décembre 5, 2020

Je me Suis Fait Tout Petit

De : Cécilia Rouaud

Avec Denis Ménochet, Vanessa Paradis, Léa Drucker, Laurent Lucas

Année : 2012

Pays : France

Genre : Romance

Résumé :

Plus rien ne retient Yvan à Paris. Sa femme l’a quitté pour vivre en Thaïlande. Ses filles, adolescentes, ont choisi d’habiter chez sa sœur Ariane, aussi angoissée qu’admirable. Yvan est prêt à partir… quand débarquent dans sa vie la belle Emmanuelle, qui fait des enfants comme elle tombe amoureuse, et Léo, le petit garçon que sa femme a eu avec un autre.
Yvan va devoir changer ses plans.

Avis :

Cécilia Rouaud est une jeune femme qui, après avoir eu une expérience d’actrice quand elle était adolescente, a tout fait pour être finalement derrière la caméra. Après avoir fait des études de Lettres Modernes, elle commence comme assistante réalisatrice. Elle se fait la main chez Gérard Jugnot, Cédric Klapisch ou encore chez Patrice Chéreau. De son côté, elle commence à écrire ses propres scénarios, réalise son premier et seul court-métrage en 2003.

Après ce court-métrage, Cécilia Rouaud va mettre neuf ans à faire ce premier long métrage, « Je me suis fait tout petit« .

Pour son premier film, la réalisatrice a donc choisi la comédie romantique au travers de personnages pleins de tendresse, et si son film se déroule sans grande surprise, il n’en reste pas moins un petit moment de cinéma, tout mignon, emporté par des acteurs très attachants et rudement bien choisis.

Cela fait des années qu’Yvan est dévasté. Yvan a cessé de vivre depuis que sa femme l’a quitté pour partir vivre avec un homme en Thaïlande. Yvan a si bien cessé de vivre, que même ses filles ont préféré aller vivre chez sa sœur plutôt que de rester avec ce père qui ne l’est plus. Pour essayer de se reconstruire, Yvan a décidé de partir vivre en Bretagne. Mais c’est à ce moment précis qu’entre dans sa vie deux éléments qu’il n’avait pas prévus. Le premier, c’est le fils de son ex-femme, un petit garçon de cinq ans, qu’elle vient d’abandonner chez la sœur d’Yvan. Et la deuxième, c’est le sourire et le grain de folie d’Emmanuelle, une professeure qui s’intéresse à ce grand gaillard, triste et seul.

« Je me suis fait tout petit« , c’est donc une petite comédie toute légère qui, si elle ne va pas renouveler le genre, fait du bien quand on la regarde.

L’intrigue que nous a imaginée Cécilia Rouaud est amusante et touchante en même temps. Amusante, car malgré la tristesse qui entoure le personnage incarné par Denis Ménochet, la réalisatrice a su insuffler pas mal d’humour et des situations assez drôles. Malgré le fait que le film ait ses défauts, on se laisse prendre au jeu et dans l’intrigue. Une intrigue où il faut quand même noter qu’elle est toutefois tirée par les cheveux.

Une intrigue qui est aussi touchante, car malgré la grosseur de cette dernière, elle permet d’aborder de jolis sujets, comme la séparation, la reconstruction de soi, allant même pencher vers l’égoïsme de cette reconstruction. La réalisatrice parle évidemment de la famille, des relations amoureuses et surtout, et c’est peut-être le plus important du film, le fait d’être parent. La parentalité et tout ce que cela implique. Quand est-ce que l’on se sent parent ? Pourquoi se sent-on parent ? Des sujets que la réalisatrice met joliment en scène aux travers de plusieurs personnages et donc plusieurs façons d’être parent.

Des personnages qui sont l’un des autres points forts du film. Des personnages bien écrits, très attachants, de par leur simplicité et leur grain de folie. Des personnages qui vont très bien ensemble (difficile de ne pas se faire avoir par le couple Denis Ménochet et Vanessa Paradis). La réalisatrice a très bien su les trouver et les réunir et ensemble, ils font de jolies merveilles. Ensemble, ils sont soutenus par toute une pléiade de seconds rôles, tout aussi attachant. Si Léa Drucker et Laurent Lucas vont bien ensemble, c’est bien sur les filles de Denis Ménochet qu’il faudra compter. Des filles amusantes, agaçantes et clichées, merveilleusement interprétées par Angèle Garnier et Louise Grinberg.

« Je me suis fait tout petit » est donc un joli petit film qui vaut le coup qu’on s’y arrête. Bien sûr, il ne bouleversera pas les choses, ni votre cinéphilie et à coup sûr, il sera joliment noyé au fil des années, mais sur l’instant, sur la découverte, on est loin de passer un mauvais moment. On s’amuse, on sourit, on se laisse emmener par ces personnages, par ces sujets, et cette histoire, un peu folle, un peu triste et pleine de lumière et au final, on quitte « Je me suis fait tout petit« , sur un très joli plan. Bref, un joli petit moment de cinéma.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.