janvier 21, 2022

Easy Rider

19106072.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Dennis Hopper

Avec Dennis Hopper, Jack Nicholson, Peter Fonda, Phil Spector

Année : 1969

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame, Aventure

Résumé :

Deux motards traversent les États-Unis pour en découvrir les charmes cachés… Les côtés pile et face de l’Amérique.

Avis :

J’ai eu la chance merveilleuse que mon petit cinéma de quartier programme une séance de « Easy Rider« , film plus que culte que je n’avais pas encore vu. Je me suis donc rué dans ma salle préférée pour y découvrir ce chef-d’œuvre du cinéma. Et j’ai beaucoup aimé ce film, j’ai passé un très très bon moment de cinéma.

En plus de ça, à ma grande surprise, mon cinéma nous l’a passé dans les meilleures conditions possibles, puisque j’ai eu la chance de le découvrir sur bobine et non en numérique, ce qui donnait encore plus de charme à cette découverte et je ne suis franchement pas déçu d’avoir été le voir.

19052071.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Billy et Wyatt sont deux motards qui après avoir réussi une belle affaire, décident de traverser l’Amérique et de se rendre à un carnaval à la Nouvelle-Orléans. Durant leur périple les deux hommes vont croiser plusieurs personnes, comme une communauté de hippies, avec laquelle ils vont vivre quelques jours. Ils vont aussi rencontrer George Hanson, un avocat qui abuse quelque peu sur la boisson. Ils vont découvrir le bon côté de l’Amérique, la liberté, l’amour et le bon temps, mais aussi le côté noir, celui de l’intolérance de l’Amérique profonde, du racisme et celle qui refuse l’évolution. Ce périple va être plus qu’animé, car la liberté peut faire peur à plus d’une personne.

Le regretté Dennis Hopper était un immense acteur, mais c’était aussi un réalisateur de talent, ce film est le deuxième que je vois de lui, avant celui-ci je n’ai vu que « Color » que j’ai aussi beaucoup aimé.

« Easy Rider » était le premier film que le comédien réalisait et pour un premier film il faisait très fort. « Easy Rider » est un film culte, connu de tous. C’est peut-être même l’œuvre qui restera la plus connue des films de Hopper, réalisateur et comédien confondu.

J’en avais souvent entendu parler, mais jusqu’ici je n’en avais encore jamais vu une image. Je m’étais fait tout un film sur ce film et le résultat est complètement différent de ce à quoi je m’attendais et dans un sens c’est tant mieux, puisque la surprise a été complète. « Easy Rider » est road movie aux allures de documentaire. Moi qui m’attendais à un film très écrit et linéaire, j’ai trouvé un film sans vrai d’histoire, mais qui marche sur une « culture », un mode de vie, une époque et en fait c’est dans son ambiance unique, presque surréaliste qu »Easy Rider » m’a choppé pour ne plus me lâcher avec le générique final.

Dennis Hopper décrit un sentiment avec ce film, le sentiment de liberté. A travers ce road movie, il va dresser un portrait triste et amer d’une Amérique en proie à la bêtise humaine et l’intolérance qui va nous mener vers cette scène finale, cruelle et choquante qui résume si bien cette bêtise. Le scénario est beau et il nous réserve des scènes parfaites, comme la plupart de celles où nos deux personnages traversent le pays de l’Oncle Sam à moto. L’ambiance est magique, on est complètement prix sur les routes avec eux. Les scènes chez les « hippies » sont excellentes, tout le début du film est très solaire, avec beaucoup de bons moments. Puis arrive la seconde partie du film plus sombre, plus dure, malheureusement réaliste, cruelle. Une scène de trips, ou de bad trips je dirais, m’a particulièrement dérangé. Mélangeant drogue et religion, j’ai trouvé cette scène sublime et saisissante, mais en même temps terriblement affreuse. Et puis il y a ce final, qui n’est pas près de me lâcher. Il est tellement inattendu et en même temps il conclut si bien ce film. C’est génial et le film me hante depuis que je l’ai vu.

« Easy Rider » c’est aussi des comédiens tout simplement parfait dans leur rôle. Dennis Hopper et Peter Fonda sont tout bonnement géniaux dans leurs personnages. Peter Fonda est incroyablement charismatique et Dennis Hopper est très drôle dans son genre. Il ne faut pas oublier le grand Jack Nicholson qui trouve encore un rôle à sa mesure. L’acteur est terrible et son discours sur la liberté résume le film à lui seul. Il se dégage une belle alchimie des trois acteurs.

19052073.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Easy Rider » est un film surprenant dans sa mise en abîme et dans son ambiance. C’est bel et bien le chef-d’œuvre dont on m’avait tant parlé. J’ai adoré ce road movie, j’ai adoré cette bande son, très Rock’N’Roll, une bande son très soignée et qui apporte tellement au film. J’ai adoré ses acteurs et ses personnages. Puis ces décors aussi, ces paysages superbement filmés.

« Easy Rider » est le bien le film incontournable à voir absolument. Il manque plus que je me le trouve en DVD pour qu’il intègre ma collection, car c’est un indispensable!!!

J’ai retrouvé la réplique de Jack Nicholson que j’avais envie de vous écrire :

« Les gens d’ici croient avoir la liberté, mais la liberté c’est vous qui l’avez les gars. Ils s’en rendent compte en vous voyant à moto, attifés comme vous êtes… Et ça, ça leur fait peur. Et quand quelqu’un a peur et même, quand il se rend compte qu’il n’a pas la liberté au même titre que vous, là ça devient dangereux pour vous, pour votre peau ».

Note : 18/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=LJ3LybkFoi0[/youtube]

Par Cinéted

MickeyNote de Mickey: 18/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.