13 Reasons Why Saison 3

D’Après une Idée de : Brian Yorkey

Avec Dylan Minnette, Grace Saif, Christian Navarro, Alisha Boe

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 13

Genre : Drame

Résumé :

Des mois après le bal du printemps, un nouveau drame secoue Liberty High : Bryce Walker est assassiné pendant la nuit… et tout le monde est suspect.

Avis :

La troisième saison de 13 reasons why marque une scission avec les précédentes. Effectivement, il n’est plus question d’Hannah ; bien que tous les soucis qui perturbent nos héros découlent de son suicide. Cette nouvelle saison rejoint les premiers instants de la série, qui s’était montrée émouvante et fascinante, et surpasse la saison deux qui, malgré un début moins prometteur, s’était largement rattrapée par la suite. Telle une grande enquête policière, ce qu’elle est d’ailleurs, cette saison est palpitante, jusque dans ses dernières secondes, qui mettent en scène un rebondissement profondément choquant et bouleversant, avant d’ouvrir notre appétit pour une saison quatre qui s’annonce géniale. 13 reasons why continue de nous subjuguer, tant dans sa réalisation que dans ses messages qui restent efficaces, pour les jeunes comme les moins jeunes.

Le résumé de cette troisième saison choquera les fans de la première heure : Bryce, le violeur, a été assassiné ! Qui l’a tué ? Et comment ? Pourquoi ? Ces treize épisodes vont nous permettre de faire le point et de découvrir ce qui s’est réellement passé lors de cette fameuse nuit, après un match de football américain bien mouvementé. Tout le lycée est suspect. Bryce était loin d’être un enfant de chœur et peu l’appréciait au final, même ses propres parents.

Cependant, on ne sait pas de suite que Bryce a été tué. Lors des trois premiers épisodes, le spectateur apprend seulement que Bryce est porté disparu. Ces épisodes permettent en fait de présenter un nouveau personnage, un nouveau contexte pour nos héros, et une structure spécifique pour cette saison. En effet, cette saison trois se déroule selon trois timelines différentes.

D’abord, celle lors de laquelle Ani, la nouvelle élève du lycée Liberty, est interrogée par la police pour le meurtre de Bryce Walker. Sa voix off est présente le long de tous les épisodes. Ce sont ses déclarations, ses interprétations et ses conclusions qui rythment la série et qui nous indiquent que cette timeline constitue en fait le temps présent. Ensuite, on retrouve la timeline durant laquelle on suit nos héros lors de leur propre enquête pour découvrir qui a tué Bryce Walker, c’est-à-dire quelques semaines en amont. Enfin, la dernière timeline est celle qui présente les faits et gestes des personnes concernées au moment où Bryce a été tué, soit plusieurs mois en arrière.

Le spectateur apprend rapidement à faire la différence entre ces différentes phases, notamment grâce aux couleurs choisies par le réalisateur. Celles-ci sont plus ternes lorsqu’il s’agit d’enquêter sur la mort de Bryce, et plus lumineuses quand ce dernier est encore en vie. Choix plutôt judicieux et malin.

Ani, le nouveau personnage, n’est pas spécialement attachante au début. On ne sait rien d’elle, et le fait qu’elle cache de nombreux secrets n’aide pas à la cerner. Les premières images la présentant nous la font voir avec du sang sur les mains, ce qui est plutôt déroutant. Qu’a-t-elle bien pu faire ? De plus, elle porte des jugements hâtifs sur certains des héros que l’on affectionne depuis longtemps, fait souffrir Clay, et a été très proche de Bryce Walker, un personnage que l’on a appris à détester lors de deux saisons antérieures. Avec le temps et des explications qui tombent petit à petit, le spectateur apprend à se fier à Ani et à la connaître. Au final, elle finit par intégrer l’équipe que l’on aime tant.

En plus de l’enquête, la vie des autres personnages continue. Le personnage de Jessica essaie de lutter contre le viol et crée une association féministe dans son lycée pour batailler contre ces actes. Cela n’est malheureusement pas aussi simple qu’elle le pensait, et son combat la transforme en figure de proue attaquable par les réfractaires et les partisans de Bryce. Idéal, justice… Le monde n’est jamais aussi rose et sain qu’on le voudrait. En dehors de ses soucis politiques, la jeune femme découvre de nouvelles pratiques sexuelles, dont la masturbation, et réalise qu’il n’est pas mal de vouloir se faire du bien ou de s’occuper exclusivement de soi.

Alex, de son côté, réapprend à aimer la vie, après sa tentative de suicide, et à oublier ses idées noires. Cela le mène sur des sentiers dangereux, où la drogue et l’alcool font des ravages. Zack l’aide et le soutient sur ce chemin pentu, mais ne parvient pas à comprendre tous les doutes qui assaillent le jeune homme. Justin ne parvient d’ailleurs pas à quitter cette route dépravante, malgré sa nouvelle famille et tout l’amour sincère qu’elle lui donne. Il n’est pas si simple de se départir de ses addictions. En plus de ces sujets abordés chez nos protagonistes masculins, la série met également en avant les problèmes d’érection, les soucis d’éjaculation précoce ou les relations avec les prostituées.

Tyler est certainement le personnage qui change et qui perturbe le plus. Dans cette saison trois, il n’est plus du tout le même. On le reconnaît à peine. Ce qu’il avait vécu à la fin de la saison deux avait été terrible, aussi bien pour les spectateurs, que pour le personnage. Ses désirs de vengeance l’avaient mené loin. Tyler avait tout mis en place pour massacrer ses camarades étudiants lors du bal de printemps. Heureusement, Clay avait aidé Tyler à contenir sa rage, et s’était promis de l’aider dans son rétablissement.

Quelques mois plus tard, le jeune homme a bien changé, et le processus de reconstruction est bien entamé. Cependant, le jeune homme est brisé de l’intérieur et ne sera plus jamais le même. Tyler essaie de s’en sortir et de jouir de la vie, en devenant une meilleure personne, en oubliant ce qu’on lui a fait subir et en s’ouvrant davantage aux autres. L’acteur joue à merveille ce personnage torturé, anciennement rebelle, qu’un acte de violence odieux a complètement fait basculer. Le spectateur ressent une grande peine pour ce personnage, tant ses traits expriment la souffrance qu’il se doit de supporter au quotidien.

La série réussit un autre exploit : celui de nous faire apprécier le personnage de Bryce Walker. Celui-ci n’est définitivement pas aussi noir que l’on aurait pu le penser. C’est un personnage excellemment bien écrit, gris. Effectivement, lors des différents flash-backs, on découvre un Bryce différent, qui souffre des accusations portées à son encontre et qui commence à se rendre compte du mal qu’il a pu faire subir à de nombreuses filles. En quête d’identité, Bryce se cherche et tente de comprendre la haine que ses parents éprouvent à son égard, la rancœur que Jessica ressent en le voyant, ou l’amour qu’Ani lui porte. Pourquoi mériterait-il d’être aimé après tout ce qu’il a fait ? Se pourrait-il qu’on lui accorde une seconde chance ? La rédemption existe-t-elle véritablement pour une personne telle que lui ? Le débat est vaste et très intéressant.

La saison trois de 13 reasons why reste polémique, à cause de tous les sujets compliqués et variés qu’elle aborde. Pourtant, bien que le rythme reste lent, il se passe beaucoup de choses, les personnages sont incroyables de réalisme et l’histoire est passionnante à suivre.

Note : 19/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net