décembre 4, 2021

Le Complot Romanov – Steve Berry

9782749105833

Auteur : Steve Berry

Editeur : Cherche Midi

Genre : Thriller

Résumé :

Mars 1917. Nikolaï Aleksandrovitch Romanov, dit Nicolas II, tsar de toutes les Russies, abdique devant la pression révolutionnaire avant d’être arrêté par les bolcheviks, puis maintenu de longs mois en captivité. Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, il est conduit avec sa famille et ses proches dans les caves de la villa Ipatiev à Ekaterinbourg, dans l’Oural. Un peloton armé les attend et les exécute. Les onze corps sont enterrés en toute hâte dans la forêt avoisinante.
Moscou, de nos jours. Alors que la Russie traverse un véritable bouleversement politique, Miles Lord, avocat originaire d’Atlanta et spécialiste de l’histoire russe, met la main sur des documents troublants : une étrange prophétie de Raspoutine, proche de la tsarine Alexandra, et un texte manuscrit attribué à Lénine dans lequel celui-ci se demande si tous les Romanov sont bien morts à Ekaterinbourg. Toutes les certitudes de Miles quant à l’histoire « officielle » de la famille impériale sont alors remises en cause. Lorsqu’il devient la cible d’une impitoyable chasse à l’homme, il n’aura d’autre choix que d’aller au bout de son enquête et d’élucider les nombreuses énigmes entourant la mort des Romanov.

Avis :

Avant de mettre sur papier les aventures de Cotton Malone, son personnage fétiche, Steve Berry a écrit quatre one-shot (dont le dernier, Le temple de Jérusalem, est sorti en 2013). Après son premier roman (Le musée perdu) et ses déboires éditoriaux (dix ans pour trouver un éditeur et plus de 80 refus), Steve Berry s’attaque à l’histoire de la révolution russe, le massacre qui s’ensuivra par les communistes et l’anéantissement pur et simple de la lignée des tsars. Mais cette période tourmentée n’est pas qu’un bain sanglant. En effet, ses nombreuses zones d’ombre permettent à un écrivain de son envergure de tisser une intrigue savoureuse et pas si improbable que cela.

Tout comme son prédécesseur, il aura fallu patienter sept ans pour voir Le complot Romanov débarqué dans l’hexagone. Fort de cette attente pénible (surtout lorsque l’on connaît l’indéniable qualité de conteur de Steve Berry), on peut enfin se pencher sur ce thriller historique qui démarre sur les chapeaux de roue. D’emblée, le lecteur se retrouve au cœur de l’action sans trop savoir de quoi il retourne, un peu comme Miles Lord, victime de cette fusillade. Qu’importe ! Le suspense est bien entretenu, en distillant habilement les éléments au compte-gouttes avec une construction narrative équilibrée et variée (alternance de chapitres plus ou moins longs).

Les séquences d’action sont toujours opportunes, relançant parfois des passages descriptifs et explicatifs assez denses et pas très explicites pour le profane. Non pas que l’on se perd dans des tournures de phrases alambiquées ou des propos abscons, mais l’histoire de Russie n’est pas vraiment à l’ordre du jour dans les programmes scolaires. Si l’on excepte le fait que quelques passionnés se penchent par leur propre moyen sur cette période historique et quelques grands noms (dont la princesse Anastasia), le thème reste assez peu usité pour interpeller. Malheureusement, dans d’autres mains (un auteur plus confidentiel, par exemple), le livre serait passé inaperçu.

Hermétique, le sujet l’est à n’en pas douter, mais certainement pas inintéressant. Steve Berry nous offre donc un thriller de premier ordre avec ses multiples rebondissements et péripéties. Le complot Romanov tente de combler les carences ou la méconnaissance que l’on a sur la culture russe. Les décors sont variés, singuliers et exploités convenablement sans jamais se perdre dans une complaisance narrative de mauvais augure. De Moscou à Saint-Pétersbourg, sans oublier les steppes de Sibérie, ce tour d’horizon du plus vaste pays de la planète se montre à la fois exhaustif et enivrant. On notera également que les us et coutumes des différentes régions sont respectés.

À cette plongée purement visuelle, s’ajoute l’immersion historique. Pour les habitués de l’auteur, pas de grandes surprises : la maîtrise du sujet n’a d’égal que son sens du suspense. La documentation fournie est dense et colle au plus proche de la vérité, tout comme les moyens engrangés pour renverser le gouvernement actuel. Calibré au millimètre, le scénario se joue des intrigues géopolitiques, des intérêts des élites et des conséquences à plus ou moins long terme pour obtenir une situation aux antipodes de ce que la Russie connaît de nos jours. Un parti pris osé et intelligent qui s’appuie sur une base de faits avérés qui rend encore plus réaliste cette tentative de coup d’État que ne renieraient pas les théoriciens du complot.

Bien qu’il ne soit pas aussi marquant que Cotton Malone, Miles Lord est un personnage principal plutôt attachant, quoiqu’un peu lisse sur les bords. Une remarque qui vaut également pour sa compagne, Akilina, et la relation qu’ils nouent au fil de l’histoire. Pour donner le change, les antagonistes disposent de motivations solides et de moyens conséquents pour y parvenir. À l’instar des seconds rôles, on a donc droit à une palette d’individus bien campés, mais pas très surprenants ou déroutants dans l’ensemble. Autrement dit, des caractères composés avec application sans pour autant marquer les esprits.

Pour ce deuxième roman, Steve Berry ne déçoit nullement. Le complot Romanov est un thriller captivant et rythmé où le suspense possède le dernier mot dans un cadre de fond immersif. La plongée historique et culturelle de la Russie s’écarte des idées reçues et autres préjugés pour mieux se pencher sur les problèmes socio-économiques du pays. Il en ressort un livre réaliste et complet qui mêle habilement histoire, fiction, fantasme et imagination débridée pour en faire un récit sans temps mort et d’un indéniable intérêt, tout comme son thème principal. Un précurseur aux aventures de Cotton Malone plus que réjouissant.

Note : 15/20

Par Dante

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.