novembre 30, 2020

Le Jeu – Coup de Poker Pour Cavayé

De : Fred Cavayé

Avec Stéphane De Groodt, Bérénice Béjo, Suzanne Clément, Vincent Elbaz

Année : 2018

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Le temps d’un diner, des couples d’amis décident de jouer à un « jeu » : chacun doit poser son téléphone portable au milieu de la table et chaque SMS, appel téléphonique, mail, message Facebook, etc. devra être partagé avec les autres. Il ne faudra pas attendre bien longtemps pour que ce « jeu » se transforme en cauchemar.

Avis :

Fred Cavayé est l’un des nouveaux réalisateurs français qui a le plus tendance à me faire vibrer. Il faut dire que d’un côté, il a fait fort avec ses premiers films, « Pour elle » est un petit bijou, « À bout portant » est une petite bombe et « Mea Culpa« , même s’il était moins fort que ces deux précédents films, avait de très solides arguments. Puis de l’autre côté, Fred Cavayé est un réalisateur qui a toute mon admiration, car il a su dire non à Hollywood et à la réalisation du quatrième « Die Hard« . Après trois thrillers, Fred Cavayé a changé de registre et il est passé en 2016 à la comédie avec « Radin !« , film tenu par Dany Boon. Un passage assez peu convaincant. Un passage qui sans être totalement raté, comme bon nombre de comédies françaises lourdingues, on ne pouvait pas non plus dire que c’était une réussite.

De retour deux ans après, Fred Cavayé revient avec un film qui est un remake de « Perfetti Sconosciuti » de Paolo Genovese. D’ailleurs, le film de Paolo Genovese a déjà eu le droit à un remake l’année passée par le grand Alex De La Iglesias. Le film de Fred Cavayé est donc le troisième sur la liste. Partant sur une idée de départ sympa, je dois néanmoins dire que je n’attendais pas grand-chose du nouveau Fred Cavayé, tant la comédie et le réalisateur me laissaient encore le goût de « Radin ! » en bouche. Mais comme le casting m’était sympathique, je me suis laissé tenter et c’est une très belle et grande surprise que j’ai trouvée. Comédie, mais pas que, avec « Le jeu« , Fred Cavayé livre aussi bien un drame puissant et beau qu’un huis clos tendu. Bref, je ne m’attendais absolument pas à ça, et c’est parfait !

Un soir d’éclipse, un couple reçoit des amis à dîner. Dans ce bel appartement, ils seront trois couples et un homme seul. Tous sont amis, certains depuis plus longtemps que d’autres, mais une chose est sûre, leur amitié et leur amour est à toute épreuve. Enfin, presque. Alors que la soirée se passe au mieux, Marie, la maîtresse de maison, propose un jeu. Et si chacun mettait son portable au milieu de la table et tous les appels, les textos, mails et autres notifications qui arrivaient était lu à voix haute ? Ces sept amis se lancent et la soirée va être bien moins tranquille que prévue.

Qu’il est doué ce Fred Cavayé. Si le réalisateur nous avait fait peur il y a deux ans avec « Radin !« , on peut dire qu’avec « Le jeu« , on a retrouvé le Fred Cavayé qu’on aime. Inattendu, bluffant, prenant, passionnant « Le jeu » est le film qu’on n’attendait pas du tout.

Débutant comme une comédie, et une bonne comédie, « Le jeu » est le film qui prend le temps de nous présenter ses personnages et les liens qui les unissent. Ainsi, c’est dans la plus belle et la plus grande des convivialités qu’on entre dans cette histoire. Le scénario est un petit bijou. Le début est drôle, amusant, les vannes fusent, beaucoup de rôles, des acteurs, et des personnages attachants. Bref, tout est là pour qu’on passe une bonne soirée et si la dite soirée va virer à la catastrophe pour eux, elle sera toujours aussi exquise pour nous.

Très rythmé, « Le jeu » est un film qui vole de surprises en rebondissements introuvables. Ce qui est terrible avec ce film, c’est l’incroyable sens du spectacle que Fred Cavayé offre. Sous ses airs de comédies sympathiques et innocentes, « Le jeu« , c’est bien plus que ça. « Le jeu« , c’est un film qui à travers le jeu qu’il propose va aborder plusieurs sujets et plusieurs genres de film. Comédie, drame, film sur l’amitié et l’amour. Film sur le couple et le temps qui passe. Film sur le mensonge ou encore film de société qui est une satire de cette dite société totalement accro à son portable et ça, à n’importe quel âge. Bref, « Le jeu » est un film très riche (il suffit de voir les quelques sujets évoqués plus haut (mais trop en dire serait alors du spoil)) et Fred Cavayé dirige tout ça avec une main de maître, allant même jusqu’à nous surprendre en nous offrant de très bons moments d’émotion. Le coup de téléphone d’une jeune fille à son père est un petit bijou d’humanisme, de pudeur et d’émotion. Des scènes et des surprises comme ça, « Le jeu » en est truffé, c’est affolant.

De plus, « Le jeu » peut se vanter d’être doté d’une mise en scène géniale. Si comme toujours Fred Cavayé tient rudement la route dans le drame, allant jusqu’à offrir un film sombre sur sa fin, il surprend aussi, en offrant un film qui joue dans le domaine de la romance, allant même dans le romanesque. Puis on sera heureux de voir que le réalisateur tient tout autant la route quand il fait de la comédie. Oubliez le manque de pêche de « Radin !« , « Le jeu » est drôle, fun, et surtout, il y a une véritable complicité qui s’échappe de cette troupe d’acteurs et de potes. D’ailleurs, tous les comédiens sont passionnants et tous tiennent des rôles qui sont creusés et enrichissants.

Fred Cavayé arrive alors avec ce huis clos, car « Le jeu » est aussi un huis clos, à passer progressivement de la pure comédie au pur drame, nous prenant presque en otage de cette soirée qu’on n’avait pas vu venir. Une soirée qui se conclura par une étonnante surprise, libre d’interprétation pour là encore, notre plus grand plaisir.

Très, très bonne surprise, « Le jeu » est un excellent film qui en étonnera plus d’un. Fred Cavayé relève le niveau de la comédie française (même si ce film est plus qu’une comédie). Devant ce « .. jeu« , on s’amuse, on rit, on s’éclate, puis d’un coup, on est pris dans ses filets et l’on assiste impuissant au drame qui va se jouer. Bref, comme je le disais, il est doué ce Fred Cavayé.

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.