avril 17, 2024

Festival International des Jeux de Cannes 2024

Le Festival International des Jeux de Cannes… Quoi dire qui n’ait pas déjà été dit, par moi ou par d’autres ? Toujours mon incontournable de l’année, celui qui je ne manque sous aucun prétexte, une des rares occasions où je mets de côté ma casquette d’animateur pour mettre celle du public qui a envie qu’on lui enseigne tel ou tel titre. A force d’y participer, on a un peu un sentiment familier… La plupart des stands sont au même endroit d’année en année, on y passe, on reconnaît des têtes qui ne se souviennent pas forcément de nous, on flâne… Comme une sensation d’être à la maison ou presque. Une maison certes plein de bruit, de gens et surtout de jeux, mais une maison quand même.

Pour la première fois depuis quelques années, pas de pass Presse pour moi. Je comprends les raisons du refus mais il semble qu’ils n’aient pas tous été distribués… J’imagine qu’avec la recrudescence des influenceurs et autres vecteurs d’informations du milieu il est difficile de se positionner… Dans tous les cas j’ai pris autant de plaisir que d’habitude à me promener dans les allées avec ma compagne à la recherche de tables libres et de jeux à tester ! Une impression d’en avoir déjà vus beaucoup, la cause étant sans doute la présence du site Board Game Arena et ses versions numériques. C’est pratique, cela permet d’avoir un avis sans nécessairement acheter une copie physique même si les sensations sont évidemment différentes. Est-ce qu’on joue beaucoup ? Oui, indubitablement !

Comme toujours, un festival avec beaucoup de stands, beaucoup de dédicaces, de boutiques… J’ai enfin pu rencontrer mon auteur préféré de tous les temps, Vlaada Chvátil (qu’on ne présente plus ou presque, il a signé de grandes oeuvres comme Through The Ages, Codenames ou Galaxy Trucker), nous avons échangé quelques mots et il a même pu rencontrer ma fille ! Au niveau des dédicaces, celles du stand Bombyx étaient prises d’assaut, impossible d’en profiter sans attendre un bon moment… Mais nous avons pu croiser les auteurs/trices du Château Blanc, Roule Tampouille, Kronologic, Trio, Hybris, ainsi que les illustateurs/trices du Chemin de la Maison, de Lorcana et d’Hybris.

Niveau décoration, le stand de Lorcana a vu les choses en grand, comme on pouvait s’y attendre. Présence de courses style formule 1 à pied dans les allées pour faire la promotion de Heat et de son extension, versions surdimensionnées de jeux divers et variés (Pyramido, Marrakech, 7 Wonders Architect, des peluches géantes pour Plouf Canard etc)… On en trouve tous les ans mais je trouve cela appréciable que les éditeurs mettent en place ce genre d’animations.

Et maintenant, ce que vous attendez tous, mes avis pour cette édition 2024. Pour ne pas déroger à la règle, je vais évaluer les jeux que j’ai pu essayer sur le salon cette année. Un ressenti en général plutôt à chaud après une partie voire moins et l’envie ou non de creuser le titre. Bonne lecture !

Les jeux déjà sortis

12 Chip Trick

Un jeu de plis très rapide dans lequel chacun joue un jeton d’une valeur de 1 à 12, le plus grand remporte le « pli » et score le jeton qu’il veut… Ou presque. Mais il ne faut pas que notre score dépasse 21 sans quoi c’est perdu… C’est plutôt malin mais la version 2 joueurs ne semble pas du tout  convenir, mieux vaut être un peu plus.

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 7/10

Balloon Pop

Un petit jeu dans lequel on drafte des groupes de cubes de couleurs représentant des ballons. Ces ballons montent et éventuellement éclatent, donnant des points. Le fait d’effectuer des enchaînements d’éclatements est très satisfaisant mais le prix est prohibitif pour un jeu de cette catégorie.

Ressenti 6/10

Envie d’y revenir 5/10

Ecosystème Océan

Suite du jeu Ecosystème Forêt, il a reprend la même mécanique (draft circulaire et composition de tableau de 4×5 cartes). Seule change la façon de scorer des différents animaux que l’on va jouer (par exemple, le plancton donne des points si on en a le plus, le crabe marque des points pour chaque plancton dans sa ligne, la murène score sur les poissons adjacents si elle est près d’un corail etc). Pas grand chose de nouveau, je pense que les deux feront doublon. Mais en lui-même le jeu est agréable et permet, à son échelle, de sensibiliser sur l’importance de la biodiversité.

Ressenti 6,5/10

Envie d’y revenir 6,5/10

Fluffy Valley

Un jeu coopératif pour enfants de pose d’ouvriers. On déplace des chiens de prairie dans des emplacements qui permettent de récupérer des ressources ou de stocker ces ressources dans notre terrier. C’est mignon et plutôt sympa mais je n’en ferais pas 50.

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 6/10

Hokito

Jeu abstrait dans lequel on déplace des jetons du nombre de cases indiqué sur ceux-ci. Les cases vides sont ignorées et un pion ira sur la case occupée suivante, sachant qu’un pion seul ne peut s’arrêter que sur un pion seul et qu’une pile ne peut s’arrêter que sur une pile. Lorsqu’aucun déplacement n’est possible, chaque joueur marque pour chaque pile dont il possède le jeton visible autant de points que la valeur du jeton multipliée par le nombre de jetons de la pile. Très profond, il y a énormément de possibilités !

Ressenti 8,5/10

Envie d’y revenir 8/10

J’emme

Un jeu abstrait dans la lignée du morpion, il s’agit soit de faire des alignements de sa propre couleur, soit de capturer un certain nombre de gemmes adverses. Sympathique, pas révolutionnaire mais agréable et plus tricky qu’on le croirait, surtout à beaucoup de joueurs.

Ressenti 6,5/10

Envie d’y revenir 6/10

Kamon

Jeu abstrait dans la lignée de ce que fait habituellement cet auteur (Bruno Cathala), sorte de Okiya en plus élaboré. On place un hexagone sur une case du plateau, l’autre joueur doit en placer un sur une case possédant soit la même couleur soit le même motif, dans le but de rejoindre deux bords du plateau ou d’entourer une case. Très agréable à jouer!

Ressenti 8/10

Envie d’y revenir 8/10

Lorcana

Le Jeu de Cartes à Collectionner de l’univers Disney. Il corrige le défaut majeur de Magic (la gestion des ressources) mais en lui ôtant l’aspect tactique des cartes que l’on peut jouer durant le tour des autres. Pas plus été emballé que cela mais le jeu est sympathique et facile à prendre en main. Et puis évidemment, les illustrations sont superbes !

Ressenti 5/10

Envie d’y revenir 5/10

Mana

Jeu abstrait empruntant un peu aux échecs, il faut capturer le Daimyo adverse sachant que chaque pièce ne peut se déplacer que d’autant de cases que la valeur inscrite sur sa case de départ, et que la case d’arrivée indique quelles pièces adverses ont le droit de se déplacer. C’est sympa mais cela manque de fluidité pour moi.

Ressenti 5/10

Envie d’y revenir 4/10

Mycelia

Un petit jeu qui peut faire office d’introduction à la mécanique du deckbuilding. Les cartes vont nous servir principalement à déplacer voire supprimer des gouttes de notre plateau (le but étant de s’en débarrasser) ou à en acheter de nouvelles, plus efficaces. C’est plutôt mignon et le matériel est plutôt chouette mais je ne suis pas la cible.

Ressenti 6/10

Envie d’y revenir 4/10

Pagan : le Destin de Roanoke

Un jeu d’affrontement asymétrique pour 2 joueurs, dans lequel l’un est une sorcière et l’autre doit l’arrêter. Une explication de règles qui ne nous a pas convaincus et ça s’est répercuté sur la partie… Pas plus aimé que cela, l’impression de bouibouiter, manque de fluidité… Aucune envie de réessayer.

Ressenti 3/10

Envie d’y revenir 3/10

Path of Civilization

Jeu de… Civilisation, assez rapide, dans lequel on joue des cartes qui donnent des ressources, qui permettent d’acheter des cartes, qui permettent de gagner des ressources, qui permettent de jouer sur divers aspects (militaire, civil, religieux etc). Autant cette description n’a rien d’extraordinaire ni de révolutionnaire, autant le jeu est très lisible, très bien fichu, très clair et très bien édité. Malheureusement, le prix très élevé et l’absence d’illustrateur au profit d’une Intelligence Artificielle peut être un frein à son achat.

Ressenti 8/10

Envie d’y revenir 8/10

Pentarei

Jeu abstrait dans lequel on déplace des tuiles de notre couleur du nombre de cases indiqué dessus. L’on empile les tuiles les unes sur les autres mais on ne peut en déplacer que 2 maximum, le but étant d’en empiler 7. Assez sympa et rapide à jouer et à prendre en main.

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 7/10

Pixies

Petit jeu de collection de cartes, dans la même gamme que Sea Salt & Paper, les joueurs draftent dans une rivière pour créer un tableau de 9 cartes. On les place en fonction de leur valeur et si on possède déjà tel chiffre, on peut le valider pour gagner les points sans pour autant négliger de faire des chaînes de couleurs identiques… C’est rapide et malin, les graphismes sont superbes (LandArt de Sylvain Trabut) comme souvent avec cet éditeur !

Ressenti 7,5/10

Envie d’y revenir 7,5/10

Plouf Canard

Un jeu dans lequel on lance un dé et on fait avancer un canard vers le prochain motif indiqué libre. C’est quasiment uniquement de l’aléatoire, on dirait Cartagena en moins bien. Le titre est à destination des enfants, pour lesquels l’intérêt semble très limité. Et que dire des adultes qui risquent de s’ennuyer rapidement…

Ressenti 3/10

Envie d’y revenir 3/10

Pyramido version géante

Un petit jeu de pose de tuiles, dans lequel on les agence pour créer de grandes zones de couleurs identiques. Le petit twist est qu’en montant d’un étage on prend aussi en compte les tuiles des étages inférieurs mais l’on ne peut pas tout scorer… Ce système de comptage est malin mais sans plus. Rien de révolutionnaire… La version géante est moins lisible car elle cache les bords derrière les blocs.

Ressenti 5/10

Envie d’y revenir 5/10

Roule Tampouille

Un « roll & tamponne » pour enfants dans lequel on doit agencer des animaux dans notre ferme pour marquer des points. C’est très mignon et plutôt sympa !

Ressenti 7,5/10

Envie d’y revenir 7,5/10

Sides

Un petit jeu d’associations d’idées. Le petit twist est que l’on ne peut que donner des indices dont la première lettre est aux extrémités de la ligne de lettres. C’est juste un peu plus contraignant, mais ça reste relativement facile et déjà connu.

Ressenti 4/10

Envie d’y revenir 4/10

Super Mario Coin Collectors

Petit jeu solo de déduction dans l’univers du plombier moustachu, il s’agit de placer des pièces sur le plateau en fonction des contraintes indiquées. Mais plus le niveau augmente et moins les informations sont disponibles. Sympathique mais plutôt réservé aux enfants, les adultes risquent de vite en faire le tour, surtout quand on a l’habitude de ce style de jeu.

Ressenti 6/10

Envie d’y revenir 5/10

Les jeux qui ne sont pas sortis

Chats de Poche

Un carré de 5×5 tuiles cachées représentant des chats des 2 équipes, des chiens et des proies. A chaque tour l’on retourne une tuile et on l’échange avec une autre, visible ou pas, en fonction de son type. A la fin de la partie, chaque proie est capturée par le joueur qui possède autour d’elle la majorité de points de son équipe. Rapide et assez malin, à voir niveau rejouabilité. Il y a tout de même de quoi faire avec 5 ou 6 gangs de chats ayant leur capacité propre.

Ressenti 8/10

Envie d’y revenir 8,5/10

Dice Mission

Un petit jeu inspiré du Yahtzee dans lequel on essaye de remplir des missions (avoir plus de 5 que de 1, faire un carré de 4 etc) avant les autres. Le premier joueur détermine le nombre de dés que tout le monde lancera durant cette manche et le nombre de relances. Sympathique mais pas transcendant, je doute que ça perce réellement.

Ressenti 6/10

Envie d’y revenir 4/10

Dungeon Exit

Petit jeu solo (ou à 2 pour une course de vitesse) dans lequel il faut placer des polyominos aimantées sur son plateau pour créer un chemin et relier les bons éléments dans le bon ordre. Les tuiles ne peuvent se toucher que par leurs extrémités… Plusieurs mises en place pour une difficulté croissance, c’est très plaisant et cela donne envie de tester tous les niveaux voire de créer les siens et les partager !

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 6,5/10

Kintsugi

Un peu jeu de collection, dans lequel on accumule de la vaisselle japonaise que l’on va essayer de casser pour la réparer avec de la peinture d’or dans le but de l’embellir. Un jeu de draft en rivère assez classique mais sympathique, plutôt zen, très léger.

Ressenti 6/10

Envie d’y revenir 6/10

Kronologic – Paris 1920

Un jeu de déduction dans la lignée de Turing Machine, par les mêmes auteurs. Il s’agit de trouver le coupable d’un crime dans l’Opéra de Paris, il faudra trouver non seulement qui est le meurtrier, mais surtout dans quelle salle et à quel moment le crime a été commis. Cela fonctionne très bien ! Ambiance années folles pour cette première boîte (une gamme en préparation). Un must pour les amateurs du genre !

Ressenti 9/10

Envie d’y revenir 9/10

Le Chemin de la Maison

Une belle introduction à la programmation, pour les petits. Chaque joueur à son tour tire une carte et la place face cachée sur la frise, à l’endroit de son choix. Une fois que 5 cartes sont placées, on les révèle toutes dans l’ordre de la frise et l’écureuil se déplace en fonction, le but étant qu’il rejoigne son tronc. C’est malin, pas si facile et c’est très mignon !

Ressenti 7,5/10

Envie d’y revenir7,5/10

Luminos

Un jeu de pose de tuiles dans lequel on les assemble en carrés pour scorer l’élément le moins présent. Draft en rivière très classique même si le twist de la pioche aléatoire est appréciable. Sympathique mais un peu trop léger malgré tout pour moi.

Ressenti 6/10

Envie d’y revenir 4/10

Mosaïco

Un jeu abstrait dans lequel on peut fusionner des formes et des couleurs pour faire apparaître de nouvelles tuiles, dans le but de réaliser un motif. Pas été convaincu…

Ressenti 4/10

Envie d’y revenir 4/10

Next Station Paris

Troisième opus de la série Next Station après London et Tokyo, il reprend les mêmes mécaniques en apportant quelques nouveautés mais il ne renouvelle pas le genre. Il reste agréable et aussi efficace que les autres.

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 7/10

Onix

Petit jeu de collection de cartes, à chaque tour on en récupère d’une certaine couleur et l’on effectue l’action de la couleur (piocher une carte de plus, en voler une à un adversaire etc). Les cartes récupérées vont faire partie de collections de couleur différentes. C’est sympathique, rapide et possiblement un peu méchant, mais je ne suis pas la cible.

Ressenti 6/10

Envie d’y revenir 4/10

Oxono

Jeu abstrait dans lequel on déplace un bloc comportant soit un rond soit une croix pour placer un jeton de notre couleur affichant le même symbole sur une case adjacente. La finalité est soit d’aligner 4 couleurs identiques soit 4 symboles… Pas forcément les siens ! C’est sympa mais assez peu intuitif, surtout comparé à d’autres titres du genre.

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 6,5/10

Rêvelune

Un jeu de narration d’histoire dans lequel l’un des participants incarne un Rêveur coincé dans ses songes, les autres devant l’en sortir en racontant ce rêve durant lequel il va chercher à atteindre son but. Chaque conteur raconte un bout d’histoire en fonction de l’aspect inscrit sur la carte qu’il a en main (Objectif, Sauvetage, Description etc) et le Rêveur doit retrouver l’aspect en question. C’est sympathique mais pas révolutionnaire du tout.

Ressenti 5/10

Envie d’y revenir 3/10

Robotrick

Jeu de plis exclusivement pour 3 joueurs dans lequel un quatrième participant est incarné par un robot dont les actions sont dictées par une carte. Chaque pli gagné nous fait remporter la carte jouée par le robot, mais l’on ne peut en conserver que 3, le reste donnant des points négatifs.  Très technique et très plaisant !

Ressenti 9/10

Envie d’y revenir 9/10

Solstis

Petit jeu de collection et de pose de tuiles assez malin. L’on joue une tuile de notre main et pour la conserver il en faut une de même couleur ou de même valeur dans la rivière, auquel cas les deux rejoignent notre collection. Le but est de faire la plus grande fresque possible. Plutôt simple mais efficace.

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 7/10

Tower Up version géante

Un jeu de pose de bâtiments plutôt malin. A chaque tour, soit on gagne des blocs d’immeubles, soit on pose ces blocs sur le plateau. Sauf qu’on ne peut que poser un bloc adjacent à un déjà placé, sur un emplacement libre, et il faut obligatoirement poser un bloc de la bonne couleur sur chaque bâtiment adjacent déjà en jeu. Pas très compliqué mais ça demande un peu de planification, surtout pour scorer les objectifs communs.

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 7/10

Umbrella

Un jeu assez malin dans lequel il faut réaliser des motifs de parapluies de même couleur. Si je prends par exemple un parapluie sur le plateau à ma gauche, je le mets sur la gauche de mon plateau, je pousse le reste de la ligne où je l’ai inséré et la tuile qui sort par la droite passe sur le plateau à ma droite, accessible pour mon adversaire de droite. Et quand je réalise un motif, je donne la tuile terminée à mon voisin, quitte à écraser le motif qu’il était en train de faire… C’est bien pensé ! Il y a de quoi bien se prendre la tête mine de rien.

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 7/10

La sélection de l’As d’Or

As d’Or Enfants

Morris le Dodo

Petit jeu d’adresse et de prise de risque dans lequel on incarne un dodo qui veut protéger ses œufs d’un voleur en les cachant en bas de la cascade. A chaque tour, on place des œufs sur le dodo et on lui fait descendre la cascade-toboggan, en évitant qu’ils se cassent. Pas si facile même pour des adultes, c’est plutôt sympa !

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 6/10

Super Miaou

Un jeu d’introduction au deckbuilding pour enfants dans lequel il faut posséder dans sa main le chat et sa cape pour invoquer Super Miaou. Pour obtenir le chat il faut de la pâtée et pour avoir la cape il faut suffisamment de sous. C’est mignon et bien édité mais un adulte en fera vite le tour.

Ressenti 4,5/10

Envie d’y revenir 4/10

Vainqueur : Mon Puzzle Aventure

Un « bête » puzzle qui une fois terminé permet de vivre une histoire en retournant les pièces et en les rangeant. C’est assez malin et bien fichu, avec 3 aventures différentes. Rejouabilité quasi nulle pour un adulte mais un enfant pourra prendre plaisir à recommencer son puzzle encore et encore.

Ressenti 5/10

Envie d’y revenir 4/10

As d’Or Expert

Darwin’s Journey

Un jeu de pose d’ouvriers dans lequel les joueurs incarnent des aventuriers suivant le bateau de Charles Darwin lors de son exploration des îles Galapagos. Il est possible de personnaliser ses ouvriers pour augmenter leurs possibilités d’actions et les bonus qu’ils peuvent octroyer. Beaucoup de matériel, une gestion de son argent très tendue, le jeu est très agréable mais on peut avoir l’impression que le nombre de stratégies et d’axes de développement n’est pas très élevé.

Ressenti 8/10

Envie d’y revenir 7/10

Le Château Blanc

Un pur jeu d’optimisation. Ce jeu de draft de dés se déroule en 3 manches de 3 dés chacun. Ceux-ci font office d’ouvriers pour effectuer des actions permettant de placer des personnages, de récupérer des ressources et éventuellement effectuer des actions bonus. Les réactions en chaîne sont indispensables pour l’emporter, tout comme la bonne gestion de ses ressources.

Ressenti 8,5/10

Envie d’y revenir 8/10

Vainqueur : La Famiglia

Un jeu qui mélange placement d’ouvriers, programmation, négociation et conquête de territoires dans une ambiance de mafia sicilienne. Exclusivement à 2 contre 2 (même si techniquement rien n’empêche réellement d’incarner deux factions en même temps pour jouer à 2), il est plutôt bien pensé mais pas non plus révolutionnaire. Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte lors de chaque tour, ce qui est appréciable mais peut mener à de l’Analysis Paralysis. Les affrontements peuvent manquer de fluidité et le thème peut rebuter.

Ressenti 7/10

Envie d’y revenir 5,5/10

As d’Or Initié

Cat in the Box

Un jeu de pli très malin dans lequel toutes les cartes sont noires, ce sont les joueurs qui choisissent la couleur de la carte jouée. Mais comme dans tout jeu du genre, chaque carte est unique… Il faut donc parvenir à jouer sa main en misant sur le nombre de plis que l’on va remporter tout en évitant les paradoxes… Pas forcément très intuitif mais très agréable pour les amateurs du genre !

Ressenti 8,5/10

Envie d’y revenir 8/10

Eila et l’Eclat de la Montagne

Un jeu qui conte l’histoire d’une petite lapine à la recherche d’un éclat mystérieux, loin dans la montagne. Les scenarios sont constitués de cartes  représentant des évènements soit uniques soit qui reviendront lors de la prochaine boucle. Il faut bien gérer ses ressources, acquérir Objets et Talents pour espérer venir à bout du périple. Les graphismes sont très mignons mais l’histoire l’est nettement moins, la fin ultime étant… Possiblement malsaine et amenant plein d’interrogations. La résolution des combats par le hasard est très dommage (même si certains Objets sont très utiles).

Ressenti 6/10

Envie d’y revenir 3/10

Vainqueur : Faraway

Un jeu de draft de cartes et de collection. Chacun joue une carte de sa main, la personne ayant joué la plus petite récupérant en premier celle qu’il veut dans la rivière. Si l’on joue une carte d’une valeur supérieure à la précédente on récupère un bonus permanent qui servira pour le décompte. Celui-ci, et c’est tout le twist du jeu, est assez peu intuitif lors des premières parties car on retourne face cachée toutes les cartes jouées (8 par participant) et l’on révèle les cartes une par une en commençant par la dernière. Seules les cartes visibles sont comptabilisées. Très efficace avec une forte envie d’enchaîner les parties !

Ressenti 8,5/10

Envie d’y revenir 8,5/10

As d’Or Jeu de l’Année

Perfect Words

Un jeu d’association d’idées coopératif dans lequel les joueurs vont composer des « mots fléchés ». Une fois que tous les mots sont placés, chacun va inscrire sur sa feuille un mot lui faisant penser aux différentes associations, le but étant qu’un maximum de personnes ait la même réponse. Pas du tout été convaincu, un peu poussif, pas très intuitif… Et un système de scoring qui ne sert pas à grand chose.

Ressenti 4/10

Envie d’y revenir 4/10

Sur les Traces de Darwin

Un jeu de collection de tuiles représentant chacune une espèce animale et un continent. L’on ne peut que prendre une tuile en face du Beagle, le bateau de Charles Darwin, qui avancera en fonction de la position de la tuile sélectionnée. Il s’agit ensuite de faire des alignements de tuiles ou d’en recouvrir pour obtenir plus de points. La partie est finie en 12 tuiles chacun, cela va très vite ! C’est facile à prendre en main et très efficace !

Ressenti 9/10

Envie d’y revenir 8,5/10

Vainqueur : Trio

L’on pourrait croire que c’est un bête jeu de mémoire… Le principe est simple, à son tour on choisit un joueur (y compris soi) et on lui demande de montrer sa carte la plus forte ou la plus faible, ou bien on révèle une carte au centre de la table. Le joueur poursuit jusqu’à ce que deux cartes différentes apparaissent, auquel cas elles reviennent où elles étaient, ou qu’il obtienne un Trio, trois cartes identiques. Le vainqueur est celui qui parvient à réunir 3 Trios ou le Trio du chiffre 7. C’est très facile à prendre en main, il y a une certaine tension, et l’envie d’enchaîner les parties est très grande ! Un jeu très fédérateur qui tient dans la poche !

Ressenti 9/10

Envie d’y revenir 8,5/10

De mon point de vue, une très bonne édition. J’ai l’impression que les stands de restauration ont pris en compte l’expérience des années précédentes pour contenter un maximum de personnes. Le samedi est comme toujours la journée la plus compliqué : plus d’affluence donc une obligation de réguler le flux de personnes… Même s’il y a plus d’espace dédié aux jeux, la plupart des gens veulent aller au sous-sol, là où il y a le plus d’éditeurs et de tables. Là où tout se passe ou presque, pourrait-on dire. L’espace dédié aux enfants n’était pas indiqué sur le plan, ce qui est dommage car on aurait pu croire qu’il avait disparu. Que dire de la présence de quelques poussettes, malgré l’interdiction, quand on aurait aimé venir avec la nôtre ? L’on ne peut que se poser des questions…

Asmodée est un acteur majeur du monde du jeu et cela se voit, il avait la moitié d’un étage rien que pour lui. Il rachète petit à petit de plus petites structures pour les ajouter à son catalogue. Même si pour le moment cela n’impacte pas les joueurs, l’on peut se poser la question du futur, se demander si un monopole est un jour possible et souhaitable, quel impact cela aura dans 10, 15 ans… Ou juste profiter de l’offre actuelle, se moquer de qui fait quoi et simplement jouer.

Quoi qu’il en soit le FIJ est et restera encore un moment, je pense, mon événement ludique incontournable. Je ne désespère pas un jour de participer pour la première fois au FLIP de Parthenay, à Paris est Ludique, à l’Alchimie du Jeu de Toulouse (c’est prévu) et qui sait, au salon d’Essen quand ma petite aura un peu grandi. Cette passion du partage ludique qui m’anime n’est pas prête de s’arrêter et la relève est en bonne voie.

Never stop playing !

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.