juillet 15, 2024

Making Of – Dans les Coups Lisses du Cinéma

De : Cédric Kahn

Avec Denis Podalydès, Jonathan Cohen, Stefan Crepon, Souheila Yacoub

Année : 2024

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Simon, réalisateur aguerri, débute le tournage d’un film racontant le combat d’ouvriers pour sauver leur usine. Mais entre les magouilles de son producteur, des acteurs incontrôlables et des techniciens à cran, il est vite dépassé par les événements. Abandonné par ses financiers, Simon doit affronter un conflit social avec sa propre équipe. Dans ce tournage infernal, son seul allié est le jeune figurant à qui il a confié la réalisation du making of.

Avis :

Figure du cinéma français, Cédric Kahn est un metteur en scène qui est très prolifique ces dernières années. Cédric Kahn, c’est le cinéaste à qui l’on doit des films comme « La prière« , « Vie sauvage« , « Fête de famille » ou encore « L’avion » ou plus ancien encore « Bar des rails« . Dernièrement, Cédric Kahn a ébloui en Septembre 2023 avec « Le procès Goldman« , qui s’est posé comme l’un des meilleurs films français de cette année, et un sérieux prétendant pour les César.

Moins de cinq mois après ce « … procès Goldman« , le réalisateur est alors de retour avec un nouveau film, et il change radicalement de cap, puisque cette fois-ci, c’est avec une comédie qu’il nous revient. Enfin, lorsque je dis une comédie, ce « Making Of » est plus que cela. Racontant un tournage laborieux, « Making of » est un film va très vite dépasser son envie de parler de cinéma, pour aller proposer un film intéressant, qui se pose aussi bien comme un film de troupe qu’un film social. Puis avec ça, Cédric Kahn fait une belle déclaration d’amour à ses techniciens, ceux dont on ne parle jamais vraiment, et pourtant, sans eux, un film ne se fait pas non plus.

« Ce nouveau Cédric Kahn est une belle surprise. »

Drôle, inventif, pertinent, un brin caricaturé, absurde et démesuré parfois, en permanence dans la galère… Bref, ce nouveau Cédric Kahn est une belle surprise, de laquelle on ressort amusé avec le sourire aux lèvres.

Simon est un réalisateur qui en est très loin d’être à son premier film. Alors qu’il débute le tournage d’un film qui retrace une injustice sociale, racontant des employés d’une usine qui se sont battus jusqu’au bout pour éviter une délocalisation, Simon voit ses principaux investisseurs le lâcher, ne voulant finalement pas de la fin que le réalisateur a écrite. Dès lors, il va lui falloir continuer avec moitié moins de budget, voire même plus du tout de budget. Dans ce tournage catastrophe, où tout part à vau-l’eau, Simon pourra alors compter sur sa directrice de production, et un jeune figurant passionné, qu’il vient d’embaucher pour réaliser un making-of, au plus près du tournage et surtout de son réalisateur lâché par presque tous…

J’aime le cinéma de Cédric Kahn, et pourtant, lorsque j’ai vu la bande-annonce de son nouveau film, je dois dire que je suis resté un peu circonspect dans le sens où un faire un film sur un tournage, avec un Jonathan Cohen qui en ferait des caisses et un Denis Podalydès qui tournerait en rond en se disant qu’il n’a vraiment pas de chance, ça me tentait moyen. Mais bon, je suis un fidèle, et lorsque j’aime un cinéaste, je vais voir en salle religieusement, et finalement, ce « Making of« , en plus de bien fonctionner, s’est surtout posé comme une belle surprise, qui a su me raconter autre chose que ce que le film devait offrir.

« Cédric Kahn en profite pour parler des artistes, des métiers du cinéma. »

Avec ce film, ce sont plusieurs films en un que livre Cédric Kahn, et avec ça, il y a plusieurs grilles d’intérêt. En première lecture, il y a évidemment cette histoire de tournage qui se passe très mal. Un tournage qui enchaîne les galères et les egos. Ce qui est chouette avec cette première lecture, c’est le fait que le film nous offre pas mal de moments assez cocasses, notamment avec un Jonathan Cohen dont le personnage a un ego surdimensionné, ou il a envie de tout gérer et d’être la vedette de tous les plans, quitte à écraser tout monde.

Puis dans une deuxième lecture, « Making Of » est tout un tas d’autres choses. D’un côté, Cédric Kahn livre un film social, où il va être question d’une rébellion au sein de l’équipe, et ce qui est très intéressant ici, c’est le fait que le tournage vire à la même histoire (à quelques lignes près) que l’intrigue que le réalisateur (personnage de Denis Podalydès) veut raconter dans son film.

Avec ça, en plus du conflit social que cette rébellion amène, Cédric Kahn en profite pour parler des artistes, des métiers du cinéma (tous ces postes si importants et si invisibles aux spectateurs), et de la débrouille sur un tournage, et par la même, il pique le grand capitalisme, notamment avec ces coproducteurs qui se retirent, car le final du film en question pourrait ramener moins d’argent dans les caisses et ça, qu’importe la qualité du film en question. D’ailleurs, avec ça, le film pose aussi la question du divertissement aseptisé proposé au public, avec toujours les mêmes codes.

« Le film est joliment tenu par un rythme qui ne tient aucun temps mort. »

Puis enfin, en parallèle de cela, il y a aussi l’idée de découvrir un tournage à travers les yeux d’un « novice », qui rêve de faire du cinéma, de toucher à cette drogue dure. Un novice qui saisit sa chance, et de ce côté-là, le film est assez touchant.

Avec tout ça, le film est joliment tenu par un rythme qui ne tient aucun temps mort et qui ne cesse de proposer quelque chose d’intéressant et d’amusant. Avec ça, on s’amuse des cocasseries que le réalisateur parsème ici et là.

Et enfin, alors même que « Making Of » tient beaucoup de personnages, le film arrive à tous les faire exister, leur réservant des mésaventures qui oscillent entre comédie et drame. Après, au milieu des Denis Podalydès, Emmanuelle Bercot, Xavier Beauvois (terrible en producteur ami et en même temps aussi manipulateur que poissard), Jonathan Cohen, « Making Of« , c’est avant tout Stefan Crepon, qui est vraiment touchant et intéressant, dans la peau de ce jeune qui rêve de cinéma jour et nuit.

Ainsi donc, ce nouveau Cédric Kahn est on ne peut plus sympathique. Entre rire et intérêt, on se plaît à suivre tout ce que ce final catastrophe propose. Frais et en même temps intelligent dans ses sujets et sa construction, très bien tenu par une bande d’acteurs qui font troupe, assurément, parmi les sorties de la semaine, « Making Of » fait partie des films les plus intéressants.

Note : 15/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.