novembre 29, 2021

Ocean’s Twelve

18392396.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Steven Soderbergh

Avec George Clooney, Brad Pitt, Matt Damon, Catherine Zeta-Jones

Année: 2004

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie

Résumé:

Trois ans ont passé depuis le braquage historique du casino Bellagio de Las Vegas. Depuis, Danny Ocean et ses associés se sont dispersés dans la nature avec l’intention de mener une existence honnête.
Remarié à Tess, ce dernier joue « profil bas » jusqu’au jour où l’un de ses anciens complices la balance à Terry Benedict. Le propriétaire du Bellagio n’y va pas par quatre chemins : la bande doit, sous peine de mort, lui restituer le magot.
Et ce n’est qu’un début, car quelqu’un d’autre s’intéresse de très près aux agissements passé et présents de la bande des onze…

Avis:

« Ocean’s Eleven » est génial, il était donc logique, surtout avec la fin de ce dernier que le boulimique de travail qu’est Steven Soderbergh s’attelle à une suite. Ce sera donc « Ocean’s Twelve« .

L’équipe sera au complet et on rajoute quelques acteurs en plus pour un nouveau film pas mal du tout, qu’on apprécia toujours autant pour son côté fun, mais qui reste tout de même en dessous du premier, je trouve.

135818.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Voilà trois ans que la bande à Ocean’s a dévalisé avec brio les casinos de Terry Benedict. Chacun d’eux profite de son argent à sa manière. Danny s’est installé avec son ex-femme Tess et file le parfait amour. Ou bien Rusty s’est reconverti dans les hôtels, chacun vaque à ses occupations, jusqu’à ce que Terry Benedict en personne leur rende visite. Quelqu’un les a dénoncés et Benedict sait tout sur tout le monde. Et Benedict n’est pas un homme à pardonner. Il réclame son dû, il veut qu’on lui rende son argent, il veut se venger. Il donne deux semaines à Danny et son équipe pour trouver les cent soixante millions de dollars que le groupe lui a dérobé et en plus de ça il y rajoute des intérêts et pas qu’un petit peu. L’équipe lui doit maintenant un peu moins de deux cent millions de dollars et si jamais il ne les ont pas dans deux semaines, Benedict ne sera pas aussi indulgent. Il leur faut donc trouver un casse à faire qui peut leur rapporter gros et en très peu de temps. L’affaire s’annonce bien, mais très vite les problèmes vont surgir avec l’arrivée d’un des meilleurs voleurs au monde, le Renard de la nuit et l’homme est bien décidé à prouver qu’il est bien meilleur que l’équipe de Danny…

J’ai passé un excellent moment devant le premier film de la trilogie de Soderbergh, alors je me suis donc relancé dans le second. Je n’en avais plus beaucoup de souvenirs, seulement le sentiment que j’avais aimé, mais préféré le premier et bien même avec les années ce sentiment est resté. Ce deuxième film que nous a concocté le réalisateur est bien sympa, mais un peu confus par moment. J’avoue qu’à plusieurs instants j’étais perdu, n’étant pas vraiment sûr de ce qui se passait. Le scénario dans son ensemble est bon. J’adore l’idée de se faire affronter « deux voleurs » de haut vol juste pour l’ego de l’un d’entre eux. Surtout qu’en plus, l’histoire tient la route et reste dans l’esprit du premier film. D’ailleurs comme pour le premier film, il va falloir une bonne pelletée de rebondissements. Le scénario est terrible et n’arrête pas une seconde. Les casses sont très bien orchestrés et mélangent habilement suspense et divertissements, Soderbergh était encore une fois inspiré et le moment où je suis perdu sont assez vite oubliés et pardonnée, car dans l’ensemble, on s’amuse franchement. Le film est plein de bonnes idées, il fourmille de moments cools et funs. J’adore la scène de craquage complet où Soderbergh s’amuse à faire passer Julia Roberts pour quelqu’un d’autre.

La mise en scène de Soderbergh est toujours aussi originale. Le film est très rétro dans sa conception. J’adore le grain de l’image qu’a choisi le réalisateur, j’adore l’ambiance qu’il y a. Elle est d’ailleurs renforcée par la très belle bande originale, rétro elle aussi, qui accompagne le film. On ne s’ennuie pas devant, il y a toujours un petit moment intéressant ou fun pour capter notre attention et nous divertir.

Le premier avait un casting de rêve et bien le second fait mieux, puisqu’il nous vend doublement du rêve en gardant le premier casting intact et en y rajoutant d’autres acteurs.

On y retrouve avec plaisir George Clooney, Brad Pitt, Casey Affleck, Don Cheadle, Andy Garcia, Eliott Gould, Bernie Mac, Julia Roberts, qui voit son rôle bien plus développé, Matt Damon, Carl Reiner, Shaobo Qin et Scott Caan, ils sont tous là et c’est toujours aussi bon de les voir ensemble. Pour les nouveaux arrivants, le casting est assez surprenant et bien loin d’être déplaisant puisque nous accueillons Vincent Cassel qui est excellent dans la peau de ce voleur, Catherine Zeta-Jones très bien dans la peau d’un flic, Bruce Willis dans un caméo qui me fera toujours autant rire, Robbie Coltrane, Cherry Jones, Jared Harris et même un petit rôle pour le grand Albert Finney. C’est vraiment très sympa, surtout que Steven Soderbergh arrive à gérer tout ce petit monde pour que chacun soit important et ne marche pas sur les plates-bandes de l’autre.

18397107.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce deuxième « Ocean’s ... » est donc pas mal du tout, c’est un film amusant que j’ai pris plaisir à redécouvrir, je pense que je ne l’avais vu qu’au cinéma ce film. C’est dommage qu’il y ait ces moments où je ne suis senti largué, sinon il aurait été génial de bout en bout.

Note : 14/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Ze4WPu2kHus[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Ocean’s Twelve »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.