du hasard, on peut tomber sur une merveille, un bijou rare, un moment de cinéma qui arrête le temps et ce « Monsieur Hire« , ce soir-là, fut de ceux-là.

« Monsieur Hire« , c’est sûrement le film le plus sombre du délirant Patrice Leconte. « Monsieur Hire« , c’est un drame qui navigue entre plusieurs genres, social, psychologique, romantique, policier. Patrice Leconte emprunte toutes ces voies, il les conjugue et surtout, il en tire le meilleur et nous raconte une histoire folle, tendue, captivante et au-delà de ça, il dresse le portrait d’un homme qui nous envoûte de par son mystère, de par sa tristesse, de par sa solitude ou, et c’est peut-être là le plus génial et flippant en même temps, de par son côté dérangeant. Ce film offre donc l’un de ses plus beaux rôles au génial Michel Blanc qu’on découvre ici à mille lieues de son image habituelle.

« Monsieur Hire« , c’est un scénario aussi malin qu’il est dur. C’est un scénario que Patrice Leconte tient de bout en bout de métrage. Un scénario qui a ce don de nous faire découvrir la vérité de son intrigue, même s’il faut bien avouer qu’on s’en doute un peu. Mais qu’importe, car Patrice Leconte sait parfaitement tenir son film et il sait comment nous emporter vers ce final, il sait comme rendre peu à peu ce personnage ô combien antipathique au départ, bouleversant à la fin. Il est impossible d’oublier ce « Monsieur Hire« , impossible d’oublier cet amour, et tout ce qui va en découler. Bref, comme je le disais, ce Patrice Leconte est impeccable. Et d’autant plus par ailleurs, parce qu’il est sûrement l’un des films du metteur en scène qui est le plus abouti de sa filmographie. Chaque plan, chaque idée raconte quelque chose, on sent que Patrice Leconte, pour ce premier drame, a vraiment mis tout ce qu’il avait dans ce film et le résultat est bel et bien là. « Monsieur Hire » est parsemé de moments intenses, de moments poétiques, de moments dérangeants aussi. Il nous offre de grandes scènes, et l’on reste captiver par ce que le cinéaste nous raconte et comment il nous le raconte. Et comme je le disais plus haut, « Monsieur Hire » nous entraîne vers un film incroyable, peut-être bien la plus grande scène que Patrice Leconte ait pu filmer.

« Monsieur Hire« , en plus d’un Michel Blanc magistral, c’est aussi une Sandrine Bonnaire comme rarement on a pu la voir, tenant un personnage implacable. Il faut aussi mentionner André Wilms dans le rôle de l’inspecteur, le comédien crève l’écran, alors même que le rôle n’est pas si fort que ça. Puis notons aussi Luc Thuillier qui déborde de charme, même si…

Thriller psychologique puissant, drame et surtout portrait bouleversant, avec « Monsieur Hire« , Patrice Leconte signe un immense film, peut-être le plus grand et le plus fort de sa carrière. Inoubliable, on a bien du mal à ressortir de « Monsieur Hire« , car la construction de ce personnage et de cette histoire a tendance à nous hanter. Bref, peut-être est-ce parce que je suis encore dans le film au moment où j’écris ces quelques lignes, mais plus le film s’empreigne en moi et plus j’ai envie de dire que « Monsieur Hire » est LE chef-d’œuvre de Patrice Leconte.

Note : 20/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.