octobre 26, 2020

Parlez-Moi de Vous

De : Pierre Pinaud

Avec Karin Viard, Nicolas Duvauchelle, Nadia Barentin, Patrick Fierry

Année : 2012

Pays : France

Genre : Comédie, Drame

Résumé :

À 40 ans, Mélina est la voix la plus célèbre de France. Animatrice à la radio, la nuit à l’antenne elle résout les problèmes affectifs et sexuels des auditeurs avec impertinence, humour et sans tabou. Tout le monde connaît sa voix, mais personne ne connaît son visage.
Dans la vie, elle évite tout contact et vit comme une vieille fille dans les beaux quartiers. Partie à la recherche d’une mère qu’elle n’a jamais connue, elle découvre que celle-ci vit au sein d’une famille nombreuse, en banlieue. Elle décide de s’approcher d’elle, incognito….

Avis :

Inconnu du grand public, Pierre Pinaud est un réalisateur qui a déjà un joli parcours derrière lui, alors même que « Parlez-moi de vous » n’était et demeure encore aujourd’hui son seul et unique long-métrage. La carrière de réalisateur de Pierre Pinaud débute vers la fin des années 90 avec un court-métrage. Un premier court-métrage qui passe inaperçu, il faudra que le réalisateur patiente et c’est avec son deuxième court qu’il commence à se faire un petit nom, car le film sera remarqué dans beaucoup de festivals. S’ensuivent alors trois courts-métrages en l’espace de trois ans, avant 2008 et « Les miettes« , un ultime court-métrage qui lui vaudra le César du meilleur court-métrage.

Dès lors, Pierre Pinaud vise le long-métrage et après quatre ans pour écrire et mettre en scène, Pierre Pinaud présente son premier film, « Parlez-moi de vous« . Avec ce premier film, Pierre Pinaud propose une œuvre originale, qui va s’avérer à la fois touchante et drôle. Une œuvre qui peint le portrait d’une femme seule et perdue, dont l’abandon d’une mère cause des ravages difficilement imaginables. Emmené par une Karin Viard encore et toujours au top, « Parlez-moi de vous » manque cependant d’un petit quelque chose en plus pour que le film soit vraiment passionnant.

Mélina a quarante ans et on peut dire qu’elle a réussi sa vie, enfin du moins sur ce qu’elle laisse entrevoir. Mélina est l’une des animatrices radios les plus connues de France, et ça, même si son visage est inconnu, puisque l’animatrice joue la carte de l’anonymat. Tous les soirs, elle prodigue des conseils précieux, pleins de bons sens, de logique et d’écoute. Mais une fois la porte de son appartement fermé, loin des regards des amis ou autres collègues, Mélina, de son vrai prénom Claire, est une femme perdue et seule, qui est à la recherche de sa mère qui l’a abandonnée il y a des années maintenant. Après plusieurs enquêtes, Claire vient de la retrouver. Sa mère s’appelle Joëlle, elle habite en banlieue parisienne et elle a une belle et grande famille…

« Parlez-moi de vous« , avec son affiche et son titre, laisse apparaître une comédie autour d’une femme prodiguant des conseils à la radio. On aurait pu croire et espérer trouver un film qui est plein d’amusement, sorte de caricature de Brigitte Lahaie, mais il n’en est rien, et même si le film sera parsemé de petites touches d’humour par ci et par là, « Parlez-moi de vous » va être tout autre, à commencer par un drame humain et touchant sur les désastres de l’abandon.

Ce qui est très beau avec ce premier film de Pierre Pinaud, c’est l’idée même d’avoir choisi une femme qui prodigue de précieux conseils à la radio, remettant sur rails des vies, alors même que dans sa vie personnelle, le train a déraillé il y a bien longtemps. Ne sombrant jamais dans le pathos, osant des choix ambitieux, surtout sur sa fin, qui ne plaira sûrement pas au plus grand nombre, avec ce premier film, Pierre Pinaud démontre une envie d’un cinéma qui surprend. Un cinéma profond, caché sous des traits qui le sont bien moins.

Alors comme tout premier film, « Parlez-moi de vous » ne sera pas exsangue de petites maladresses, comme par exemple tout ce qui est fait autour de l’anonymat de son animatrice radio, je parle surtout de la révélation de son visage au grand public. Ces scènes sont certes courtes, mais elles ne font pas avancer l’intrigue, et elle donne l’impression d’être ici pour pousser le film à grappiller quelques minutes. « Parlez-moi de vous » aura un petit ventre mou, surtout quand il aborde une possible d’histoire d’amour. Si c’est joliment amené et qu’il y a une belle alchimie qui se dégage de Karin Viard et Nicolas Duvauchelle, pas sûr que la sous-intrigue eu été utile dans l’ensemble. En fait, à bien y réfléchir, « Parlez-moi de vous » souffre du défaut de beaucoup de premiers long-métrages, la trop grande richesse de son scénario. Pierre Pinaud veut parler de tellement de choses qu’il finit par en survoler certaines, d’où le fait que le film finisse par n’être qu’un bon petit film, alors qu’il aurait pu être bien plus en se concentrant et développant son sujet de « base ».

Reste donc alors avant tout ce sujet sublimement triste, l’abandon d’une mère et le désir de savoir d’où l’on vient et qui l’on est, ce qui est sensiblement mis en scène. Un sujet beau et touchant, qui est tenu et joué d’une main de maître par une Karin Viard décidément très grande !

Avec ses qualités et ses faiblesses, « Parlez-moi de vous » est un premier essai intéressant, beau et touchant. Pierre Pinaud offre un portrait délicat, ne tombe jamais dans la surenchère et ose même offrir un final loin des conventions. On attend maintenant le film suivant de Pierre Pinaud avec une certaine curiosité …

Note : 13/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.