mai 24, 2022

Disturbed – Evolution

Avis :

Parmi la pléthore de groupes de métal alternatif qui ont vu le jour dans les années 2000, Disturbed tient une place de choix. Il faut dire que dès son premier effort, le groupe américain a mis la barre très haute avec The Sickness, qui sera un véritable carton. Avec la voix particulière de David Draiman et ses onomatopées, le groupe fait une ascension fulgurante, et sera même choisi pour interpréter le tube du film La Reine des Damnés. Bref, dès le démarrage, Disturbed impressionne et s’impose. Cependant, les plus ardus des métalleux trouveront le groupe aseptisé, avec une volonté assez mercantile, qui se confirmera avec les années. En 2011, le groupe décide alors de prendre une pause jusqu’en 2015 où l’album Immortalized sort. Et avec lui une reprise de The Sound of Silence de Simon & Garfunkel, qui deviendra un carton interplanétaire.

Avec ce succès monumental, le groupe se relance de la plus belle des manières, et re-truste le devant de la scène, après une succession de petits succès, mais plutôt confidentiels. Difficile après cela de relancer la machine avec un nouvel album, tant, aujourd’hui encore, la reprise reste dans nos têtes. Avec Evolution, on sent que les américains se cherchent, voulant toujours aller dans un métal alternatif assez rugueux, mais ponctuant l’ensemble de quelques ballades qui se veulent sirupeuses, afin d’attirer les fans de l’album précédent. Ou plutôt de la reprise précédente. Ce dilemme, il va parcourir tout l’album, et Disturbed va avoir du mal à trouver un juste équilibre entre son passé et son succès plus récent, qui adoucit son image. Il en résulte alors un effort intéressant, mais déséquilibré et parfois étonnant, mais dans le sens positif du terme.

Le début de l’album est plutôt saisissant et annonce un retour en force. Are You Ready envoie la sauce, et renoue avec le Disturbed des années 2000. On retrouve un David Draiman nerveux, qui use de ses bruits de bouche pour rappeler le bon vieux temps. Même avec No More, on reste dans un métal alternatif plutôt plaisant qui, sans être non plus faramineux, permet de passer un bon moment, et reste surtout puissant. L’entrée en matière est prometteuse, et sur tout le reste de l’album, on aura droit à quelques titres violents, qui évoquent, bien entendu, The Sickness et ses suites. On peut citer Stronger on Your Own et son refrain efficace, ou encore Saviour of Nothing qui n’hésite pas à laisser plus de place aux fûts. Ajoutons à cela The Best Ones Lie, qui utilise quelques artifices Indus pour mieux nous surprendre par la suite.

Bien évidemment, d’autres titres seront à citer, comme This Venom qui donne bien la pêche, ou encore In Another Time, même si là, on reste un peu plus circonspect par le côté mid-tempo assez intempestif. Bref, ce nouvel album de Disturbed est plaisant et il contient son lot de morceaux qui donnent envie d’en découdre. Malheureusement, là où des groupes foutent une, voire deux, ballades dans leur album, ici, on en a quatre, plus la version live de The Sound of Silence. Ça commence à faire beaucoup, et pour un groupe de métal, on reste dubitatif sur ces choix. Le groupe voudrait renouer avec le succès de leur reprise que cela ne nous étonnerait pas. Alors bien sûr, ces ballades ne sont pas toutes à jeter, et on se surprendra même à chanter en même temps que David Draiman, mais ça reste un peu trop tout de même.

A Reason to Fight est un morceau agréable, qui gagne des galons dans son refrain, même si on reste dans quelque chose de très calibré. Hold on to Memories sera un titre plus en deçà, qui ne marquera pas les esprits. On reste dans un titre presque Pop et franchement indécent pour le groupe. Il y avait tellement mieux à faire… Heureusement, le groupe se rattrapera avec Already Gone, qui est une plage touchante et très bien conduite. La voix du chanteur est superbe dans cet exercice, et c’est presque dommage que le groupe en use et en abuse. Uninvited Guest ira dans la même direction, et offre une belle conclusion, qui remuera des choses assez intenses à l’intérieur. Malgré le côté pénible de ces ballades, ça reste tout de même du travail d’orfèvre.

Au final, Evolution, le dernier album de Disturbed, est un album qui souffle le chaud et le froid, mais qui arrive à se faire très sympathique sur la longueur. Si on peste un peu contre le nombre important de ballades, elles restent tout de même bien foutues, et entrent bien en tête. Pour le reste, on est sur du Disturbed pur jus, ce qui ne décontenancera pas les fans, et ne bousculera pas forcément les codes des amateurs du genre. Bref, on sait dans quoi on met les pieds, et c’est plutôt confortable.

  • Are You Ready
  • No More
  • A Reason to Fight
  • In Another Time
  • Stronger on Your Own
  • Hold on to Memories
  • Saviour of Nothing
  • Watch You Burn
  • The Best Ones Lie
  • Already Gone
  • The Sound of Silence (Live) feat Myles Kennedy
  • This Venom
  • Are You Ready (Sam de Jong Remix)
  • Uninvited Guest

Note : 14/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.