juillet 22, 2024

Nos Cérémonies – Envoûtement Mortel

De : Simon Rieth

Avec Simon Baur, Raymond Baur, Maïra Villena

Année : 2023

Pays : France

Genre : Drame, Fantastique

Résumé :

Royan, 2011. Alors que l’été étire ses jours brûlants, deux jeunes frères, Tony et Noé, jouent au jeu de la mort et du hasard… Jusqu’à l’accident qui changera leur vie à jamais. Dix ans plus tard et désormais jeunes adultes, ils retournent à Royan et recroisent la route de Cassandre, leur amour d’enfance. Mais les frères cachent depuis tout ce temps un secret…

Avis :

Né en 1995, natif de Montpellier, Simon Rieth s’est très vite intéressé au cinéma, notamment à la réalisation. À Montpellier, il intègre une classe avec une option cinéma. Par la suite, il monte à Paris, où il intègre une Licence 3 pratique et esthétique du cinéma à l’université de la Sorbonne Paris 1. À l’âge de vingt et un an, il réalise « Feu mes frères« , qui est son premier film, qui sera un moyen métrage. S’ensuit alors quatre courts-métrages en l’espace de trois ans. Des courts-métrages qui vont faire le tour des festivals de France, mais aussi à l’étranger et Simon Rieth va y être pas mal primé.

En parallèle de ses derniers courts, Simon Rieth a commencé l’écriture d’un long-métrage, et il va lui falloir quatre ans pour terminer le scénario, rechercher les fonds, le casting et bien sûr tourner son film. Ce film, ce sera « Nos cérémonies« , un film estival qui suit l’étrange histoire de deux frères quasi-inséparables.

«  »Nos cérémonies » est original, neuf, et tenu par des acteurs qui sont de belles découvertes. »

Film parfaitement inclassable, se baladant entre les genres, oscillant entre l’étrange, le fantastique, le drame et le familial avec un amour fusionnel entre deux frères, « Nos cérémonies » est original, neuf, et tenu par des acteurs qui sont de belles découvertes. « Nos cérémonies » intrigue autant qu’il passionne, et l’on en sort avec l’enthousiasme d’avoir découvert un jeune réalisateur qui nous fait la promesse de bouger le cinéma français.

Royan, 2011, Tony et Noé sont deux frères qui s’amusent en forêt et sur la plage. Mais cet été-là va être particulier et un événement, qui sera connu que d’eux seuls, va changer leur vie à jamais. Aujourd’hui jeunes adultes, les deux frères reviennent à Royan dans la maison familiale pour l’enterrement de leur père. Les deux frères vont alors recroiser la route de Cassandre, une amie d’enfance dont chacun était un peu amoureux. Ce nouvel été pourrait bien se passer, mais l’événement survenu dix ans plus tôt est toujours présent dans le quotidien de Tony et Noé, et il prend de plus en plus de place…

Sélectionné à la semaine de la critique au festival de Cannes 2022, « Nos cérémonies » est un film qui a commencé à se bâtir doucement, mais sûrement, une jolie réputation. Il faut dire qu’à la découverte du film de Simon Rieth, l’envie d’en discuter, l’envie de parler et de débattre face à cette étrange histoire, qui nous entraîne dans bien des genres, se fait sentir.

« Partagé entre amour et malédiction, « Nos cérémonies » est une chronique d’un été vraiment pas comme les autres. »

Film inclassable et hybride, film qui navigue avec maîtrise et esthétisme entre le fantastique, le drame, voire même la malédiction, mais aussi l’amour, avec cette relation fusionnelle entre ces deux frères liés à un point qu’on ne saurait imaginer, « Nos cérémonies » est assurément l’un des films qui intriguera le plus.

Écrit par Simon Rieth et Léa Riche, « Nos cérémonies » est un film qui au travers de l’histoire de deux frères, va se révéler être très riche. Riche en genres comme je l’évoquais plus haut, mais aussi riche dans son histoire. Jusqu’où peut-on aller par amour pour son frère ? En voilà une belle interrogation, et avec l’histoire qu’a écrit Simon Rieth, le réalisateur pousse très loin cette idée. Partagé entre amour et malédiction, « Nos cérémonies » est une chronique d’un été vraiment pas comme les autres. Un été décisif, où le quotidien s’accélère, où ladite malédiction prend de plus en plus de place, où les sentiments entre amour et haine, parfois, se conjuguent pour, on l’imagine bien, imposer une difficile décision au final.

Pour arriver jusqu’à son fort final, « Nos cérémonies » ne va cesser de piquer notre intérêt avec un incessant accordéon d’émotions. Ainsi, le scénario oscille entre fêtes de potes, découvertes, ou plutôt redécouvertes, de sentiments amoureux, et toujours, ce drame et ces « cérémonies » que le réalisateur nous dévoile petit à petit. Simon Rieth sait parfaitement ce qu’il veut raconter et derrière ça, il sait très bien conjuguer les genres, tirant la corde du drame français, puis d’un coup, le réalisateur tire la corde du cinéma fantastique, et le tout se marie très bien, et il nous offre quelque chose d’inédit, qui fait du bien.

« Il est vrai que les vedettes de ce film, ce sont ces deux frangins. »

Ce bel alliage est aussi solidement conçu grâce à la mise en scène de Simon Rieth. « Nos cérémonies » est un film qui tient une ambiance qui, là encore, conjugue beaucoup d’éléments. Chronique chaude d’un été bercée dans une lumière divine, magnifiant aussi bien les corps que ces paysages, ou encore les émotions difficiles de ses personnages, souligné par une BO parfaite qui injecte de l’intrigue, « Nos cérémonies » est très bien rythmé, au point qu’il en paraîtra trop court, tant le réalisateur nous happe et l’on ne voit pas passer son film. À noter que pour assurer le fantastique, le film fait appel à des effets spéciaux bien foutus, qui sont là pour servir l’histoire (apportant même une touche de poésie parfois très étonnante). Il y en a peu, mais ils arrivent toujours aux moments opportuns.

Enfin, dernier élément de ces « … Cérémonies« , c’est son casting, et ce trio d’acteurs qui tient bien l’affiche. Si Maïra Villena, qui incarne Cassandra, est excellente dans un joli rôle qui prend de l’importance, il est vrai que les vedettes de ce film, ce sont ces deux frangins, à la vie à l’écran, que sont Raymond et Simon Baur. Les deux acteurs, dont c’est la première fois à l’écran, incarnent deux frangins on ne peut plus fusionnels, dont la relation d’amour, de haine et d’entraide et de malédiction, donne lieu à une palette de nuances aussi belle que touchante, ou encore terrifiante.

Ce premier film pour Simon Rieth est donc une belle réussite. Film étrange et inclassable, oscillant dans tous un tas de genres qu’il conjugue à merveille, « Nos cérémonies » est un film qui passionne dans ce qu’il raconte, autant que comment il le raconte, et une fois la projection finie, une fois cette très étrange histoire racontée, on n’a qu’une envie, c’est d’en parler, car cette intrigue et ces deux frangins s’imprègnent en nous. Avec ce premier film, Simon Rieth bouscule les codes, proposant autre chose, et l’on hâte de voir ce que le metteur en scène nous réserve pour la suite.

Note : 15/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.