décembre 2, 2021

Grégoire – Les Roses de mon Silence

Gagnez-l-album-de-la-semaine-GREGOIRE-quot-Les-Roses-de-mon-Silence-quot-135418

Avis :

My Major Company est un label communautaire qui a eu la bonne idée de faire produire des artistes par des inconnus. Le projet est assez ambitieux, mais pour une fois que l’on donne la parole aux gens sans imposer le dictat de la pop dégueulasse, on ne peut qu’être heureux. Mais c’était sans compter sur la lobotomisation déjà effectuée dans bons nombres de cerveaux humains. Grégoire, auteur, compositeur et interprète de chansonnettes rencontre en 2007 les patrons du label (tenu par le fils de Goldman) et en 2008 il atteint les 70 000 euros requis pour faire son album. Toi+Moi va sortir en été 2008 et il va rester deux ans dans le top 30 des meilleures ventes d’albums. Malgré des paroles lénifiantes et des rimes faciles, il faut croire que le jeune artiste a su toucher des gens. Il est devenu ainsi un artiste presque incontournable de la scène française. Son second album, Le Même Soleil sort en 2010 et rencontre un succès moindre mais un succès tout de même. Seulement, certaines critiques commencent à arriver, notamment celles où on le traite de chanteur populaire. Le monsieur ne se démonte pas et assume complètement la banalité de ses paroles.  C’est en 2013 que sort Les Roses de mon Silence, le troisième skeud du monsieur, qui comporte 17 titres ! 17 chansons, voilà qui est généreux, mais on en demandait pas autant. Surtout quand on voit la qualité du machin. Retour sur un album dispensable.

Le skeud commence par le titre éponyme de l’album, Les Roses de mon Silence. Dire que cela est chiant est un euphémisme. On commence avec un air de piano qui doit dater des années 60, un accordéon histoire de rajouter de la poussière sur le machin et un pseudo guitare qui vient essayer d’insuffler un poil d’énergie. Niveau paroles, c’est d’une banalité affligeante et ça essaye de faire de la poésie sans envergure. Bref, ça démarre mal ! C’est pas l’Enfer est dans le même rythme de la précédente, ça veut dire que c’est mou du genou. Le seul changement que l’on entendra viendra des instruments, puisque l’on aura droit à une boîte à rythme infecte et une batterie redondante. Bien évidemment, ça parle d’amour et de séparation, mais le monsieur dit un gros mot quand même dans ce morceau et il finit avec une sorte de message enregistré, histoire de varier un peu les plaisirs. Mais rien n’y fait, c’est chiant et pas forcément bien écrit. Heureusement, Réveille arrive pour mettre un peu de bougeotte dans tout ça. Un piano plus rapide est présent, la voix éraillée de Grégoire marche un peu mieux sur ce genre de musique. Mais le morceau ressemble à un mélange entre Toi+Moi et une musique de Yannick Noah avec des chœurs. Rien de bien flamboyant en tout cas. On continue cahin-caha avec le tube du skeud, Si Tu Me Voyais. On nous met une guitare, une boîte à rythme qui scande une batterie. Mais rien ne prend, c’est mou, les paroles redondantes sont la preuve d’un manque flagrant d’ingéniosité. Bref, tout ça est franchement mauvais. Viens Avec Moi est toujours avec du piano, sauf que cette fois, c’est chanté faux et les pauvres sons celtiques comblent un manque évident de prise de risque. Il arrive un moment où ce n’est pas en mettant quelques instruments en plus que l’on va fourvoyer l’auditeur. C’est chiant au possible et il n’y a aucune prise de risque. En Souvenir de Nous démarre mollement pour finir vers quelque chose d’un peu plus fort, mais ça pêche encore au niveau des paroles. Néanmoins, on peut voir que Grégoire est plus à l’aise sur des morceaux où il doit pousser un peu plus. C’est con, dans l’album, il fait tout le contraire. Par la suite, les deux autres morceaux, Elle Est et Capricieuse sont des morceaux plutôt joyeux. Elle Est est très classique et ne relève pas le niveau. Capricieuse est dégueulasse. Les paroles sont d’une connerie hallucinante, la musique faussement rétro et disco est imbuvable et en plus le chanteur chante faux. Une calamité. Comment peut-on faire rimer capricieuse avec délicieuse, chieuse et autre malicieuse…

gregoire436-jpg_11628

La seconde moitié du skeud commence par un nouveau morceau d’une lenteur affligente. La Plus Belle Maman est une chanson pour sa maman et c’est assez cynique car tout le monde s’en fout ! Putain, mais garçon, si tu veux dire à ta mère que tu l’aimes, dis-lui en face, nous inflige pas une chanson aussi détestable ! Dis-Moi est une énième chanson d’amour sans âme et d’un classicisme qui frôle le plagiat avec d’autres morceaux de chanteurs plus ou moins connus. Coup du Sort est le moment de lucidité du chanteur. Le morceau est pêchu, intéressant et relativement bien écrit. C’est quand même con d’arriver à faire 17 titres et de faire une seule pièce potable ! Par la suite, on retombe dans des travers hideux, dont Variations, qui ressemble à une comptine pour enfant et qui n’a que peu d’intérêts. Je Reviendrai te Chercher, malgré une intro un peu bluesy s’enfonce dans des paroles tellement bêtes que ça en devient rageant. Lorsque le chanteur essaye de mettre un peu de trémolos dans la voix, on dirait une chèvre des Alpes et cela rend le morceau encore plus énervant. Lève-Toi est dans la même veine que les tubes précédents du chanteur, avec un rythme qui ressemble à n’importe quel autre morceau et un texte joyeux ou rassembleur que l’on a déjà entendu des millions de fois. Tu ne me Manques Pas assimile un air triste et des paroles à double sens, pour tenter vainement de faire quelque chose de presque intello. Il en ressort une nouvelle chanson chiante. Avec L’Enfance, Grégoire nous parle de son frère, car il faut savoir qu’il a perdu deux frères dans sa vie. Le seul problème, c’est que cela fait partie de sa vie et j’ai du mal avec les morceaux presque autobiographique car je me sens trop exclu des paroles. Et ce qui doit être touchant devient pénible. Enfin, le skeud se termine avec Si Parfois et la pièce est à l’image de l’album, molle et inintéressante.

Au final, le dernier album de Grégoire, Les Roses de mon Silence, est un album qui n’a que peu d’intérêts et qui ne propose aucun morceau original. 16 morceaux d’une mollesse et d’une naïveté insupportables qui confinent ce chanteur au rang des interprètes populaires sans âme et dont se délecte la beauferie française ou ceux qui ne s’intéressent pas un tant soit peu à la musique. Bref, mauvais.

  1. Les Roses de Mon Silence
  2. C’est Pas l’Enfer
  3. Réveille
  4. Si tu me Voyais
  5. Viens Avec Moi
  6. En Souvenir de Nous
  7. Elle Est
  8. Capricieuse
  9. La Plus Belle Maman
  10. Dis-Moi
  11. Coup du Sort
  12. Variations
  13. Je Reviendrai te Chercher
  14. Lève-Toi
  15. Tu ne me Manques Pas
  16. L’Enfance
  17. Si Parfois

Note : 03/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=pbO14VzfTmo[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.