Ignite – A War Against You

Avis :

Quand on parle de Metalcore, on a souvent tendance à s’imaginer des types en train de hurler dans leur micro avec des guitares hyper saturées, sorte de mélange entre le punk et le hardcore. Mais il y a un sous-genre au Metalcore qui est apparu au début des années 80, c’est le Metalcore Mélodique. Alors oui, on pourrait croire à un oxymore, mais cela existe et certains représentants de ce sous-genre sont extrêmement connus comme Bad Religion, Rancid ou encore Rise Against. Il s’agit d’une musique qui trouve sa source dans le punk, qui braille de temps à autre, mais qui s’avère moins lourde que le Metalcore pur et dur (comme avec Emmure ou Hatebreed par exemple). Ignite est un groupe californien qui justement officie dans ce sous-genre et il faut dire que ce cinquième album se sera fait attendre. Dix ans, c’est le temps qu’il aura fallu au groupe pour sortir une version complète de cette galette, un temps énorme entre les écoutes de certains titres et sa sortie physique. Pourquoi ? Tout simplement parce que le leader est un militant de Sea Shepherd et qu’il semble bien occupé. Mais qu’importe l’attente pourvu que l’on ait le bonheur auditif. Est-ce vraiment le cas ici ?

Le skeud débute avec Begin Again et c’est assez surprenant. Car si on s’attend à du Metalcore pur jus, on risque fort d’être déçu. On est plus proche d’un punk un peu rapide et plus maîtrisé au niveau du chant que du vrai Metalcore qui écorche les tympans. Le morceau démarre avec des paroles pleines de sens pour le groupe (à savoir, en anglais, c’est ta chance pour un nouveau départ, un nouveau commencement pour une fin différente). On peut donc y voir une certaine façon d’aborder ce nouveau skeud, un nouveau démarrage pour le groupe qui va essayer de faire autre chose qu’à son habitude. Et Nothing Can Stop Me va être dans cette même veine. Le chanteur, avec sa voix assez haute perchée, va pousser à son maximum pour offrir un show plaisant au milieu d’une ambiance festive et purement punk. C’est assez nerveux pour donner envie de tourner dans tous les sens et suffisamment maîtrisé pour ne pas entendre un bruit de fond sans raison. Néanmoins, on retrouve quelques insertions très punk hardcore à l’image de This is a War et d’autres titres un peu plus rock comme Alive qui peut déstabiliser le fan, puisque le titre est très soft et fait écho à un punk plus classique, mais sans la folie et côté bordélique. On peut donc voir que Ignite essaye de varier les plaisirs et livre un skeud relativement plaisant et qui est la continuité du précédent album.

Autre point positif, c’est que les morceaux s’enchainent plutôt bien sans créer d’ennui, et qu’il n’y a pas un titre qui dénote. Chaque piste est à sa place et on sent que le travail autour de cet album a été réfléchi. En même temps, dix ans pour faire ça, le groupe avait le temps. Mais il y a un mais. En effet, malgré le côté très efficace et très varié de l’album, il manque quelque chose à A War Against You pour pleinement marquer les esprits. En fait, il manque des morceaux vraiment marquants. Si certains titres sont plus remarquables que les autres, notamment grâce à leurs refrains facilement mémorisables, comme The Suffering ou encore Oh No Not Again, pour le reste, on passera d’une piste à l’autre sans grand moment mémorisable. Et c’est dommage. Ensuite, si l’album peut sembler varié, il est aussi vite redondant dans ses rythmiques. Si on termine avec une sorte de ballade, tout le reste de l’album va sur le rythme avec quelques changements de notes, mais rien de bien mirobolant. Il faut vraiment être un fan du genre pour ne pas trouver quelques errances après plusieurs écoutes. Enfin, et c’est peut-être le plus dérangeant, certains morceaux font penser à d’autres groupes et notamment Rise Against comme sur le titre You Saved Me, où la voix du chanteur ressemble énormément à celle de Tim McIlrath. Rien de bien méchant, mais ça s’entend fortement et c’est dommage.

Au final, A War Against You, le dernier opus en date de Ignite, est un album sympathique, mais il ne marquera pas les esprits, même pour les fans du genre. Si l’ensemble est cohérent avec le Metalcore Mélodique et qu’une paire de titres se détachent du reste, il manque ce petit plus qui fait que l’on accroche immédiatement. En l’état, dix ans pour faire ça, c’est un peu léger, et même si ça passe facilement et que le plaisir de retrouver Ignite est présent, on reste un peu sur notre faim avec cet album qui promettait pourtant de jolies choses.

  1. Begin Again
  2. Nothing Can Stop Me
  3. This is a War
  4. Oh No Not Again
  5. Alive
  6. You Saved Me
  7. Rise Up
  8. Where I’m From
  9. The Suffering
  10. How is This Progress
  11. You Lie
  12. Descend
  13. Forward
  14. Work

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net