Un Elève Doué

11414447_1103916299621778_1330640540_n

Titre Original : Apt Pupil

De : Bryan Singer

Avec Ian McKellen, Brad Renfro, Bruce Davison, Elias Koteas

Année : 1999

Pays : France, Canada, Etats-Unis

Genre : Thriller

Résumé :

Fasciné par le cours de son professeur de sociologie à propos de l’Holocauste, Todd Bowden 16 ans et élève particulièrement brillant, se consacre à des recherches sur le sujet. Un jour il croise un vieil homme en qui il croit reconnaitre l’ancien directeur du camp de Patin, recherché pour crimes contre l’humanité, Kurt Dussander. Entre l’élève curieux et l’ancien nazi, d’étranges relations de pouvoir vont se nouer.

Avis :

Bien avant de réaliser des épisodes de la saga « X-Men« , que personnellement, je considère comme les meilleurs surtout le deuxième et le dernier, Bryan Singer, c’est avant tout l’excellent réalisateur des tout aussi excellents et cultes « Usual Suspects » et « Un Élève doué« , qui font partie tous les deux de mon top du réalisateur.

Et aujourd’hui, j’ai envie de revoir « Un Élève doué » que je n’avais pas vu depuis des lustres et qui m’avait beaucoup marqué à l’époque où je l’avais découvert. Adapté d’un roman de Stephen King, Bryan Singer nous entraîne dans une confrontation aussi étonnante qu’angoissante, et alors que le film entre dans sa seizième année, je peux vous dire qu’il reste toujours aussi efficace qu’au premier jour !

11352465_1103916419621766_286861587_o

Todd Bowden est un jeune lycéen de seize ans. Très bon élève, il est fasciné par la Seconde Guerre Mondiale. Un jour, il croise un vieil homme qu’il croit reconnaître. C’est un ancien chef nazi. Et après avoir enquêté sur lui et réuni des preuves, et avoir eu sa confirmation, un après-midi, il part sonner chez le vieil homme. Très vite, Todd lui fait comprendre qu’il sait très bien qui est le vieil et il lui propose un marché. Le vieux monsieur, qui s’appelle Kurt Dussander, devra simplement lui raconter la guerre et le plaisir qu’il a pris à tuer des gens. Commence alors entre eux une relation étrange, trouble, fourbe et bizarrement de respect et peut-être d’amitié. Mais comment une telle relation peut-elle finir ?

Après avoir scotché tout le monde avec l’impeccable « Usual Suspects« , Bryan Singer était de retour quatre ans plus tard avec ce petit bijou porté par deux acteurs foutrement convaincants !

Ce que j’adore avec ce film, c’est cette histoire terriblement malsaine, qui jette un froid dès que les deux personnages se rencontrent. Quand on regarde le film, on devine très vite que ni l’un ni l’autre ne s’en sortiront indemnes. Le scénario est excellent et offre des variantes dans les relations de force que se livrent les deux personnages. Bryan Singer nous offre un film parcouru de scènes marquantes qui font froid dans le dos. On est en permanence dans l’angoisse et l’histoire tient son intrigue jusqu’au bout, avec ce final aussi malsain que jubilatoire. Le film ne s’encombre pas de superficialité et bien souvent, on se retrouve enfermé dans cette maison avec ce gamin et ce nazi essayant chacun à son tour de reprendre le contrôle de la situation. Je trouve que le réalisateur a excessivement bien su mettre en valeur cette relation glauque, morbide, flippante, inédite, terrible, en scène. C’est le noyau dur du film et il fonctionne magnifiquement. Chacun d’entre eux évolue tout le long du film, que ce soit en bien comme en mal. Aucun jugement ne leur est fait d’ailleurs et Singer présente si bien le tout qu’on s’attache au deux, même à ce vieux nazi au comportement plus qu’ambigu. Et c’est terrible, car alors que c’est la plus grande des pourritures, on se rend compte qu’on l’aime bien. Ce qui rend le final d’autant plus affreux.

La réalisation est de qualité, Bryan Singer a encore une fois fait un excellent boulot. Tout est fait pour angoisser dans ce film, il y a un vrai parti pris. « Un Élève doué » est un film sombre, ici, on ne rigole pas et la photo ou la bande originale vont dans ce sens. C’est marrant, mais j’ai retrouvé les sensations étranges et fascinantes que j’avais éprouvées la première fois que je l’avais vu.

Le film est aussi très bon grâce à la présence et aux jeux fascinants des deux acteurs principaux, Brad Renfro et Ian McKellen. Brad Renfro est parfait en jeune maître chanteur. L’acteur, qui est décédé bien trop tôt, avait tout pour être un grand et ce film le démontre très bien. Son jeu, tout en subtilité, est flippant et son assurance est incroyable. Du haut de ses seize ans, il fait face au légendaire Ian McKellen avec une belle arrogance. Et il en faut pour tenir tête et même défier Sir Ian McKellen dans le rôle de ce nazi, qui au contact de ce gamin va peu à peu se réveiller. Nullement besoin de dire ô combien l’acteur britannique est bon dans ce rôle, qu’on croirait que Stephen King a écrit pour lui. Petit plus sympa, dans de petits rôles, ce film est aussi l’occasion de voir Joshua Jackson dans le rôle du meilleur pote, David Schwimmer moustachu en proviseur de lycée, Elias Koteas en SDF ou Bruce Davison en père de famille.

11356285_1103916336288441_1054517952_n

« Un Élève doué » est donc une très belle réussite pour son réalisateur, qui encore une fois surprend par le choix de cette intrigue loin d’être évidente. Bryan Singer s’offre un début de carrière parfait. Le cap si difficile du troisième film est franchi haut la main.

En conclusion, l’histoire est terrible, intense, la réalisation belle, simple, mais efficace et les deux principaux sont au top du top. Bref, un impératif du cinéma de Bryan Singer.

Note : 17,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net