mai 26, 2024

Civil War – Au Cœur de la Guerre

De : Alex Garland

Avec Kirsten Dunst, Wagner Moura, Cailee Spaeny, Nick Offerman

Année : 2024

Pays : Etats-Unis

Genre : Action, Thriller

Résumé :

Une course effrénée à travers une Amérique fracturée qui, dans un futur proche, est plus que jamais sur le fil du rasoir.

Avis :

Alex Garland est un cinéaste britannique dont j’aime beaucoup le cinéma. Dès son premier film, le réalisateur m’a impressionné, et depuis, il n’a fait que tenir ses promesses, et ça, même lorsqu’il s’est fait décevant, comme avec son deuxième film, l’étrange « Annihilation« . Oui, même comme ça, Alex Garland a su proposer quelque chose. Quelque chose à laquelle je n’ai pas adhéré, mais qui reste une proposition de cinéma osée sur laquelle il faut que je m’arrête à nouveau un de ces jours.

Après avoir fait un détour dans l’horreur avec « Men« , voici qu’Alex Garland revient avec un film de guerre, et quel film de guerre. Intense, réaliste, terrifiant, dur, il est rare qu’un film me mette mal à l’aise pendant toute sa durée, et ce fut le cas ici. Pourtant, il n’y avait pas vraiment de quoi, puisqu’entre guillemets, on est habitué à voir des films de guerre, mais ici, c’est si immersif, qu’on suit cette histoire comme si on y était. Puis derrière ça, l’idée d’un conflit armé dans des décors qu’on connaît presque par cœur, tant on les a vus au cinéma, ajoute quelque chose de totalement irréel et terrifiant à la fois. Et plus loin encore, « Civil War » va se faire passionnant dans ce qu’il raconte du journalisme. Bref, ce retour d’Alex Garland est, sans mauvais jeu de mots, une bombe !

« C’est un film riche, qui est en plus intense dans sa mise en scène. »

Cela fait environ quatorze mois que les États-Unis ont sombré dans une guerre civile qui a ravagé le pays. Des forces armées dans plusieurs états sont entrées en conflit avec la politique du Président qui, petit à petit, s’est retourné comme un dictateur qui ne veut plus lâcher le pouvoir. Au milieu de ce conflit, Ellie est une journaliste de guerre qui fait office de légende. Ellie a couvert toutes les guerres et jamais elle n’aurait cru que son pays sombrerait. Actuellement à New York avec l’un de ses collègues, elle décide de se rendre à Washington afin d’interviewer le Président, car ils en sont sûrs, d’ici quelques semaines, la guerre sera finie et il sera mort. Mais pour atteindre leur but, il leur faut traverser tout un pays qui est en ruine.

Puissant et terrible, ça, ce sont les mots qui restent en moi à la sortie de cette fascinante et déchirante histoire. On a du mal à imaginer la guerre aujourd’hui dans un pays comme le nôtre, et c’est ce qu’Alex Garland vient de faire avec les États-Unis, et il nous livre un film énorme, peut-être même le meilleur film de ce début d’année.

« Civil War » est un film puissant dans ce qu’il raconte. C’est un film riche, qui est en plus intense dans sa mise en scène et son scénario. « Civil War » est un film qui aborde une multitude de sujets. Si évidemment, la guerre est au premier plan, on peut y voir une allégorie, ou plus puissant encore, une anticipation d’un possible futur face à une Amérique divisée, peuplée de groupes qui se haïssent, ou plus encore, face à un possible Président, un jour, qui refuse de partir. D’ailleurs, si on poussait plus loin encore l’idée de départ de cette guerre, on pourrait aisément aborder le Capitole qui, il y a quelques années de cela, avait été envahi par les militants d’un ex Président.

«  »Civil War » arrive à la fois à être extraordinaire dans ses images, et bouleversant dans certaines de ces scènes. »

Avec ce film, Alex Garland balance quelques indices, mais n’explique jamais vraiment le contexte de ce conflit, laissant son spectateur faire le travail, ce qui est très bien vu. L’autre élément qui est très bien vu avec ce film, c’est l’idée de nous plonger dans ce récit via des reporters de guerres. C’est même là que le film se fait le plus difficile et le plus passionnant. Ici, tout le monde prend parti sauf eux, qui finalement sont là pour être les témoins, photographier et faire remonter les informations que d’autres vont commenter et expliquer.

Il est extrêmement difficile de ne pas prendre parti, tout comme il est difficile de rester impassible devant l’horreur et les dérives de l’être humain et Alex Garland, grâce à des personnages parfaitement écrits et tenus par des acteurs puissants, y arrive sans l’ombre d’un souci. Puis découvrir cette guerre, avec ce point de vue neutre, accroche en plus le film en nous, et l’on repart de la salle presque hanté par ces images et ces scènes.

« Civil War » est aussi un film qui est redoutablement exécuté, offrant une tension permanente qui fait qu’on s’accroche sans cesse à nos fauteuils, avec un malaise obsédant. Ici, il y a quelque chose qui fait que jamais nous sommes en sécurité, et comme tout est si réel, ça donne un sentiment génial et terrible à la fois. Thriller sombre d’anticipation, road trip qui se fait de plus en plus sombre pour finalement aller vers le film de guerre total, « Civil War » arrive à la fois à être extraordinaire dans ses images, et bouleversant dans certaines de ces scènes (franchement, les hurlements silencieux de Wagner Moura, ou le regard de Kirsten Dunst vont me rester pendant un sacré bout de temps !).

Et au-dessus de tout cela, il y a l’étrange réalité qui se dégage en permanence de chacune de ces scènes. Et ce qui est encore plus fou dans cette histoire, c’est que ce film n’a coûté que cinquante millions. Cinquante millions qui sont plus prenants et spectaculaires que des blockbusters à deux cents ou trois cents millions de dollars.

« Civil War« , c’est l’immense sortie de la semaine, et même l’un des meilleurs films de ce début 2024. Terrible, glaçant, flippant, fou, politique et passionnant « Civil War » est une œuvre dantesque qui m’aura autant fascinée qu’elle aura aussi réussi à me mettre très mal à l’aise pendant toute sa durée. Bref, le film est une claque de bout en bout, et on va sentir les picotements de cette dernière pendant un long moment !

Note : 20/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.