décembre 6, 2022

Umbrella Academy Saison 3 – La Saison de Trop

D’Après une Idée de : Steve Blackman

Avec Elliott Page, David Castaneda, Tom Hopper, Aidan Gallagher

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 10

Genre : Super-Héros

Résumé :

De retour dans le présent, les membres de l’Umbrella Academy se heurtent à une nouvelle fratrie Hargreeves alors qu’une force obscure commence à semer le chaos en ville.

Avis :

Arrivée sur Netflix en Février 2019, Umbrella Academy avait été une bonne surprise. S’appuyant sur les comics éponymes de Gerard Way et Gabriel Ba, on pouvait y voir une sorte de relecture des super-héros, autour d’une famille dysfonctionnelle. Cependant, le succès faisant son petit chemin, il a bien fallu renouveler le show pour une nouvelle saison. Et déjà, on trouvait des stigmates de la saison de trop, celle qui n’a plus grand-chose à raconter. S’enfonçant toujours un peu plus dans le n’importe au sein d’un univers bordélique, on ne pouvait pas dire que la deuxième saison soit une réussite. Qu’en est-il de la troisième, qui poursuit le format de dix épisodes de moins de cinquante minutes ? Force est de constater que la dégringolade continue, et que l’on nage dans un scénario nébuleux qui accumule incohérence et grand n’importe quoi…

Bien évidemment, on reprend là où la deuxième saison s’était arrêtée. Notre petit groupe échappe alors à une fin du monde annoncée, et se retrouve dans un univers parallèle où les choses ont bien changé. Par exemple, Un autre groupe de super-héros sévit dans la ville, la Sparrow Academy, avec sept personnes aux pouvoirs différents. De même, Allison a perdu sa fille et son mari. Bref, il faut tout reconstruire pour le groupe, qui va faire face à la Sparrow Academy qui voit d’un mauvais œil cet arrivage de nouveaux héros, mais aussi à un Kugelblitz, une grosse boule de matière noire qui aspire petit à petit l’univers. Bref, une saison qui ne va pas être de tout repos, et pourtant, il semblerait que nos héros aient des envies d’autre chose.

Très clairement, d’un point de vue scénaristique, on flirte constamment avec le grand n’importe quoi. Si l’arrivée du Kugelblitz coïncide avec l’arrivée des Umbrella, bousculant les codes de l’univers, la façon de s’en débarrasser est d’une nullité affligeante. Les différents plans utilisés sont du hasard complet, alors que le scénario essaye de faire passer cela pour de la science. De même, alors que la fin du monde semble inéluctable, les héros préfèrent faire du karaoké ou se marier, perdant ainsi un temps précieux. Et que dire de certaines relations qui durent toute la saison, pour se déconstruire en un claquement de doigts, sans prendre le temps d’argumenter sur les raisons de ce soufflé qui tombe à plat.

Par exemple, pourquoi Reginald Hargreeves passe autant de temps à améliorer les pouvoirs de Klaus, si c’est pour ne rien en faire à la fin ? Pourquoi utiliser Allison pour raconter la difficulté du deuil sur toute une saison, pour la rendre gentille en trente secondes ? On sent bien que l’écriture du scénario n’est pas au point, et que les personnages végètent autour d’un seul et unique endroit, l’hôtel Oblivion. Certainement pour des besoins budgétaires, on se sent étouffé par cette saison, qui reste étriquée dans ses thèmes et dans sa mise en scène. De même que pour les personnages, qui sont tous, absolument tous, détestables et/ou débiles. C’est assez stupéfiant de voir à quel point aucun n’attire l’empathie sur lui, donnant juste envie de les baffer plus qu’autre chose.

Et ça, c’est un vrai point noir dans cette troisième saison. Viktor (anciennement Vanya) ne sert à rien et trimballe sa tronche de mec contrit dans l’hôtel, pleurant la perte de son amitié avec Allison. Cette dernière a la rage d’avoir perdu sa fille et son mari, et va rester durant neuf épisodes à faire la garce et tirer la gueule. Klaus étoffera sa relation avec ce père d’une autre réalité, mais son histoire demeure inconsistante dans le scénario. Et que dire de Luther qui vit sa meilleure vie en se mariant à une bombe anatomique, mais qui globalement, ne sert à rien dans la lutte contre la fin du monde. Reste alors Diego et Lila, dont les thématiques sont bien plus intéressantes, évoquant le couple et l’arrivée d’un bébé en plein milieu d’une fin du monde. Le couple est touchant, et c’est le seul point positif de l’ensemble.

Il faut aussi noter que cette saison est affreusement moche à regarder. Déjà que l’on a du mal à se rattraper à un scénario nébuleux et qui prend trop de raccourcis, il faut aussi faire fi des effets spéciaux qui sont catastrophiques. Les incrustations sont vraiment mal fichues et pourtant, la série n’est pas avare en cela. On se retrouve d’ailleurs avec deux derniers épisodes ignobles à regarder, où l’on voit clairement tous les artifices du studio. C’est dommage car cela nous sort complètement du délire. Et puis il y a aussi les nouveaux personnages, qui n’ont pas forcément des pouvoirs intéressants. L’aveugle qui fait apparaître des corbeaux est plus pénible qu’autre chose, tout comme le cube qui gravite ou la nana qui crache du venin. Sortir des rangs, pourquoi pas, encore faut-il savoir que faire de ces nouveaux pouvoirs.

Au final, cette troisième saison d’Umbrella Academy fut quasiment un calvaire à regarder. D’un point de vue scénario, c’est une catastrophe, avec des incohérences et des ellipses qui n’ont rien à faire là. D’un point de vue visuel, c’est très laid, avec des effets spéciaux ratés, voire datés. D’un point de vue thématique, si la famille sous toutes ses formes reste au centre du récit, on est tout de même loin de quelque chose de touchant, émouvant ou même dénonciateur. Bref, selon les showrunners, une quatrième saison est possible, mais ce sera la dernière, car ils ne savent pas quoi raconter d’autre. Mais visiblement, ils ne savaient pas quoi raconter avec la troisième saison déjà…

Note : 07/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Umbrella Academy Saison 3 – La Saison de Trop »

  1. C’est fou comme les visions et les goûts n’ont parfois rien à voir !
    J’ai dévoré cette saison comme les autres, je l’ai même préférée, notamment grâce à des évolutions de personnages au top et si bien jouées ! J’ai hâte de la suite <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.