janvier 28, 2022

Jurassic World – La Colo du Crétacé Saison 4

D’Après une idée de : Zack Stentz

Avec les Voix de Paul-Mikel Williams, Jenna Ortega, Ryan Potter, Kausar Mahommed

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 11

Genre : Animation

Résumé :

Les campeurs abandonnent Isla Nublar sans regret… Mais ils s’échouent vite sur un nouveau territoire étrange, pullulant de menaces et truffé de secrets bien gardés.

Avis :

Zack Stentz a livré bataille avant d’obtenir sa première série. Scénariste de seconde main à Hollywood, Zack Stentz a en sous-marin participé aux scénarios de films comme « X-Men le commencement« , le premier « Thor » ou le dernier McG. Zack Stentz a aussi travaillé pour le petit écran, officiant sur des séries comme « Fringe« , « Les chroniques de Sarah Connor » ou encore « La treizième dimension« . Avec le dernier McG, « Le bout du monde« , Stentz a attiré l’œil de Netflix, qui lui a laissé les rênes en Septembre 2020 d’une série pour gamin autour de l’univers de « Jurassic World« . Ainsi, depuis quatre saisons et un an et demi d’existence, Zack Stentz dirige « La colo du crétacé« .

On avait quitté nos six gamins de « La colo du crétacé » sur un bateau en train de quitter l’île de Jurassic Word. Auréolé d’un épisode de plus, la série de Zack Stentz se voit donc tabler sur onze épisodes d’une vingtaine de minutes, afin de développer la suite des mésaventures de ces petits personnages qui affrontent tous les dangers depuis quelques mois maintenant. Si la série de Zack Stentz n’a jamais été incroyable, elle arrivait à se faire suffisamment divertissante pour donner envie de la suivre petit à petit. Ayant réussi à quitter l’île d’Isla Nublar, cette quatrième saison de « La colo du crétacé » piquait la curiosité, car on se demandait comment les gamins allaient pouvoir y revenir, et la série va orchestrer un virage assez radical. Un virage surprenant au départ, intéressant, mais finalement, malgré un apport à l’univers « Jurassic World« , cette quatrième saison fait des choix qui peinent à convaincre et apportent des éléments, qui, pour le coup, sont vraiment ridicules. Dommage.

Ça y est, ils ont enfin réussi à quitter Isla Nublar. Ça y est, sur leur yacht, les gamins de la colo du crétacé se dirige vers le Costa Rica. Enfin ça, c’était sans compter sur le mosasaure qui s’est échappé de son enclos et qui détruit alors le bateau. Darius, Brooklyn, Yaz, Samy, Ben et Kenji échouent alors sur une nouvelle île. Une île pleine de secrets et, bien entendu, de dangers…

Après une troisième saison qui s’est posée quelque peu comme la meilleure de la série, invitant un côté presque horrifique qu’on n’avait pas vu venir, « La colo du crétacé » quitte l’île de Jurassic World pour une autre, et si quelques surprises s’invitent, on ne peut pas dire que cette nouvelle saison soit un régal, c’est même tout son contraire.

Alors cette quatrième saison a de bons côtés, notamment le fait que son scénario développe beaucoup la société de Manta Corps, la rivale si l’on peut dire de Jurassic World. On appréciera quelques idées, qui iront bien avec le monde d’aujourd’hui, comme le divertissement et la recherche de toujours plus, avec ici l’idée de doper des dinosaures pour les faire s’affronter, pour le plaisir de ceux qui sont près à payer des fortunes pour assister à ça. Avec cette saison, on apprend aussi la création de nouvelles créatures, et pas seulement dans l’ère du jurassique. Comme la série se passe en parallèle des « Jurassic World« , et que sur certains points, elle peut se poser comme complémentaire, avec deux ou trois éléments, on restera curieux de la suite du côté de la série, mais aussi du côté des films. Autre bon point, cette saison, même si elle passe moins de temps avec des dinosaures, offre plus de diversité de ce côté-là, avec même une petite surprise dans l’épisode final. Un épisode final qui appelle à la suite, et réussit bien son petit coup, alors même que cette saison nouvelle a un goût mitigé, très mitigé.

Car oui, derrière ces quelques bons points, cette quatrième saison de « La colo du crétacé« , comme je le disais, a bien du mal à convaincre, car elle s’en va vraiment dans le ridicule. L’idée de la découverte d’une nouvelle île est bonne. L’idée d’expériences faites par des concurrents aux dents longues est bonne, mais très vite, l’apport technologique développé par Manta Corps est tout bonnement risible, et l’on n’y croit pas un instant. Je parle là de tout ce qui est fait autour des robots, franchement, c’est cheap à mort, ça ne marche pas, alors on n’imagine même pas si cette idée est reprise pour les suites en film.

Derrière ça, les péripéties que mettent les scénarios sur la route de ces gamins, et les décisions qu’ils prennent, laissent dubitatif. On veut bien que ce soit avant tout un dessin animé destiné aux enfants, mais quand même, il faudrait arrêter de faire passer ces gamins pour des super-héros prêts à tout pour défendre le dino et l’orphelin, face au capitalisme et la bêtise humaine. En vrai, après six ou huit mois à survivre, ils auraient surtout envie de rentrer chez eux. Puis avec cette envie de leur faire vivre des aventures auxquelles on a bien du mal à croire, la série se fait longuette avec clairement un ventre mou. Ainsi, le début est prenant, la fin est intéressante, mais entre-temps, il faut se « farcir » des moments et des événements qui prennent trop de place pour pas grand-chose.

Pour le reste, on retrouvera ce qui fait les charmes et les défauts de la série. Rien ne change vraiment, les personnages sont attachants, mais l’animation reste toujours fadasse et mal faite. Ainsi donc, cette quatrième saison se pose comme une vraie déception. Une déception, car après la troisième qui était surprenante, les choix ridicules faits pour celle-ci auront eu raison de nous. On espère que la saison suivante rehaussera le tout, car le dernier épisode de celle-ci fait une jolie révélation. Affaire à suivre donc.

Note : 08/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.