février 7, 2023

Nos Pires Voisins

423949.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Neighbors

De : Nicholas Stoller

Avec Seth Rogen, Zac Efron, Rose Byrne, Dave Franco

Année : 2014

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie

Résumé :

Lorsque qu’une confrérie étudiante emménage à côté d’un couple paisible, la guerre des voisins commence…

Avis :

S’il y a un succès à retenir cet été, il n’est peut-être pas obligatoirement là où on le chercherait. Avec un budget de 18M de dollars et des bénéfices proches des 260M de dollars, Nos Pires Voisins remporte la palme du succès (surprise) des vacances. Produit par l’équipe ayant pondu le mauvais C’est la Fin, il y a de cela un an, Nos Pires Voisins est l’occasion de prouver que leur comédie apocalyptique était un faux-pas plus qu’un reflet véritable de leur talent artistique. Pari réussi ?

168757.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Lorsque Seth Rogen est à l’affiche d’un film, on peut s’attendre au meilleur comme au pire. Bien souvent le pire. Véritable icône de la comédie U.S, l’acteur enchaîne les comédies à l’humour trop lourd et immature pour confirmer les espoirs placés en lui. Et lorsque celui-ci propose de brader les cachets des acteurs du film afin de baisser le budget mais, en échange, de toucher un pourcentage sur recettes et de bénéficier d’une plus grande liberté artistique, on se dit tout d’abord qu’il a eu le nez fin vu le succès commercial de l’œuvre, mais aussi qu’il va falloir se méfier de la liberté qu’il lui a été accordée.

Et l’inquiétude se confirme lorsque, dès les premières images du film, s’enchaînent une scène de sexe, des amis s’en grillant une et une soirée étudiante bien arrosée, la recette quasi parfaite de toute comédie US héritière du style Judd Apatow. Peu étonnant lorsque l’on sait que l’acteur fétiche du réalisateur n’est autre que… Seth Rogen, acteur principal du film et star de onze des projets d’Apatow. Mais ce n’est ni Apatow, ni Rogen qui sont à la barre de ce projet mais Nicholas Stoller, réalisateur de Sans Sarah rien ne va et de 5 ans de réflexion. Il met en scène ici un choc des générations entre des parents trentenaires devant faire face à leurs nouvelles responsabilités et une confrérie étudiante dont la seule inquiétude est l’organisation de LA soirée de l’année. Plus que ce choc des générations, le film questionne sur l’aspiration de tout un chacun dans la vie. Aussi cool et fun soit-il de faire la fête, faire face à ses responsabilités (famille, travail) et grandir n’est-il pas un but plus vertueux dans la vie ?

Ces questions, elles sont posées de façon assez simpliste dans le film. En cause, un scénario à l’écriture un peu légère. Et lorsque l’on sait que les deux hommes à la plume du projet signent ici leur première œuvre, on comprend un peu mieux pourquoi. Le script ne dépasse jamais le stade de la blague scato-sexuelle et frôle même parfois le mauvais goût le plus total (l’étudiant qui enroule son pénis autour du cou d’une jeune femme…).

Seule satisfaction, le casting du film. Sans pour autant briller, les acteurs font le travail demandé. Zac Efron confirme qu’il n’est plus le beau gosse idole des jeunes d’High School Musical, bien qu’il joue toujours de son corps parfaitement bâti pour faire tourner la machine. Quant à Seth Rogen, il dégage paradoxalement un charisme incroyable lorsqu’il s’agit de jouer l’imbécile. Difficile d’en dire autant de Rose Byrne, vu à l’affiche de Insidious, l’actrice ne convainc pas du tout dans le film et va devoir retravailler son jeu comique.

21050178_20131016171426597.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Bref, Nos Pires Voisins suit la ligne tracée par Judd Apatow. Sexe, alcool et blague scato rythment un film comique qui ne brille que par quelques scènes. Le casting, aussi charismatique soit-il, n’est pas suffisant pour rattraper un film bancal depuis le script. Si seulement les américains comprenaient que le style Judd Apatow mérite d’être enterré plus que copié…

Note : 10/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=A7KWO-NZ4y0[/youtube]

Par Crowley

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.