décembre 10, 2022

Unbreakable Kimmy Schmidt Saison 1

D’Après une Idée de : Robert Carlock et Tina Fey

Avec Ellie Kemper, Tituss Burgess, Jane Krakowski, Carol Kane

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 13

Genre : Comédie

Résumé :

Depuis qu’elle a échappé à la secte qui l’a isolée du reste du monde pendant 15 ans, Kimmy veut effacer son passé et partir à la reconquête d’un univers qu’elle croyait disparu. Après être arrivée en ville, elle trouve un travail et se lie alors d’amitié avec Lillian et Titus. Kimmy va devoir apprendre à s’adapter à la vie du XXIe siècle et tenter de mettre le révérend Wayne Gary derrière les barreaux définitivement.

Avis :

Au rayon de la série comique, Tina Fey et Robert Carlock sont deux petits papes en la matière, car c’est à eux qu’on doit une série culte des années 2000, « 30 Rock« . La série, qui a tenu sept saisons, s’est imposée petit à petit, pour le plus grand plaisir des sérievores. De manière plus solo, si l’on peut dire, le duo a chacun à son actif un joli tableau de chasse avec pas mal de jolis titres. Pour la première, on la connaît surtout en actrice délirante à travers plusieurs films et séries, dont évidemment, « 30 Rock« . Pour le second, il peut se vanter d’avoir scénarisé plusieurs épisodes de « Friends » et « Joey« .

Trois ans après l’arrêt de « 30 Rock« , le duo de showrunners a une nouvelle idée et c’est sur Netflix qu’arrive la nouvelle série, « Unbreakable Kimmy Schmidt« . Dotée d’une idée originale, pleine de piquant et de folie, cette première saison de l’incassable « … Kimmy Schmidt » nous propose treize épisodes d’une trentaine de minutes, plus ou moins drôles, car oui, si la série a de quoi nous tordre de rire avec sa galerie de personnages tous plus loufoques les uns que les autres, on sent aussi que « … Kimmy Schmidt » cherche ses marques, ce qu’elle finira par trouver avec son final iconique !

Kimmy Schmidt est une femme taupe… Mais qu’est-ce qu’une femme taupe, me direz-vous ? Et bien en fait, Kimmy a été kidnappée par un timbré psychopathe, qui l’a enfermée dans un bunker pendant quinze ans avec trois autres femmes. Pendant quinze ans, ledit révérend a fait croire à Kimmy et les autres que le monde avait été détruit et que Dieu avait envoyé le révérend pour les sauver. Au bout de quinze ans, Kimmy et ses compagnes de bunker ont été libérées et alors que les autres sont retenues dans leur famille, Kimmy a décidé de mener la grande vie et pour cela, elle est partie pour New York…

Voici donc le pitch un peu fou que Tina Fey et Robert Carlock ont imaginé pour leur nouvelle série. Fun, décomplexé, allumé, « Unbreakable Kimmy Schmidt » est une petite série qui ne paye pas de mine comme ça, et pourtant, on se retrouve très vite à s’attacher à ce personnage hors du commun.

« … Kimmy Schmidt« , c’est une réinsertion, après quinze années déconnectées du monde. De ce fait, tout ce que vous pouvez imaginer en termes de quiproquos et autres découvertes naïves sont parfaitement au programme de « … Kimmy Schmidt« .

La force de cette série, derrière son idée de départ, c’est surtout l’écriture de ses personnages qui sont hauts en couleurs et tout à fait attendrissant. Il y a quelque de chose de terriblement jovial qui s’échappe de cette série, qui ne vise aucune autre chose pour l’instant que de divertir son public avec des personnages que tout oppose et tout rassemble en même temps. Puis « … Kimmy Schmidt » fait fort avec ses comédiens, qui s’en donnent à cœur joie. Franchement, ils n’ont pas peur de la caricature et du ridicule, et mieux encore, puisqu’ils plongent tous les deux dedans pour nous faire rire.

Parmi la galerie de personnages, il est vrai que trois d’entre eux ressortent franchement. Tout d’abord, il y a Titus Burgess dans la peau de Titus Andromedon, qui incarne le coloc déjanté de notre héroïne et sincèrement, l’acteur, comme le personnage, sont iconiques et c’est vraiment le premier mot qui me vient tant chacune des scènes sont imprévisiblement tordantes. Ensuite, il y a Jane Krakowski (qui restera à jamais l’assistante d’Ally McBeal) et l’actrice trouve là un rôle qui, rien que dans sa conception, est à mourir de rire, puisqu’elle compose une grande bourgeoise un peu vulgaire et surtout fainéante au possible. Une bourgeoise qui se donne des airs et surtout essaie de cacher ses origines apaches…

Puis comme son titre l’indique, il y a Kimmy Schmidt génialement incarnée par Ellie Kemper et autant dire qu’après un épisode, malgré le fait que la série se cherche, qu’elle a des défauts et des lourdeurs, Kimmy Schmidt ne pourra jamais plus être campée par quelqu’un d’autre, tant l’actrice est énorme dans ce rôle. Tordante de bout en bout, naïve, innocente, pleine de lumière, de joie de vivre, d’envie de vivre et surtout, c’est une bulle d’optimisme qui fait du bien. D’emblée, c’est le coup de foudre et on aurait envie de la suivre n’importe où.

Après, comme je le disais, tout n’est pas parfait non plus. La série se cherche et met un certain temps avant de pleinement être sur ses rails. Ainsi, au cours de ses recherches, la série va tester des choses, proposer des personnages, se casser parfois la gueule, d’autres fois encore devenant lourde dans son humour, mais en fin de compte, sur son ensemble, elle réussit à convaincre, toucher et surtout amuser.

Cette première saison pour « Unbreakable Kimmy Schmidt » est donc une petite réussite, qui sait nous amuser et nous proposer toute une galerie de personnages plaisants, qu’on a très envie de suivre. Cool, fun, originale, décomplexée et tenant des acteurs au top et des guests fabuleux (Tina Frey, Jon Hamm), on passe un bon petit moment en compagnie de Kimmy et compagnie.

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.